AUSTRALIE - Les films cultes

C'est l'hiver, et puisque le temps le permet, nous vous conseillons de voir ou revoir ces films australiens qui ont eu pour la plupart d'entre eux des succès internationaux

Le cinéma australien est longtemps resté loin des succès internationaux, mais depuis les 20 dernières années, grâce à une vitalité injectée par de nouveaux réalisateurs, il parade dans tous les festivals et se retrouve en haut de l'affiche.

Petite revue (non exhaustive) des classiques.

Catégorie Policier

CHOPPER réalisé par Andrew Dominick avec Eric Bana

L'histoire vraie de Mark CHOPPER, criminel adepte du meurtre gratuit, rêve depuis sa plus tendre enfance de devenir un serial killer de légende dans l'Australie des années 80. Personnalité insaisissable, il est à la fois ultra-violent, paranoïaque, sarcastique et charmeur. Alors qu'il est en prison, il décide de rédiger ses mémoires. Son histoire passionne, son rêve se réalise enfin, les médias se l'arrachent...

 

Catégorie comédie

The Castle réalisé par Rob Stich avec Michael Caton, Anne Tenney, Eric Bana

Pour faire court, c'est le film culte en Australie l'équivalent des films "Le père Noël est une ordure" ou "Les Bronzés". Portrait d'une famille de beaufs (Bogans) vivant non loin de l'aéroport de Melbourne qui va connaître quelques pressions quand le gouvernement décide de les exproprier.

The Adventures Of Priscilla, Queen Of The Desert réalisé par Stephan Elliot avec Guy Pearce, Hugo Weaving et Terence Stamp

Mitzi Del Bra, une drag queen, est fatiguée de jouer dans les pubs et cabarets de Sydney, et accepte l'offre de jouer dans un casino à Alice Springs. Il convainc ses deux amis et collègues de venir avec lui : Bernadette Bassenger - une transsexuelle dont le petit ami vient de mourir - et Felicia Jollygoodfellow - un jeune et irritant homosexuel et drag queen. Ils partent ainsi dans ce bus, acheté à des Suédois, qu'ils rebaptisent "Priscilla, Folle du désert".  Rencontrant en cours de route l'attitude rurale australienne (beaucoup moins tolérante envers l'homosexualité que la mégalopole), des violences sexuelles, et réussissant à surmonter les nombreuses pannes de leur bus, la troupe finit par atteindre Alice Springs, prête à jouer le show qu'elle a répété durant le voyage. Mais avant d'atteindre leur destination finale, beaucoup de révélations seront faites.

 

Catégorie road movie

Samson et Delilah réalisé par Warwick Thornton avec McNamara Rowan, Gibson Marissa et Gibson Mitjili Napanangka

Synopsis : Samson, adolescent de 15 ans, et la jeune Delilah, vivent dans une communauté aborigène isolée au milieu du désert australien. Dans ce minuscule village, tout semble se reproduire en cycle, rien de change. Jour après jour, tout reste immobile, routinier, et personne ne semble y prêter attention. Les deux adolescents vont alors découvrir que la vie en dehors de la communauté peut être cruelle. C’est dans un contexte de rejet et de faim, qu’ils tombent amoureux. C’est tout ce qu’ils ont. Cet amour. Et c’est réel. Alors quand la vie s’en prend à eux, et qu’une tragédie éclate, ils partent à l’aventure et entreprennent ensemble un voyage de survie hors de leurs terres.
Perdus, seuls et rejetés, ils découvrent que la vie n’est pas des plus justes, là où l’amour, jamais ne juge. Caméra d'Or au Festival de Cannes 2009

 

Catégorie histoire vraie

Swimming upstream réalisé par Russel Mulcahy avec Goeffrey Rush, Judy Davis, Jesse Spencer

L'histoire vraie de Tony Fingleton, un jeune homme qui trouva la force de devenir champion de natation malgré un père alcoolique et une mère dépressive, à Brisbane dans les années 50. Réalisé d'après le roman autobiographique d'Anthony Fingleton.

Le chemin de la liberté (Rabbit proof fence) réalisé par Phillip Noyce avec  Everlyn Sampi, Laura Monaghan, Tianna Sansbury, David Gulpilil et Kenneth Branagh

En 1931, à Jigalong, près du désert de Gibson, trois filles aborigènes vivent heureuses auprès de leurs mères : Molly, quatorze ans, sa cousine Gracie, dix ans, et sa soeur Daisy, huit ans. Sur ordre de Mr Neville, protecteur en chef des Aborigènes pour l'Australie occidentale, le constable Riggs arrache les fillettes à leur famille pour les transférer au camp de Moore River, situé à l'autre bout du continent. Là-bas, les conditions de vie sont sinistres. Les enfants sont entassés dans d'immenses dortoirs, mal soignés, mal nourris. Molly décide de fuir avec Gracie et Daisy, et toutes les trois entament un périple de plus de 2.000 kilomètres...

 

Hors catégorie !

10 canoës, 150 lances et 3 épouses réalisé par Rolf de Heer avec Crusoe Kurrdal, Jamie Gulpilil, Richard Birrinbirrin, Frances Djulibing

En des temps reculés, dans le Nord de l'Australie le jeune Dayindi convoite l'une des trois femmes de son frère aîné, Ridjimaril, menaçant ainsi la loi tribale. Afin de ramener Dayindi dans le droit chemin, le vieux Minygululu lui raconte une légende ancestrale d'amours interdits, d'enlèvement, de sorcellerie et de vengeance qui tourne mal. Récompensé au Festival de Cannes 2006 avec le prix spécial du jury dans la sélection Un Certain Regard.

Tous ces films sont disponibles à la location.

Agnès Chupin (www.lepetitjournal.com/sydney.html) Mercredi 25 Juillet 2012 (publié initialement le Vendredi 19 Novembre 2010)

Sydney

ETAT ISLAMIQUE - Un adolescent australien défie son pays dans une vidéo

Abdullah Emir, un Australien de 17 ans est devenu le héros de la dernière vidéo du groupe fondamentaliste l'Etat Islamique, mise en ligne sur internet quelques heures après l'annonce d'un accord entre l'Australie et l'Irak pour l'envoi de forces spéciales contre les jihadistes de l'Etat islamique. C'est la première fois que la propagande du groupe Etat islamique met en avant un Australien
Actualité Australie

ETAT ISLAMIQUE - Un adolescent australien défie son pays dans une vidéo

Abdullah Emir, un Australien de 17 ans est devenu le héros de la dernière vidéo du groupe fondamentaliste l'Etat Islamique, mise en ligne sur internet quelques heures après l'annonce d'un accord entre l'Australie et l'Irak pour l'envoi de forces spéciales contre les jihadistes de l'Etat islamique. C'est la première fois que la propagande du groupe Etat islamique met en avant un Australien
A la une

Une "French touch" pour faire du vin en Virginie

"Je devais rester un an et je ne suis jamais parti." Comme Matthieu Finot, par goût du défi, de la liberté de créer ou du pays lui-même, des vignerons français s'installent en Virginie pour faire le vin dont rêvait Thomas Jefferson, il y a deux siècles.
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Une "French touch" pour faire du vin en Virginie

"Je devais rester un an et je ne suis jamais parti." Comme Matthieu Finot, par goût du défi, de la liberté de créer ou du pays lui-même, des vignerons français s'installent en Virginie pour faire le vin dont rêvait Thomas Jefferson, il y a deux siècles.

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.