Sydney

SOCIETE - Quand l'amour s'attache

 

Autrefois gravé sur les troncs d'arbres, le coeur du 21ème siècle s'attache désormais avec un cadenas. Une mode qui arrive à Sydney

Cadenas sur le pont des Arts cc : Flickr thezartorialist.com

Symbole romantique pour certains, du vandalisme de piètre goût pour d'autres, les "cadenas de l'amour" ont envahi les sites touristiques et les points de vue de nombreux pays européens, américains et asiatiques. Et maintenant s'accrochent amoureusement, entre autres, au Harbour Bridge et divisent les autorités de Nouvelle-Galles-du-Sud.

La mairie de Wollongong a annoncé en mai dernier le retrait de quelque 400 cadenas au point de vue du Mont Keira car ils endommagent les installations publiques provoquant corrosion et taches de rouille. Vue diamétralement opposée de la mairie de Shoalhaven qui elle, souhaite ériger trois clôtures afin d'attirer les cadenas de l'amour. A Sydney, dans un premier temps, la porte-parole du Road & Maritime Services avait annoncé qu'aucune action ne serait entreprise pour enlever les cadenas. Mais, depuis de l'eau a coulé sous le pont ! Hier, revirement de situation suite à l'annonce stipulant que, bien que comprenant le caractère sentimental du geste, les cadenas laissés par des visiteurs amoureux sur le Harbour Bridge seraient retirés. Les couples sont encouragés à venir les récupérer avant qu'ils ne soient enlevés par les autorités. Ensuite il seront conservés pour une brève période dans les locaux de la sécurité du pylone Sud où ils pourront être collecter durant les heures de bureau.

Ce phénomène, qui est apparu dans les années 80, connait un regain de popularité en 2006 après la parution du livre de Federico Moccia, et son adaptation au cinéma, intitulé Ho voglia di te (J'ai envie de toi). Les deux protagonistes du livre attachent un cadenas sur le pont Milvius à Rome en signe d'amour éternel. De là, des milliers d'amoureux, parmi les 2,5 millions de lecteurs que compte ce roman, imiteront le geste du jeune couple pour symboliser leur amour.

arbre à cadenas Moscou wikimedia auteur : A.Savin

En Europe
A Paris, cette mode a débuté sur le pont des Arts. Au printemps 2010, 2000 cadenas y étaient accrochés aux balustrades, mais la plupart disparurent au matin du 12 mai 2010, fait totalement étranger à la mairie de Paris qui pourtant n'était pas en faveur de cette tendance. En fait, c'est un étudiant des Beaux-Arts qui les avait subtilisés pour en faire une sculpture. D'autres preuves d'amour sont réapparues depuis sur les rambardes du pont de l'Archevêché.                                                                       

A Rome, le maire a interdit l'accrochage des cadenas aux installations publiques depuis 2007. Les amoureux qui braveront l'interdit encourent une amende de 50€. 

A Moscou, les autorités ont fait ériger des arbres métalliques sur le pont Loujkov, dont les branches servent à accrocher les cadenas. L'effet esthétique produit est devenu une attraction touristique. 

Merci de ne pas jeter la clé ! Wikimedia auteur : Optx

En Asie
À Séoul, cette mode sévit à la North Seoul Tower, qui surplombe la ville. Les cadenas sont accrochés aux grilles garde-corps, ce qui oblige les services d'entretien à les remplacer afin que tout le monde puisse profiter de la vue. Tolérantes mais prudentes, les autorités ont installé un panneau interdisant aux gens de lancer leur clé à partir de la plate-forme qui s'élève à 236,7m au dessus du sol !

A Taïwan, des cadenas apparaissent au milieu des années 2000 sur la rambarde d'une passerelle enjambant les rails à la gare de Fengyuan. Ils sont appelés "cadenas à souhaits" et portent des vœux écrits au feutre pour conserver ou trouver l'amour, mais aussi pour réussir aux examens ou faire fortune. Selon le chef de gare, la croyance locale est que les trains génèrent un champ magnétique qui imprègne les cadenas et facilite la réalisation des voeux.

Agnès Chupin (www.lepetitjournal.com/sydney.html) Jeudi 16 Août 2012

Sydney
Actualité Australie
A la une
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

VILLE DURABLE EN TURQUIE – Pour la France, “le potentiel est énorme”

Istanbul accueillera le 23 septembre un grand “colloque franco-turc sur la ville durable”. Ubifrance, agence française pour le développement international des entreprises, organise cet évènement avec le soutien de Vivapolis et de nombreux partenaires*. Près de 250 participants sont attendus à l’hôtel Grand Hyatt, dont une cinquantaine de France. Eric Fajole, directeur d’Ubifrance Turquie, nous en dit plus sur ce colloque.

ENERGIE – Le géant allemand ”MVV Umwelt” à la conquête du marché français

L’entreprise ”MVV Umwelt”, spécialisée dans le domaine de la production d’énergie par incinération des déchets et biomasse, s’est associée depuis quelques mois à la société d’économie mixte ”SEMARDEL” pour créer une société commune qui va leur permettre de mutualiser leurs compétences et répondre aux appels d’offres de l’Hexagone.Michael Class, Directeur Général de ”MVV Umwelt”, et Holger Franke, Directeur du développement international, s’entretiennent avec lepetitjournal.com/francfort dans un français presque parfait sur le nouveau couple franco-allemand des déchets uni pour le meilleur et pour le pire !
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – Un Franco-allemand en charge des Français de l’étranger

A 36 ans, le député du Lot-et-Garonne remplace au pied levé Thomas Thévenoud comme secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Pur produit des grandes écoles françaises, de père allemand, cet ancien partisan de Strauss-Kahn avait choisi de soutenir Hollande lors des primaires du PS
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.