OBESITE - L'Australie n'est toujours pas le Biggest Loser

Les Australiens boivent moins, fument moins mais mangent plus. Le dernier rapport du Bureau National des statistiques est formel: il y a deux millions d'obèses de plus en Australie depuis 2008. Le fléau atteint même aujourd’hui les enfants de moins de 5 ans dont 1 sur 5 est déjà classifié “en surpoids”

Image Flickr (CC)

Les enfants sont les premiers touchés
Depuis 2008, le nombre d’enfants en surpoids ou obèses est passé de 143.500 à 736.000 et un quart des enfants australiens sont déjà sur une courbe de surpoids. Les services de protection de l’enfance de l’Etat du Victoria ont même obtenu de la justice que des parents d’enfants obèses se voient retirer la garde de leurs enfants, une décision qui assimile pour la première fois l’obésité à de la négligence, voire de la maltraitance. Cela montre bien que l’obésité est devenue un fléau, particulièrement chez les jeunes Australiens.
Alors bien souvent, à défaut de cantines dans les établissements scolaires du pays, c’est dans la “lunch box” quotidienne que se trouvent les sources des mauvaises habitudes alimentaires chez les plus petits. Les experts s’accordent à dire que l’analyse nutritionnelle de ces déjeuners en boite est encore largement mauvaise. Plus tard, viennent s’ajouter les désordres alimentaires, comme manger à tout heure et sans repas structuré. La mauvaise éducation nutritionnelle est la clé du problème et elle se répercute à l'âge adulte.

Chez les adultes aussi, la tendance à l'obésité s’accentue

Si les Australiens ont réduit leur consommation d’alcool et de cigarettes, ils ont malheureusement augmenté leur apport en calorie quotidien. LePetitJournal.com avait déjà parlé du problème il y a deux ans lors de la sortie dernier rapport officiel (lire notre article). Les chiffes 2012 rendus publics cette semaine sont encore plus alarmants. 70 % des hommes de plus de 18 ans et 56 % des femmes présentent un excès de poids significatif. En 1995, les chiffres montraient que plus d’un adulte sur deux était en surcharge pondérale. Aujourd’hui, ce sont les deux tiers. La tendance semble irréversible avec des facteurs de sédentarité, d’absence d’activité physique, de "malbouffe" qui ne font que se renforcer.

Habitudes ancrées et sensibilisation limitée
La campagne de sensibilisation anti-obésité lancée par le gouvernement australien se poursuit toujours, malgré des premiers résultats peu encourageants (voir notre article). Une journée "Je vais à l'école à pied" a même été créée, tout est mis en oeuvre pour rééduquer une population qui s’est "américanisée" dans son mode de vie (véhicules, modes alimentaires etc). Des progrès sont réalisés mais la tendance reste “lourde”, tant du point de vue pondéral que de celui du coût pour la communauté (voir notre article), évalué à 20 milliards de dollars par an.

L’Australie se situe au cinquième rang des pays développés en matière d’obésité, derrière les Etats-Unis, le Mexique, la Nouvelle-Zélande et le Chili.

Flore Gregorini (www.lepetitjournal.com/sydney) mardi 6 novembre 2012

En savoir plus

L'Australie grossit, grossit, grossit (2010)

Maigres résultats pour la campagne anti-obésité (2012)

Le coût de la malbouffe en Australie (2011)



 
Sydney

TERROIR - La crêperie française qui accoste à Circular Quay

Les gourmands qui ne seront ravis, surtout s’ils ne connaissent pas encore la crêperie Four Frogs. Elle a ouvert son troisième restaurant à Circular Quay au mois de septembre. Rencontre avec un de ses fondateurs, Florian Guillemard, qui a exporté sa passion pour les crêpes et les galettes à Sydney.
Actualité Australie

TERROIR - La crêperie française qui accoste à Circular Quay

Les gourmands qui ne seront ravis, surtout s’ils ne connaissent pas encore la crêperie Four Frogs. Elle a ouvert son troisième restaurant à Circular Quay au mois de septembre. Rencontre avec un de ses fondateurs, Florian Guillemard, qui a exporté sa passion pour les crêpes et les galettes à Sydney.
Une internationale

Jacques et Bernadette Chirac, plus d'un demi-siècle à l'épreuve du pouvoir

"Le jour où Napoléon a abandonné Joséphine, il a tout perdu": cette mise en garde de Bernadette fut entendue. Jacques Chirac et son épouse, 83 ans, tous deux hospitalisés à Paris, forment le couple présidentiel le plus politique de la Ve République, résultat de plus d'un demi-siècle de conquête et d'exercice du pouvoir. 
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

FEMMEXPAT - Des outils exclusifs pour un retour en France réussi!

Le retour est rarement le moment le plus facile d'une expatriation. En plus du décalage entre votre vie d'expatrié et votre vie en France, vous prenez conscience de l'écart qui s'est creusé entre votre vie avant l'expatriation et votre vie après votre retour... Expat Communication, l'éditeur de FemmExpat, vous propose quatre pistes pour faciliter ce retour !

ALEXANDRE LE BEUAN - La passion du voyage et de l'entreprenariat

Fasciné par les voyages et notamment l'Asie, Alexandre Le Beuan a fondé sa propre agence de voyage, Shanti Travel, en 2005, dans l'un des pays qui l’inspirent le plus, l'Inde. Onze ans plus tard, la société est présente dans 14 pays d'Asie, emploie près de 100 salariés, et a accompagné plus de 35.000 voyageurs.
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine