SOCIETE - Cachez ce tatouage que je ne saurais voir

Les australiens se font tatouer comme l'on se fait se fait faire une manucure ! Et pourtant, malgré leur incessante et grandissante popularité les  tatouages, piercings et autres formes de "body art" peuvent entrainer quelques difficultés en Australie, principalement dans le monde du travail

 

 

photo:wikimedia

Les dernières statistiques officielles australiennes datent de 1998 et avaient montré que 10% de la population était déjà à l'époque tatouée. Aujourd'hui, ils seraient 38% chez les 18/25 ans et 43% chez les 26/40 ans à être passés au moins une fois sous le pistolet à encre du tatoueur. Même constat chez les personnes plus agées, puisque plus de 11% des 40/60 ans ont un tatouage ou un piercing (autre part que l'oreille), et les tatoueurs affirment qu'à l'heure actuelle 1/3 de leur clientèle à plus de 50 ans.

 

 

Dans la nuit des temps
Toutes les sociétés ont eu recours, depuis la nuit des temps aux techniques de modifications corporelles : elles ont rajouté (tatouages, bijoux, scarification) ou bien enlevé (épilation, circoncision, limage des dents). C'était un rituel de passage, la marque de l'entrée dans l'âge adulte, la preuve d'appartenance à un clan, une tribu, une religion. Le mot tatouage vient du mot tahitien tatau qui veut dire "frapper". Si on décompose "Ta" signifie "dessin" et "Atoua" esprit.

Marins, pirates et autres bandits
C'est le Capitaine James Cook qui rapportera ce mot "tatouage" de ces voyages en Océanie. Les marins européens vont se tatouer des croix dans le dos afin d'éviter le fouet en cas de punition car il est interdit d'abimer une image pieuse. La pègre, les yakuzas, les prisonniers, puis le tatouage des déportés pendant la Seconde Guerre Mondiale vont donner au tatouage une image détestable.

Aujourd'hui
Correspondant souvent à un passage marquant dans la vie d'une personne, le tatouage va trouver un regain de popularité dans les annés 70 et cela ne s'arrêtera pas. Autrefois très masculin, à l'heure actuelle les femmes se font tatouer tout autant que les hommes, et les petites coccinelles sur les hanches ont laissé la place à des tatouages beaucoup plus grands à des endroits très visibles, même avec des vêtements ! Aujourd'hui cependant il ne faut pas croire que tous les préjugés ont disparus. Dans certaines entreprises en Australie, on demande aux employés de cacher leur tatouage pendant leurs heures de présence au travail par crainte que les clients ou les collègues, se sentent offensés par les valeurs affichées par le porteur du tatouage et qui ne reflèteraient en aucun cas les valeurs de la société ou de ses dirigeants (on croirait à un message d'avertissement que l'on peut lire lorsqu'on visionne un DVD !). Par contre dans les secteurs d'activités "créatifs", les employeurs encourageraient leurs salariés à montrer leur tatouage ou piercing comme forme de libre expression.

Agnès Chupin (www.lepetitjournal.com/sydney.html) Vendredi 27 Juillet 2012

Sydney

URBANISME - Le grand chantier de Parramatta Road à Sydney

Le gouvernement de la Nouvelle Galles du Sud a dévoilé son plan sur 20 ans pour la rénovation de Paramatta road, une des artères les plus congestionnées de Sydney. Le projet passe par la dérivation du trafic sur la toute nouvelle autoroute West Connex et par la construction de milliers de logements, essentiellement dans des tours
Actualité Australie

ENVIRONNEMENT - L'Australie n'atteindra pas les objectifs de réduction de CO2

L’Australie ne devrait pas atteindre l’objectif de réduction d’émission de CO2 à l’horizon 2020. C’est l’une des conclusions du dernier rapport de l’UNEP (le programme de protection de l’environnement des Nations Unies) qui vient d’être publié. Le rapport comporte la liste des pays qui doivent prendre des mesures pour satisfaire aux exigences de réductions de gaz à effet de serre d’ici 2020
A la une
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Cambodge - Actualité

PSAR CHAS – Et maintenant ?

La municipalité semble vouloir agir rapidement alors qu’un élan de soutien se met en place pour collecter des fonds.
Bangkok Actu Birmanie/Myanmar

BIRMANIE - Quand la lumière se fait attendre

Quand le village de Saw La Yar Koo, dans l'est de la Birmanie, a demandé à être raccordé au réseau électrique, les autorités ont réclamé…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

MARC VILLARD – "L’AFE doit se concentrer sur l’essentiel"

Marc Villard, premier président élu de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), a aujourd’hui la lourde tache d’élaborer les règles de fonctionnement de la nouvelle assemblée. En pleine réflexion sur les rôles de chacun au sein de l’institution, ses priorités n’en demeurent pas moins centrées sur les préoccupations au quotidien des Français de l’étranger
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

POURIA AMIRSHAHI - Francophonie : le sursaut ou le déclin

"Le XVe sommet de la Francophonie qui s’ouvre est avant tout l’occasion de poser les jalons d’une nouvelle vision et, partant, d’une nouvelle orientation stratégique....", déclare dans un communiqué Pouria Amirshahi, Député de la Neuvième circonscription des Français de l’Étranger.

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.