OBESITE - L'Australie n'est toujours pas le Biggest Loser

Les Australiens boivent moins, fument moins mais mangent plus. Le dernier rapport du Bureau National des statistiques est formel: il y a deux millions d'obèses de plus en Australie depuis 2008. Le fléau atteint même aujourd’hui les enfants de moins de 5 ans dont 1 sur 5 est déjà classifié “en surpoids”

Image Flickr (CC)

Les enfants sont les premiers touchés
Depuis 2008, le nombre d’enfants en surpoids ou obèses est passé de 143.500 à 736.000 et un quart des enfants australiens sont déjà sur une courbe de surpoids. Les services de protection de l’enfance de l’Etat du Victoria ont même obtenu de la justice que des parents d’enfants obèses se voient retirer la garde de leurs enfants, une décision qui assimile pour la première fois l’obésité à de la négligence, voire de la maltraitance. Cela montre bien que l’obésité est devenue un fléau, particulièrement chez les jeunes Australiens.
Alors bien souvent, à défaut de cantines dans les établissements scolaires du pays, c’est dans la “lunch box” quotidienne que se trouvent les sources des mauvaises habitudes alimentaires chez les plus petits. Les experts s’accordent à dire que l’analyse nutritionnelle de ces déjeuners en boite est encore largement mauvaise. Plus tard, viennent s’ajouter les désordres alimentaires, comme manger à tout heure et sans repas structuré. La mauvaise éducation nutritionnelle est la clé du problème et elle se répercute à l'âge adulte.

Chez les adultes aussi, la tendance à l'obésité s’accentue

Si les Australiens ont réduit leur consommation d’alcool et de cigarettes, ils ont malheureusement augmenté leur apport en calorie quotidien. LePetitJournal.com avait déjà parlé du problème il y a deux ans lors de la sortie dernier rapport officiel (lire notre article). Les chiffes 2012 rendus publics cette semaine sont encore plus alarmants. 70 % des hommes de plus de 18 ans et 56 % des femmes présentent un excès de poids significatif. En 1995, les chiffres montraient que plus d’un adulte sur deux était en surcharge pondérale. Aujourd’hui, ce sont les deux tiers. La tendance semble irréversible avec des facteurs de sédentarité, d’absence d’activité physique, de "malbouffe" qui ne font que se renforcer.

Habitudes ancrées et sensibilisation limitée
La campagne de sensibilisation anti-obésité lancée par le gouvernement australien se poursuit toujours, malgré des premiers résultats peu encourageants (voir notre article). Une journée "Je vais à l'école à pied" a même été créée, tout est mis en oeuvre pour rééduquer une population qui s’est "américanisée" dans son mode de vie (véhicules, modes alimentaires etc). Des progrès sont réalisés mais la tendance reste “lourde”, tant du point de vue pondéral que de celui du coût pour la communauté (voir notre article), évalué à 20 milliards de dollars par an.

L’Australie se situe au cinquième rang des pays développés en matière d’obésité, derrière les Etats-Unis, le Mexique, la Nouvelle-Zélande et le Chili.

Flore Gregorini (www.lepetitjournal.com/sydney) mardi 6 novembre 2012

En savoir plus

L'Australie grossit, grossit, grossit (2010)

Maigres résultats pour la campagne anti-obésité (2012)

Le coût de la malbouffe en Australie (2011)



Sydney

CHRONIQUE ACIDE - Chromosomus Britanicus

Après Adrien et ses chroniques qui faisaient parfois grincer des dents, lepetitjournal.com vous propose de nouvelles chroniques....acides celles-ci et brillamment écrites par Rémi, jeune Français vivant en Australie. Attention humour décapant et second degré sont nécessaires à la lecture. Aujourd'hui "Sorry but not sorry, le Chromosomus Britanicus"

DOLLAR AUSTRALIEN - Le plongeon

Le dollar australien a plongé sous la barre des 82 centimes par rapport au dollar américain pour la première fois en dix ans.
Actualité Australie

CHRONIQUE ACIDE - Chromosomus Britanicus

Après Adrien et ses chroniques qui faisaient parfois grincer des dents, lepetitjournal.com vous propose de nouvelles chroniques....acides celles-ci et brillamment écrites par Rémi, jeune Français vivant en Australie. Attention humour décapant et second degré sont nécessaires à la lecture. Aujourd'hui "Sorry but not sorry, le Chromosomus Britanicus"
A la une

IDEES CADEAUX - Christmas is coming !

Vous n'avez rien prévu pour vos cadeaux de Noël ? Que ce soit pour vos enfants mais aussi pour votre conjoint(e) et proches ? Pas de panique ! lepetitjournal.com vous aide à garnir la hotte du Père Noël.
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Appel à candidatures

Vous résidez à l'étranger? Vous avez un parcours hors du commun? Le 17 mars prochain, sept Français de l'étranger seront récompensés lors d’une soirée de prestige au Quai d'Orsay organisée par LEPETITJOURNAL.COM en présence de M. Mathias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Alors n'attendez plus, postulez !
Expat
Expat - Emploi

FRANÇAIS À L'ÉTRANGER – Quand les entreprises protègent leurs salariés

Certains travaillent au large du Libéria sur des plateformes pétrolières, d’autres sont basés en Afghanistan pour le compte d’ONG ou encore dans des zones reculées de l’Inde pour gérer l’exploitation de centres de production. Tous sont des expatriés. Ils vivent dans des situations parfois extrêmes. Leurs employeurs en sont conscients et bien souvent font appel à des prestataires extérieurs pour assurer leur sécurité. Rencontre avec International SOS & Control Risks
Expat - Politique

PRELEVEMENTS SOCIAUX DES NON-RESIDENTS - Comment faire pour espérer être remboursés ?

Votés en 2012, les prélèvements sociaux (CSG-CRDS) sur les plus-values et revenus immobiliers pour les contribuables français non résidents ont été reconduits dans la loi de finances 2015. La Commission Européenne a ouvert une procédure d’infraction contre la France sur la conformité au droit européen de ces prélèvements. En cas d'issue favorable, attendue début 2015, comment espérer un remboursement rétroactif ?
Magazine
Francophonie

FRANCOPHONIE – LE XVe Sommet à Dakar

Le 15e Sommet de la Francophonie se déroule à Dakar du 29 au 30 novembre. Les chefs d’État et de gouvernement de l’OIF se réunissent pour définir les prochaines orientations de la Francophonie, statuer sur l’admission de nouveaux pays membres et élire le prochain Secrétaire général de la Francophonie. Invité de France 24, RFI et TV5 Monde, François Hollande a tenu à rappeler que la France était "au service de la francophonie".