CODE DE LA ROUTE - Ces règles dont vous ignoriez l'existence

Vous arpentez les routes de Nouvelle-Galles-du-Sud depuis un certain temps déjà, ou bien votre permis français fraichement traduit en poche, vous vous apprêter à vous essayer à la conduite à gauche, la plupart d'entre nous ignorons encore que certaines infractions, comme on ne le sait que trop bien, peuvent rapidement gréver un budget

crédit photo : Nicholas_T source : Flickr cc

Outre les règles de base (priorité à droite, feu rouge, excés de vitesse etc...) du code de la route australien, nous commettons malgré tout de petites infractions dont nous ignorions l'existence mais dont l'addition peut tout de même se révéler salée. Voici un tout petit échantillon de règles à respecter.

Voiture et téléphone
On ne reviendra pas sur l'utilisation du téléphone en voiture (voir notre article du 14 août), mais saviez-vous que cela inclus aussi d'avoir une conversation téléphonique avec le haut-parleur lorsque votre voiture est à l'arrêt que ce soit dans un bouchon ou au feu rouge ? De même qu'utiliser son mobile comme appareil de navigation s'il n'est pas correctement fixé à un support sur le tableau de bord de votre véhicule : aux yeux de la loi en vigueur dans l'Etat, c'est considéré comme appel téléphonique et l'infraction est passible d'une amende de $298 et la perte de 3 points. Si à ce moment là vous êtes dans une zone scolaire, le montant de l'amende sera alors de $397 et 4 points.

Par contre, si vous êtes correctement garé et même si votre moteur tourne, vous pouvez utiliser votre portable (ce qui n'est pas le cas dans le Victoria, ou le moteur doit être éteint).

Le feu orange

Le franchissement d'un feu orange n'est pas légal en Nouvelle-Galles-du-Sud, bien que sa durée soit sensiblement plus longue qu'en France, si vous aviez tout le temps de vous arrêter. L'addition : $397 et 3 points

Le "STOP" n'est pas un céder le passage

Il implique un arrêt total du véhicule au moins pour quelques secondes sinon, vous pourriez devoir vous acquitter d'une contravention de $298 et perdre 3 points.

Le port de la ceinture

Pour éviter d'être froissé, vous calez la bride de votre ceinture de sécurité sous le bras : $298 et 3 points car elle n'est pas proprement ajustée. Si un de vos passagers ne porte pas sa ceinture : $298 et 3 points, deux passagers, et bien c'est tout simplement le double (de dollars et de points !). 4 passagers : $1,258 et 6 points.

Le klaxon

Un petit coup de klaxon et un petit "au revoir" de la main à travers la vitre en partant : $600 et 3 points ($300 pour usage illégal de l'avertisseur et $300 de plus pour "étalage de membre en dehors d'un véhicule") La même amende s'applique si votre coude repose sur le rebord de la vitre...

Clignotants

Vous vous demandiez pourquoi les Australiens sont aussi scrupuleux avec l'usage de leurs clignotants ? Voici peut-être là un élément de réponse : l'oubli du clignotant est une infraction au code de la route qui vous coûtera $165 et 2 points.

En vrac

- Conduire avec les feux de brouillard par temps clair : $99

- Laisser son permis à la maison : $99 (non présentation). Par expérience, si vous conduisez avec votre permis français et sa traduction, il est préférable d'avoir également son passeport avec soi.

- Faire une marche arrière dans une rue à sens unique : $232 et 2 points car vous conduisez à contre-sens même si l'avant de votre voiture pointe dans la bonne direction. Par contre, boucler sa ceinture lors d'une marche-arrière n'est pas obligatoire.

- Laisser sa voiture ou ses vitres ouvertes, ou les clés sur le contact vous reviendrait à $99 pour chacune de ces infractions si vous vous trouvez à plus de 3 mètres de votre automobile.

L'autoroute

Rester sur la file de gauche sur une route dont la vitesse maximum est de 90km/h ou plus, sauf en cas de dépassement bien sûr, est une infraction et contrairement à la croyance populaire la police verbalise : $298 et 2 points

La plus chère

Tout le monde sait qu'il est interdit d'utiliser des détecteurs de radars, même si peu réalise ce qu'il peut en coûter : $1,556 pour usage, $1,556 pour possession, acquisition ou vente, et $1,556 additionnels si vous refuser de restituer votre appareil aux autorités... On ne plaisante pas avec les contrôles de vitesse ! Par comparaison, posséder une arme non déclarée coute en moyenne $400 en Nouvelle-Galles-du-Sud...ça laisse dubitatif

La plus bizarre

Eclabousser un bus de ville de boue en roulant dans une flaque coûte $165. Etrangement, faire la même chose sur un piéton n'est pas punissable. Mais que cela nous vous donne pas de mauvaises idées !

Du coup, vous laissez tomber la voiture pour faire de petits trajets et vous partez à pied ? Ne vous croyez pas pour autant sorti d'affaire ! En Nouvelle-Galles-du-Sud, tout piéton qui ne traverse pas assez rapidement - ou qui traverse alors que le signal piéton est rouge - risque une amende de $66. La même sanction s'applique si un piéton traverse en dehors des clous alors qu'un passage piéton se trouve à moins de 20m. Vous êtes prévenus !

Agnès Chupin (www.lepetitjournal.com/sydney.html) Mercredi 22 Août 2012

A LIRE AUSSI : STATIONNEMENT - Bienvenue au pays des amendes

Sydney

14 JUILLET - Top 5 des événements à Sydney

Sydney revêt comme chaque année les couleurs de la France avec de nombreuses manifestations à travers la ville pour célébrer "Bastille Day". Il y en a pour tous les goûts et tous les publics. La sélection du Petit Journal.com

JAMES ACKERMAN - Décès du rugbyman

Il n'avait que 25 ans. James Ackerman, joueur de New Rugby League (NRL) ou rugby à treize du club des Sunshine Coast Falcons est décédé des suites…
Actualité Australie

INSOLITE - Le plus grand terrain privé du monde est en vente en Australie

Sidney Kidman est le roi du bétail. Il quitte sa famille à 13 ans en 1915 avec quelques cents en poche et devint le plus grand propriétaire terrien du pays en achetant tout au long de sa carrière l’équivalent des trois quart de l’Angleterre en terrains d’élevage, soit onze millions d’hectares, aujourd'hui en vente
Une internationale

MALADIE DES OS DE VERRE – Aidez Beth à faire le tour du monde !

Beth est une jeune Australienne de 12 ans atteinte de la maladie des os de verre. Avant l’entrée au lycée, sa mère Katie a souhaité qu’elle puisse vivre la grande aventure de sa vie en partant à la découverte du monde. L'hébergement représente un gros budget lors d'un tel voyage mais vous pouvez les aider grâce au home-sitting en les invitant chez vous !
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent « oui »

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 

ALAIN BENTEJAC – "La compétitivité est un enjeu majeur"

Le Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CNCCEF) est un réseau mondial d’entrepreneurs français ayant une expérience à l’international. Les CCE sont présents dans 140 pays. Alain Bentéjac en est le Président. Il a pour mission principale de conseiller les pouvoirs publics et de promouvoir l’attractivité du secteur privé français.
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine