RUGBY - Les Wallabies débutent mal leur tournée

 

Les hommes de Robbie Deans, seconds du dernier Four-Nations, sont en ce moment en tournée en Europe où ils affrontent quatre équipes afin de se jauger au niveau mondial. C’est aussi l’occasion de prendre des points au classement IRB. Ce fameux classement qui déterminera ensuite les poules de la prochaine coupe du monde

Photo Florent Rols

Les Wallabies sont toujours redoutés pour leurs jeux de passes, leur vitesse d’exécution, notamment chez les ¾. Les Australiens ont d’ailleurs terminé il y a un mois un bon Four-Nations, la coupe de l’hémisphère Sud,  en prenant une deuxième place derrière les All Balcks. Mais la tournée ne s’annonçait pas aussi belle que le dernier match à Rosario contre l’Argentine, remporté 25-19. En effet, avant la première rencontre, Sitaleki Timani et Digby Ioane ont dû renoncer à jouer pour cause de blessure. Ces deux joueurs s’ajoutent à l’impressionnante liste d’absents à l’image de James O’Connor ou Will Genia (blessés) ou bien Quade Cooper, suspendu par la fédération australienne pour propos déplacés vis-à-vis de la sélection.  De plus, quelques joueurs comme David Pocock tout juste de retour ou Drew Mitchell qui n’a pas retrouvé son meilleur niveau sont d'autres indices qui pouvaient faire craindre à une fragilité des Wallabies. La force de l’équipe, la ligne de 3/4, étant décimée, le coach a rappelé Nathan Sharpe véritable légende du rugby afin d’amener une expérience précieuse lors des matchs.

En face, la France, l’Angleterre, l’Italie et le Pays de Galle se montrent toujours dangereux à domicile, notamment à l’approche du tirage au sort de la coupe du monde. Les points IRB sont à gagner face aux nations du Sud durant l’automne.

Le premier match au Stade de France samedi 10 novembre a été une cruelle désillusion pour les Wallabies. Les joueurs de Robbie Deans n’ont pu trouver la faille alors qu’ils avaient perforé les Bleus en 2010. Ils sont tombés sur une équipe de France remontée et revancharde alors qu’on ne lui donnait très peu de chances de faire tomber l’ogre des antipodes.  Avec l’audace de la jeunesse à l’image de Wesley Fofana ou Louis Picamoles ou le retour de Frédéric Michalak, les Bleus ont malmené la défense australienne. La mêlée n’a, elle, était qu’une balade pour les locaux qui ont détruit les avants wallabies. Les Australiens devront vite oublier cette défaite (33-6) pour repartir d’Italie et des îles Britanniques avec des victoires.

Florent Rols (www.lepetitjournal.com/sydney) jeudi 15 novembre 2012

 
Sydney

CREDIT - Veda, hors la loi ?

L’agence d’évaluation de crédit, Veda Advantage, leader en Australie et en Nouvelle Zélande, aurait violé la confidentialité des données bancaires de…
Actualité Australie
Une internationale

Expatriés : comment bien choisir votre déménageur ?

 Un déménagement à l’international est différent d’un simple déménagement en France. Il requiert un savoir-faire spécifique et le respect d’un certain nombre d’étapes à ne pas négliger. Voici quelques conseils pour être certain de vous faire accompagner par un professionnel qualifié.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

EMPLOI — La Suède, paradis du travail pour les femmes ?

Entre 2013 et 2015, le nombre de plaintes pour discrimination sexuelle déposées auprès de l’agence publique chargée de ce sujet, a presque baissé de moitié (450 et 290 plaintes, respectivement). Paradoxalement, ce sont les hommes qui portent le plus plainte, à 51-52% des affaires enregistrées ! Cela signifierait-il que les femmes sont arrivées à une position égale, voire dominante, par rapport aux hommes, sur le marché du travail suédois ?

COACHING - Avoir un profil professionnel atypique : quelle chance, j’ai !

L’exemple du profil « atypique » est le parcours professionnel qui n’a pas suivi une ligne droite « cohérente ». Personnellement, je n’ai entendu parler de ce concept que depuis que je vis à l’étranger et depuis quelques années seulement. Plus je regardais et me documentais sur le sujet et plus je m’apercevais qu’effectivement le fait de vivre à l’étranger et de vouloir travailler demande de réinventer sa conception du travail et de ses savoir-faire.
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL - « Pourquoi la France pourrait dire non au TTIP »

Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, a la semaine dernière déclaré officiellement l’opposition de la France au TTIP en l'état. Mais qu’est ce que le TTIP ? Retour sur l’historique et la nature de ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Un article de notre édition de Rome
Magazine