TABAC - L'Australie renforce sa législation

 

L'Australie est en passe de devenir le premier pays au monde à imposer au géants du tabac l'usage du paquet de cigarette neutre, de couleur marron, sans mention du logo de la marque

source:wikipedia auteur:Lonestar84

L'Australie applique les règles les plus strictes au monde en matière de cigarettes. Au delà du prix (près de 11euros les 20 cigarettes), la publicité est interdite, et dans les commerces les paquets ne sont pas visibles aux consommateurs, cachées derrière des portes de placards. Il est interdit de fumer dans les lieux publics (plages, bars, restaurants, etc...) et certaines municipalités ont banni la cigarette des parcs et des espaces extérieurs. Dans quelques temps, la législation sera encore renforcée.

La même couleur pour tout le monde

A partir du mois de décembre 2012, 6 mois après la date initialement prévue, la législation de la vente de cigarettes, approuvée par la chambre haute du parlement, obligera les fabricants à empaqueter leur produit dans des paquets unis, de couleur marron-olive, mais toujours avec les messages d'avertissements et les photos des conséquences néfastes du tabac (cancer, gangrène, etc...). Ces mentions devront représenter 75% de la surface du recto et 90% du verso de chaque paquet. Les compagnies pourront imprimer le nom de leur marque, en petite police de caractères où bon leur semblera, mais pas sur le devant du paquet. Le but de cette législation est d'éviter la tentation. "Si cette législation peut stopper un jeune australien d'acheter paquet coloré et attractif et l'empêcher de devenir dépendant de la cigarette, alors d'après moi cela vaut le coup." a dit le sénateur John Faulkner durant les débats au parlement.

Une initative saluée

Chaque année, sur l'ensemble du territoire australien, 15.000 personnes décèdent de maladies liées au tabagisme. Et le coût total pour l'économie australienne est estimé à plus de 22 milliards d'euros par an. Le durcissement des lois appliquées depuis plusieurs années déjà ont vu réduire le nombre de fumeurs. En 10 ans, les fumeurs sont passés de 23% à 15% et les associations de lutte contre le tabac ont salué l'arrivée de cette nouvelle législation. "Nous pensons qu'elle permettra de réduire le tabagisme chez les jeunes" a déclaré le professeur Ian Olver, CEO de Cancer Council Australia.

La contre-attaque

La société British American Tobacco, qui détient 46% des parts du marché australien envisage de contester la loi devant la cour de justice pour des raisons constitutionnelles. Elle fera valoir qu'il est anti- constitutionnel pour un gouvernement de retirer la marque et autres droits de propriété intellectuelle d'une entreprise légale sans compensation. Scott McIntyre, le porte-parole de British American Tobacco Australia a déclaré : "Nous sommes une entreprise légale avec des produits légaux vendant à des adultes qui connaissent les risques du tabagisme. Nous irons devant la justice, parce que nous croyons que le retrait de notre propriété intellectuelle est anti-constitutionnel." Leur deuxième argument est qu'avec des paquets qui se ressemblent tous la contrebande risque d'augementer car les paquets seront très faciles à copier. La Ministre de la Santé, Nicola Roxon a répondu via les médias en disant "Nous ne nous laisserons pas intimider par les compagnies de tabac qui nous menacent de poursuites judiciaires. Nous pensons que c'est une mesure qui va dans l'intérêt de la communauté, et les compagnies de tabac devraient plutôt chercher à investir dans autre chose de moins nocifs pour les gens".

Cette loi doit repasser devant la Chambre des Représentants pour une approbation finale suite à l'amendement déposé sur la date de mise en vigueur de la loi. Les enjeux financiers de la bataille juridique qui s'annonce se chiffreront en millards pour le gouvernement si la justice donne raison aux compagnies de tabac.

Agnès Chupin (www.lepetitjournal.com/sydney.html) Mardi 15 Novembre 2011

Sydney

RESISTANCE - Quand la lutte aborigène se décline au féminin

Vendredi 10 avril, des milliers de manifestants, toutes origines confondues envahissaient le centre ville de Melbourne pour protester contre la suppression annoncée par le gouvernement de 150 villages aborigènes. Plus largement, c'est pour la reconnaissance de leurs droits et le respect de leur culture que le premier peuple d'Australie faisait entendre sa voix. 

"SI J'OZAIS" - Ikea, le retour...

Il existe un moment exaltant dans la vie de nombreux couples français, c'est lorsque, après une quinzaine d'années à suer sang et eau au bureau, ils…

ANZAC DAY - Le Centenaire

Le samedi 25 avril 2015, les Australiens commémorent Anzac Day et le centenaire de la bataille de Gallipoli. Si de nombreuses manifestations auront…

CULTURE - La lumière, star du MCA

En prélude à Vivid Sydney, l’événement lumineux et charismatique de Sydney, le Musée d'Art Contemporain (MCA) nous invite à découvrir sa nouvelle…
Actualité Australie

RESISTANCE - Quand la lutte aborigène se décline au féminin

Vendredi 10 avril, des milliers de manifestants, toutes origines confondues envahissaient le centre ville de Melbourne pour protester contre la suppression annoncée par le gouvernement de 150 villages aborigènes. Plus largement, c'est pour la reconnaissance de leurs droits et le respect de leur culture que le premier peuple d'Australie faisait entendre sa voix. 
Une internationale

FORMATION - Les écoles hôtelières suisses s'accrochent pour rester les meilleures

Cela ressemble à un repas dans un restaurant de luxe, avec une vue spectaculaire sur les Alpes et des serveurs en tenue amidonnée versant un grand cru et détaillant aux convives un menu complexe. Mais il n'en est rien. Les serveurs, les convives en tenue habillée et même l'équipe en cuisine élaborant des assiettes soignées sont en fait des étudiants de l'une des célèbres écoles hôtelières de Suisse.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

LAOS - Repenser l'idée d'entreprendre

S'installer au Laos, c'est choisir sa qualité de vie, et un engagement humain. Cette dimension est en effet essentielle dans le pays, car on vient pas ici pour faire fortune. La responsabilité sociétale de ceux qui s'y sont installés ne laisse pas de place au doute sur les raisons qui leur ont fait choisir ce pays! Un reportage vidéo du W Project (équipe sociale et solidaire)

MERCI MAMAN – Des bijoux personnalisés qui plaisent à Kate Middleton

Créée il y a sept ans, Merci Maman est une start-up qui propose divers bijoux personnalisables par gravure connaît un succès grandissant au Royaume-Uni et en France. En 2014, elle a bénéficié d'un coup de pouce spectaculaire : Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, porte régulièrement l'un des colliers. L’histoire a tout de suite été relayée dans la presse internationale. Rencontre à Londres avec Béatrice et Arnaud de Montille, co-fondateurs de Merci Maman. 
Expat - Politique

ENRICO LETTA – L’ancien Premier ministre italien s'expatrie à Paris

Enrico Letta, prédécesseur de Matteo Renzi à la tête du Conseil des ministres a annoncé sa démission de la Chambre des députés italienne. Il s’apprête à quitter Rome et l’Italie pour Paris afin de prendre la tête de l’Ecole d’affaires internationales de Sciences Po, qui forme de futurs hommes d’affaires à l'international.
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala