TV - Dallas, le retour

 

Pour ceux qui sont trop jeunes ou trop peu disposés à se rappeler, Dallas a été l'une des plus longues séries TV de l'histoire avec 14 saisons diffusées de 1978-1991 et qui devait changer le PAF américain et d'autres nations par la suite. La série fait l'objet d'un "reboot", c'est à dire de la reprise de la série, et a été diffusé hier soir sur les écrans (maintenant plasma ou LCD !) de la télé australienne

source : flickr cc auteur :Jeffrey K. Edwards

Amateurs de la série culte pourront renouer avec les héros de SouthFork car la chaine australienne Channel 9 diffusera Dallas tous les mercredis à 21h00.

"C'est dans les vieux pots...."

Vous ne serez pas perdus pour autant puisque la famille Ewing se déchire toujours autant sur fond de secrets et de trahisons. Les fils de J.R et Bobby reprennent là où leurs pères nous avaient laissés 21 ans auparavant. L'occasion de vérifier si J.R est toujours aussi pétri de son machiavélisme légendaire. Car oui, J.R, le vrai, le plus méchant des méchants de la TV américaine a repris du service. Larry Hagman en personne, 81 ans bien liftés et stetson vissé sur la tête donnera à nouveau du fil à retordre à son gentil frère Bobby, rôle repris par Patrick Duffy, la soixantaine grisonnante, dont on essayera d'oublier le duo qu'il a chanté avec Mireille Mathieu !!!

"Si jeunesse savait..."

Dans cette "nouvelle" première série de 10 épisodes, le flambeau de la discorde est repris par les fils respectifs de J.R et Bobby : J.R junior (pour les novices John Ross) joué par Josh Henderson et Christopher (le fils adoptif de Bobby et Pamela) incarné par Jesse Metcalfe, le jardinier de la série "Desperate housewives". Linda Gray, 71 ans, campe à nouveau le rôle de Sue Ellen, ancienne miss Texas, ex-femme de J.R et ex A.A puisqu'elle a laissé tombé le scotch, pour le botox apparemment. Outre de s'occuper de son fils, elle se lance dans la course au poste de gouverneur... je vous le dit ?... oui, elle remporte l'élection avec succès à la fin de la saison 1.

Une série culte

Tout commence aux Etats-Unis le 2 avril 1978 lorsque CBS propose à ses téléspectateurs un feuilleton d'un genre encore jamais vu. Un étalage de richesses, de scotch, d'adultères et de fourberies. Le monde entier se passionne pour l'affrontement des Ewing et des Barnes, les Capulet et Montaigu en santiagues.

Les taux d'audience battent des records, le public se passionne pour ce feuilleton et se demande "Qui a tué J.R.?", l'épisode qui a réuni le plus de personnes, dans l'histoire de la télé, devant une série avec 360 millions de téléspectateurs. Traduite en 67 langues, Dallas sera diffusé dans 90 pays.

La grande absente

C'est Victoria Principal qui incarnait Pamela Ewing. En 1991 elle disparait de la série suite à un accident qui la laisse défigurée. Mais les producteurs actuels n'ont pas enterré le personnage qui, peut-être qui sait, pourrait revenir si la série obtient du succès. Son frère à l'écran, Cliff Barnes (Ken Kercheval) et Lucy Ewing (Charlène Tilton) font des apparitions.

Pour son lancement aux États-Unis sur la chaîne câblée TNT, Dallas obtient la meilleure audience de l'année, toutes chaînes câblées confondues, en réunissant 6.9 millions de télespectateurs. La série sera diffusée sur TF1 à la fin de l'année.

Oui, Dallas, ton univers est resté impitoyablement le même !

Agnès Chupin (www.lepetitjournal.com/sydney.html) Jeudi 23 Août 2012

Sydney

EBOLA - L'Australie prend des mesures radicales pour se protéger face a l'épidémie

Le ministre de l'Immigration australien Scott Morrison a déclaré lundi devant le Parlement que le gouvernement suspendait provisoirement son programme d'immigration en provenance de Guinée, de Sierra Léone et du Liberia. La suspension concerne également le programme humanitaire. Cela signifie que les nouvelles demandes de visas ne sont plus instruites et les visas temporaires déjà accordés aux personnes n'ayant pas encore quitté leur pays sont…

SANTE - La grossesse en expatriation

Les analyses ont confirmé la bonne nouvelle, vous êtes, bel et bien, enceinte. Certains signes vous avaient mis la puce à l'oreille, mais maintenant…
Actualité Australie

EBOLA - L'Australie prend des mesures radicales pour se protéger face a l'épidémie

Le ministre de l'Immigration australien Scott Morrison a déclaré lundi devant le Parlement que le gouvernement suspendait provisoirement son programme d'immigration en provenance de Guinée, de Sierra Léone et du Liberia. La suspension concerne également le programme humanitaire. Cela signifie que les nouvelles demandes de visas ne sont plus instruites et les visas temporaires déjà accordés aux personnes n'ayant pas encore quitté leur pays sont annulés. Les personnes ayant obtenu des visas permanents sur des bases humanitaires sont, elles, soumises à trois séries d'examens médicaux, avant leur départ, et une nouvelle fois à leur arrivée en Australie. Les autres détenteurs de visas longues durées doivent, avant de partir, se soumettre à trois semaines de quarantaine.Cette annonce survient alors qu'une jeune fille de 18 ans, arrivée il y a 12 jours en Australie en provenance de Guinée, a été placée à l'isolement dans un hôpital de l'Etat de Queensland après avoir présenté de la fièvre. Les tests se sont révélés négatifs pour le virus Ebola mais elle subira de nouveaux examens ce mercredi.D'autres Etats ont pris également des mesures drastiques comme les Etats-Unis avec l'instauration d'une quarantaine obligatoire pour tous les voyageurs ayant eu des contacts avec des malades en Afrique de l'Ouest, même en l'absence de symptômes (Etat de New York). La Belgique a déclaré qu'elle avait arrêté les expulsions forcées d'immigrés clandestins vers les pays africains touchés par Ebola.Plus de 10 000 personnes ont été contaminées par le virus Ebola dans huit pays - principalement en Afrique de l'Ouest - depuis le début de l'année, et près de la moitié sont mortes, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Flore Gregorini (Lepetitjournal.com/sydney), jeudi 30 octobre 2014
A la une

ERIC-EMMANUEL SCHMITT - "J’ai découvert que j’étais français à l’étranger"

Romancier, réalisateur, dramaturge, conteur… À 54 ans, Éric-Emmanuel Schmitt est une machine naturelle à créer. À succès aussi puisque ses œuvres littéraires et théâtrales sont saluées de par le monde et reçoivent des récompenses en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Suisse et, bien sûr, en France. À l’occasion de la sortie de son nouveau roman épistolaire Le poison d’amour, paru aux éditions Albin Michel, qui plonge dans le journal intime de…
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

SINGAPOUR - Paradis des start-up

Start up Singapour
Selon une étude menée par la Singapore Venture Capital and Private Equity Association (SVCA), Singapour serait le meilleur endroit pour créer et développer une start-up en Asie du Sud-Est .

EXPATRIATION - Je me sens nulle… Est-ce normal docteur ?

"Si je vous disais, Docteur Bobo, que pas plus tard qu’hier je suis restée paralysée au téléphone car il fallait que je prenne rendez-vous chez un médecin et que l’on m’a demandé des tas d’informations notamment sur mon assurance, et là j’ai paniqué. C’était un échange dans la langue locale que je pensais « maîtriser » et pourtant en raccrochant je me suis sentie si « nulle »".
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.