TV - Dallas, le retour

 

Pour ceux qui sont trop jeunes ou trop peu disposés à se rappeler, Dallas a été l'une des plus longues séries TV de l'histoire avec 14 saisons diffusées de 1978-1991 et qui devait changer le PAF américain et d'autres nations par la suite. La série fait l'objet d'un "reboot", c'est à dire de la reprise de la série, et a été diffusé hier soir sur les écrans (maintenant plasma ou LCD !) de la télé australienne

source : flickr cc auteur :Jeffrey K. Edwards

Amateurs de la série culte pourront renouer avec les héros de SouthFork car la chaine australienne Channel 9 diffusera Dallas tous les mercredis à 21h00.

"C'est dans les vieux pots...."

Vous ne serez pas perdus pour autant puisque la famille Ewing se déchire toujours autant sur fond de secrets et de trahisons. Les fils de J.R et Bobby reprennent là où leurs pères nous avaient laissés 21 ans auparavant. L'occasion de vérifier si J.R est toujours aussi pétri de son machiavélisme légendaire. Car oui, J.R, le vrai, le plus méchant des méchants de la TV américaine a repris du service. Larry Hagman en personne, 81 ans bien liftés et stetson vissé sur la tête donnera à nouveau du fil à retordre à son gentil frère Bobby, rôle repris par Patrick Duffy, la soixantaine grisonnante, dont on essayera d'oublier le duo qu'il a chanté avec Mireille Mathieu !!!

"Si jeunesse savait..."

Dans cette "nouvelle" première série de 10 épisodes, le flambeau de la discorde est repris par les fils respectifs de J.R et Bobby : J.R junior (pour les novices John Ross) joué par Josh Henderson et Christopher (le fils adoptif de Bobby et Pamela) incarné par Jesse Metcalfe, le jardinier de la série "Desperate housewives". Linda Gray, 71 ans, campe à nouveau le rôle de Sue Ellen, ancienne miss Texas, ex-femme de J.R et ex A.A puisqu'elle a laissé tombé le scotch, pour le botox apparemment. Outre de s'occuper de son fils, elle se lance dans la course au poste de gouverneur... je vous le dit ?... oui, elle remporte l'élection avec succès à la fin de la saison 1.

Une série culte

Tout commence aux Etats-Unis le 2 avril 1978 lorsque CBS propose à ses téléspectateurs un feuilleton d'un genre encore jamais vu. Un étalage de richesses, de scotch, d'adultères et de fourberies. Le monde entier se passionne pour l'affrontement des Ewing et des Barnes, les Capulet et Montaigu en santiagues.

Les taux d'audience battent des records, le public se passionne pour ce feuilleton et se demande "Qui a tué J.R.?", l'épisode qui a réuni le plus de personnes, dans l'histoire de la télé, devant une série avec 360 millions de téléspectateurs. Traduite en 67 langues, Dallas sera diffusé dans 90 pays.

La grande absente

C'est Victoria Principal qui incarnait Pamela Ewing. En 1991 elle disparait de la série suite à un accident qui la laisse défigurée. Mais les producteurs actuels n'ont pas enterré le personnage qui, peut-être qui sait, pourrait revenir si la série obtient du succès. Son frère à l'écran, Cliff Barnes (Ken Kercheval) et Lucy Ewing (Charlène Tilton) font des apparitions.

Pour son lancement aux États-Unis sur la chaîne câblée TNT, Dallas obtient la meilleure audience de l'année, toutes chaînes câblées confondues, en réunissant 6.9 millions de télespectateurs. La série sera diffusée sur TF1 à la fin de l'année.

Oui, Dallas, ton univers est resté impitoyablement le même !

Agnès Chupin (www.lepetitjournal.com/sydney.html) Jeudi 23 Août 2012

 
Sydney

TERROIR - La crêperie française qui accoste à Circular Quay

Les gourmands qui ne seront ravis, surtout s’ils ne connaissent pas encore la crêperie Four Frogs. Elle a ouvert son troisième restaurant à Circular Quay au mois de septembre. Rencontre avec un de ses fondateurs, Florian Guillemard, qui a exporté sa passion pour les crêpes et les galettes à Sydney.
Actualité Australie

TERROIR - La crêperie française qui accoste à Circular Quay

Les gourmands qui ne seront ravis, surtout s’ils ne connaissent pas encore la crêperie Four Frogs. Elle a ouvert son troisième restaurant à Circular Quay au mois de septembre. Rencontre avec un de ses fondateurs, Florian Guillemard, qui a exporté sa passion pour les crêpes et les galettes à Sydney.
Une internationale

EXPATRIATION – Toujours plus de Français à l'étranger

1.710.945. C'est le nombre de Français inscrits au registre mondial des Français établis hors de France pour l'année 2015. Quelles sont les régions où ils affluent ? Celles qu'ils désertent ? Analyse du rapport du gouvernement sur la situation des Français établis hors de France 2016.
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

FEMMEXPAT - Des outils exclusifs pour un retour en France réussi!

Le retour est rarement le moment le plus facile d'une expatriation. En plus du décalage entre votre vie d'expatrié et votre vie en France, vous prenez conscience de l'écart qui s'est creusé entre votre vie avant l'expatriation et votre vie après votre retour... Expat Communication, l'éditeur de FemmExpat, vous propose quatre pistes pour faciliter ce retour !

ALEXANDRE LE BEUAN - La passion du voyage et de l'entreprenariat

Fasciné par les voyages et notamment l'Asie, Alexandre Le Beuan a fondé sa propre agence de voyage, Shanti Travel, en 2005, dans l'un des pays qui l’inspirent le plus, l'Inde. Onze ans plus tard, la société est présente dans 14 pays d'Asie, emploie près de 100 salariés, et a accompagné plus de 35.000 voyageurs.
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine