TV - Dallas, le retour

 

Pour ceux qui sont trop jeunes ou trop peu disposés à se rappeler, Dallas a été l'une des plus longues séries TV de l'histoire avec 14 saisons diffusées de 1978-1991 et qui devait changer le PAF américain et d'autres nations par la suite. La série fait l'objet d'un "reboot", c'est à dire de la reprise de la série, et a été diffusé hier soir sur les écrans (maintenant plasma ou LCD !) de la télé australienne

source : flickr cc auteur :Jeffrey K. Edwards

Amateurs de la série culte pourront renouer avec les héros de SouthFork car la chaine australienne Channel 9 diffusera Dallas tous les mercredis à 21h00.

"C'est dans les vieux pots...."

Vous ne serez pas perdus pour autant puisque la famille Ewing se déchire toujours autant sur fond de secrets et de trahisons. Les fils de J.R et Bobby reprennent là où leurs pères nous avaient laissés 21 ans auparavant. L'occasion de vérifier si J.R est toujours aussi pétri de son machiavélisme légendaire. Car oui, J.R, le vrai, le plus méchant des méchants de la TV américaine a repris du service. Larry Hagman en personne, 81 ans bien liftés et stetson vissé sur la tête donnera à nouveau du fil à retordre à son gentil frère Bobby, rôle repris par Patrick Duffy, la soixantaine grisonnante, dont on essayera d'oublier le duo qu'il a chanté avec Mireille Mathieu !!!

"Si jeunesse savait..."

Dans cette "nouvelle" première série de 10 épisodes, le flambeau de la discorde est repris par les fils respectifs de J.R et Bobby : J.R junior (pour les novices John Ross) joué par Josh Henderson et Christopher (le fils adoptif de Bobby et Pamela) incarné par Jesse Metcalfe, le jardinier de la série "Desperate housewives". Linda Gray, 71 ans, campe à nouveau le rôle de Sue Ellen, ancienne miss Texas, ex-femme de J.R et ex A.A puisqu'elle a laissé tombé le scotch, pour le botox apparemment. Outre de s'occuper de son fils, elle se lance dans la course au poste de gouverneur... je vous le dit ?... oui, elle remporte l'élection avec succès à la fin de la saison 1.

Une série culte

Tout commence aux Etats-Unis le 2 avril 1978 lorsque CBS propose à ses téléspectateurs un feuilleton d'un genre encore jamais vu. Un étalage de richesses, de scotch, d'adultères et de fourberies. Le monde entier se passionne pour l'affrontement des Ewing et des Barnes, les Capulet et Montaigu en santiagues.

Les taux d'audience battent des records, le public se passionne pour ce feuilleton et se demande "Qui a tué J.R.?", l'épisode qui a réuni le plus de personnes, dans l'histoire de la télé, devant une série avec 360 millions de téléspectateurs. Traduite en 67 langues, Dallas sera diffusé dans 90 pays.

La grande absente

C'est Victoria Principal qui incarnait Pamela Ewing. En 1991 elle disparait de la série suite à un accident qui la laisse défigurée. Mais les producteurs actuels n'ont pas enterré le personnage qui, peut-être qui sait, pourrait revenir si la série obtient du succès. Son frère à l'écran, Cliff Barnes (Ken Kercheval) et Lucy Ewing (Charlène Tilton) font des apparitions.

Pour son lancement aux États-Unis sur la chaîne câblée TNT, Dallas obtient la meilleure audience de l'année, toutes chaînes câblées confondues, en réunissant 6.9 millions de télespectateurs. La série sera diffusée sur TF1 à la fin de l'année.

Oui, Dallas, ton univers est resté impitoyablement le même !

Agnès Chupin (www.lepetitjournal.com/sydney.html) Jeudi 23 Août 2012

Sydney

ANZAC DAY - Le Centenaire

Le samedi 25 avril 2015, les Australiens fêteront Anzac Day et le centenaire de la bataille de Galipolli. Si de nombreuses manifestations auront lieu comme chaque année autour des monuments érigés dans le pays en mémoire des soldats morts lors de la campagne sanglante de Galipolli, la communauté française rendra également un hommage à l'Australie à cette occasion avec une exposition itinerante et la distribution d'une brochure intitulée "Merci…

THEATRE - Fin de Partie de Samuel Beckett

“Rien n’est plus drôle que le malheur... C’est la chose la plus comique de monde.” L’acteur australien Hugo Weaving (Matrix, le seigneur des anneaux)…
Actualité Australie

"SI J'OZAIS" - Le problème est dans le frigo

Le diable est dans les détails, dit-on. Les différences culturelles aussi. Cette vérité profonde et désarmante m'est apparue la première fois qu'un Australien a ouvert mon frigo. Enfin mon frigo, c'est beaucoup dire. En fait, c'était plutôt le sien. Je m'explique. À l'époque nous venions d'arriver à Melbourne et avions loué pour un mois une maison par Airb&b. Le fils des propriétaires âgé d'une vingtaine d'années, à qui devait revenir la maison dès qu'il aurait fini ses études, est passé un jour pour superviser des travaux de réfection. Or, à ma grande surprise, son premier geste une fois dans les lieux a été de filer à la cuisine pour ouvrir le frigo... avant de le refermer aussitôt.
A la une

MERCI MAMAN – Des bijoux personnalisés qui plaisent à Kate Middleton

Créée il y a sept ans, Merci Maman est une start-up qui propose divers bijoux personnalisables par gravure connaît un succès grandissant au Royaume-Uni et en France. En 2014, elle a bénéficié d'un coup de pouce spectaculaire : Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, porte régulièrement l'un des colliers. L’histoire a tout de suite été relayée dans la presse internationale. Rencontre à Londres avec Béatrice et Arnaud de Montille, co-fondateurs de…
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

MERCI MAMAN – Des bijoux personnalisés qui plaisent à Kate Middleton

Créée il y a sept ans, Merci Maman est une start-up qui propose divers bijoux personnalisables par gravure connaît un succès grandissant au Royaume-Uni et en France. En 2014, elle a bénéficié d'un coup de pouce spectaculaire : Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, porte régulièrement l'un des colliers. L’histoire a tout de suite été relayée dans la presse internationale. Rencontre à Londres avec Béatrice et Arnaud de Montille, co-fondateurs de Merci Maman. 

ENTREPRENEURS & SAC À DOS – Un tour d’Asie de l’entrepreneuriat

http://entrepreneurs-et-sac-a-dos.com/
Marlène et Cyrille sont partis découvrir l’entrepreneuriat sous toutes ses formes au cours d’une traversée de l’Asie. Jeunes et passionnés, ils partent à l’aventure avec leurs économies à la recherche de modèles d’entrepreneuriat social et responsable sous le nom d’ « Entrepreneurs et sac à dos ».
Expat - Politique

THIERRY MARIANI – "Il faut que notre diplomatie serve les intérêts de la France"

Thierry Mariani
Député de la XIème circonscription des Français de l’étranger (Asie Océanie), Thierry Mariani était à Singapour pour célébrer, avec la communauté française, le 50ème anniversaire de la cité Etat. L’occasion d’évoquer avec lui Singapour, les Français de l’étranger, et la nécessité, sur le plan diplomatique de distinguer entre les zones où dominent les enjeux économiques et celles qui restent essentiellement confrontées à des problèmes de sécurité.

TAHAR BEN JELLOUN – Le conteur arabe qui écrit dans la langue de Molière

Tahar Ben Jelloun a rencontré son premier succès populaire en 1985 grâce au roman "L’enfant de sable". Il est couronné deux ans plus tard par le prestigieux prix Goncourt, avec "La nuit sacrée". A l’occasion de la 20e édition de la fête de la francophonie, il est venu à la rencontre de ses lecteurs de Shanghai.
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala