RUGBY - Les Wallabies débutent mal leur tournée

 

Les hommes de Robbie Deans, seconds du dernier Four-Nations, sont en ce moment en tournée en Europe où ils affrontent quatre équipes afin de se jauger au niveau mondial. C’est aussi l’occasion de prendre des points au classement IRB. Ce fameux classement qui déterminera ensuite les poules de la prochaine coupe du monde

Photo Florent Rols

Les Wallabies sont toujours redoutés pour leurs jeux de passes, leur vitesse d’exécution, notamment chez les ¾. Les Australiens ont d’ailleurs terminé il y a un mois un bon Four-Nations, la coupe de l’hémisphère Sud,  en prenant une deuxième place derrière les All Balcks. Mais la tournée ne s’annonçait pas aussi belle que le dernier match à Rosario contre l’Argentine, remporté 25-19. En effet, avant la première rencontre, Sitaleki Timani et Digby Ioane ont dû renoncer à jouer pour cause de blessure. Ces deux joueurs s’ajoutent à l’impressionnante liste d’absents à l’image de James O’Connor ou Will Genia (blessés) ou bien Quade Cooper, suspendu par la fédération australienne pour propos déplacés vis-à-vis de la sélection.  De plus, quelques joueurs comme David Pocock tout juste de retour ou Drew Mitchell qui n’a pas retrouvé son meilleur niveau sont d'autres indices qui pouvaient faire craindre à une fragilité des Wallabies. La force de l’équipe, la ligne de 3/4, étant décimée, le coach a rappelé Nathan Sharpe véritable légende du rugby afin d’amener une expérience précieuse lors des matchs.

En face, la France, l’Angleterre, l’Italie et le Pays de Galle se montrent toujours dangereux à domicile, notamment à l’approche du tirage au sort de la coupe du monde. Les points IRB sont à gagner face aux nations du Sud durant l’automne.

Le premier match au Stade de France samedi 10 novembre a été une cruelle désillusion pour les Wallabies. Les joueurs de Robbie Deans n’ont pu trouver la faille alors qu’ils avaient perforé les Bleus en 2010. Ils sont tombés sur une équipe de France remontée et revancharde alors qu’on ne lui donnait très peu de chances de faire tomber l’ogre des antipodes.  Avec l’audace de la jeunesse à l’image de Wesley Fofana ou Louis Picamoles ou le retour de Frédéric Michalak, les Bleus ont malmené la défense australienne. La mêlée n’a, elle, était qu’une balade pour les locaux qui ont détruit les avants wallabies. Les Australiens devront vite oublier cette défaite (33-6) pour repartir d’Italie et des îles Britanniques avec des victoires.

Florent Rols (www.lepetitjournal.com/sydney) jeudi 15 novembre 2012

 
Sydney

CRITIQUE CINÉMA - The Family

Entre les années 1960 et 1990, une secte inquiétante a été fondée en Australie, près de Melbourne, sous le nom de ‘’La Famille’’. C’est Anne Hamilton-Byrne, professeur de yoga, qui a créé ce groupe mystérieux. Aussi charismatique que dangereuse, elle est persuadée qu’elle est la réincarnation de Jesus-Christ.
Actualité Australie
Une internationale

Carlos Ghosn, maître du monde automobile ?

Cumulant les casquettes chez Nissan, Renault et Mitsubishi, le PDG globe-trotter Carlos Ghosn est l'un des grands noms du secteur automobile mondial, à la tête d'une alliance inédite qu'il a contribué à mettre au point. 
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Auckland - Actualité

SPORT - Le Super Rugby reprend ses droits

Après six mois de trêve, le très attendu Super 18 débute ce jeudi à 21h45 à Melbourne pour une rencontre opposant les Blues d'Auckland aux…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine