COUPE DU MONDE DE RUGBY - Australie 67 - USA 5, mais à quel prix ?

 

Les Wallabies, victoire indiscutable en poche (11 essais) sont tout de même sortis fragilisés à l'issue du match contre les USA, avec en tout presque 1/3 de son effectif soit blessé, soit convalescent

Photo: Flickr (cc)

Lors des matchs précédents, David Pocock a souffert de douleurs lombaires, Digby Loane s'est fracturé le pouce, le capitaine de l'équipe, James Horwill était forfait avec une blessure à l'épaule, quant à la star, le buteur nº 1 James O'Connor, c'est à cause d'une élongation des ischio-jambiers qu'il a raté deux matchs.

L'hécatombe
La série noire n'a fait que continuer pour les "golden boys" lors de leur rencontre avec l'équipe américaine. Les deux centres, Robert Horne et Anthony Fainga'a ont respectivement eu une pommette fracturée et, beaucoup plus sérieux, une commotion cérébrale et les cervicales touchées. Inconscient, il était évacué du terrain en civière. Mais ce n'était malheureusement pas terminé pour les Wallabies : Wycliff Palu se blessait au ischio-jambiers, et Pat MacCabe sortait du terrain avec une épaule disloquée…

"Ça fait beaucoup"
C'est ce qu'a concédé lucidement à la presse l'entraineur Robbie Deans. Effectivement le chiffre n'est pas anodin. Avec 9 joueurs en incapacité sur les 30 sélectionnés pour la Coupe du Monde, il ne lui reste peu ou prou de joueurs pour disputer un match officiel (15 titulaires et 7 remplaçants). Toutefois, il a annoncé hier que la blessure de Pat MacCabe n'est pas aussi sérieuse qu'elle apparaissait, et c'est avec James O'Connor qu'il reprenait l'entrainement ce dimanche. Leur sélection pour le match contre la Russie le 1er Octobre est désormais envisageable et considérée.

Pour les autres joueurs blessés, Robbie Deans attend les résultats définitifs des examens médicaux, et c'est à partir de là qu'il jugera bon ou non de faire venir des joueurs jusque là restés en Australie.

Du repos à Canterbury
L'équipe australienne est partie se ressourcer quelques jours dans la solitude de Hanmer Springs, au nord de Christchurch, et préparer son dernier match de poule contre la Russie à Nelson samedi prochain.

"C'est un endroit que je connais et aime. Mais, nous sommes vraiment venus ici pour deux raisons: pour la motivation de l'équipe avant tout, mais c'est aussi l'occasion d'inclure la région et la population de Canterbury où nous pouvons faire ici quelque chose de précieux pour les gens parce qu'ils le méritent après le séisme." a déclaré Deans. Une semaine de repos est vraiment bienvenue à ce stade de la compétition.

Au delà du match contre la Russie, peu expérimentée sur la scène internationale du rugby, match qui permettra aux Australiens de perfectionner leur jeu, l'objectif est d'être absolument prêts pour les 1/4 de finale contre, sauf grosse surprise, les tenants du titre : les Springboks.

Agnès Chupin (www.lepetitjournal.com/sydney.html) Lundi 26 Septembre 2011

Retrouvez toute l'actualité de la Coupe du Monde de Rugby sur notre minisite

Sydney

EBOLA - L'Australie prend des mesures radicales pour se protéger face a l'épidémie

Le ministre de l'Immigration australien Scott Morrison a déclaré lundi devant le Parlement que le gouvernement suspendait provisoirement son programme d'immigration en provenance de Guinée, de Sierra Léone et du Liberia. La suspension concerne également le programme humanitaire. Cela signifie que les nouvelles demandes de visas ne sont plus instruites et les visas temporaires déjà accordés aux personnes n'ayant pas encore quitté leur pays sont…

SANTE - La grossesse en expatriation

Les analyses ont confirmé la bonne nouvelle, vous êtes, bel et bien, enceinte. Certains signes vous avaient mis la puce à l'oreille, mais maintenant…
Actualité Australie

EBOLA - L'Australie prend des mesures radicales pour se protéger face a l'épidémie

Le ministre de l'Immigration australien Scott Morrison a déclaré lundi devant le Parlement que le gouvernement suspendait provisoirement son programme d'immigration en provenance de Guinée, de Sierra Léone et du Liberia. La suspension concerne également le programme humanitaire. Cela signifie que les nouvelles demandes de visas ne sont plus instruites et les visas temporaires déjà accordés aux personnes n'ayant pas encore quitté leur pays sont annulés. Les personnes ayant obtenu des visas permanents sur des bases humanitaires sont, elles, soumises à trois séries d'examens médicaux, avant leur départ, et une nouvelle fois à leur arrivée en Australie. Les autres détenteurs de visas longues durées doivent, avant de partir, se soumettre à trois semaines de quarantaine.Cette annonce survient alors qu'une jeune fille de 18 ans, arrivée il y a 12 jours en Australie en provenance de Guinée, a été placée à l'isolement dans un hôpital de l'Etat de Queensland après avoir présenté de la fièvre. Les tests se sont révélés négatifs pour le virus Ebola mais elle subira de nouveaux examens ce mercredi.D'autres Etats ont pris également des mesures drastiques comme les Etats-Unis avec l'instauration d'une quarantaine obligatoire pour tous les voyageurs ayant eu des contacts avec des malades en Afrique de l'Ouest, même en l'absence de symptômes (Etat de New York). La Belgique a déclaré qu'elle avait arrêté les expulsions forcées d'immigrés clandestins vers les pays africains touchés par Ebola.Plus de 10 000 personnes ont été contaminées par le virus Ebola dans huit pays - principalement en Afrique de l'Ouest - depuis le début de l'année, et près de la moitié sont mortes, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Flore Gregorini (Lepetitjournal.com/sydney), jeudi 30 octobre 2014
A la une

ÉTUDIER À L'ÉTRANGER – Et pourquoi pas ?

Étudier à l'étranger est une belle opportunité à la fois au niveau personnel mais aussi professionnel. Beaucoup d'élèves des lycées français de l'étranger, enclins à l'ouverture culturelle, et souvent avantagés par un bon niveau de langue, envisagent de partir après leur Bac. Destinations, formalités, comment s'y retrouver ?
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - Je me sens nulle… Est-ce normal docteur ?

"Si je vous disais, Docteur Bobo, que pas plus tard qu’hier je suis restée paralysée au téléphone car il fallait que je prenne rendez-vous chez un médecin et que l’on m’a demandé des tas d’informations notamment sur mon assurance, et là j’ai paniqué. C’était un échange dans la langue locale que je pensais « maîtriser » et pourtant en raccrochant je me suis sentie si « nulle »".

RÉMUNÉRATION – La bonne paye des expatriés

Le salaire est un enjeu majeur dans les négociations d’un départ en expatriation. Les critères ainsi que les barèmes de rémunération pour des missions à l’international ont considérablement évolué ces dernières années. De la multiplicité des motifs de missions, au changement de profil des collaborateurs, les politiques salariales s’adaptent de plus en plus aux candidats
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.