MARIAGE HOMOSEXUEL - Le vote pourait être avancé

Le parlement australien, qui devait voter à la fin de l'année deux projets de loi visant à légaliser le mariage homosexuel, pourrait tenir cette élection dès le mois d'août

 

photo : John Heil cc

Ces deux projets de loi, l'un à l'initiative des Verts et l'autre proposé par Stephen Jones, ministre de Nouvelle Galles du Sud, rencontre le soutien d'une grande majorité de la population, comme l'indique tous les sondages réalisés. En effet, 62% des Australiens se prononcent en faveur d'un changement du "Marriage Act", avec un pic de 81% chez les 18-24 ans, et une toute petite majorité, mais majorité tout de même, chez les 50-64 ans.

Un débat qui divise la classe politique
Personnellement, Jullia Gillard est opposée à cette réforme de légalisation du mariage entre personnes du même sexe, mais a incité les membres de son gouvernement à voter en leur âme et conscience. Pas de vote de conscience en revanche chez les libéraux. Tonny Abbott a donné ses consignes : tous les ministres et sénateurs de la coalition devront voter "contre" ces propositions de loi. Qui enfreindra les consignes au sein du ministère "fantôme" devra immédiatement présenter sa démission. Ce qui a fait changer d'avis Malcolm Turnbull, pourtant en faveur du projet, pour qui voter "pour" lui coûterait son poste de ministre au sein du parti libéral.

Du côté des travaillistes, certains ont d'ores et déjà exprimé leur soutien en faveur de ce projet, comme Gary Gray, ministre du Service Public du gouvernement Gillard qui y était pourtant opposé au départ. "Tout Australien devrait avoir le droit d'épouser qui il veut, et tout Australien devrait pouvoir se marier avec la personne qu'il aime." a-t-il déclaré récemment.

Unités des églises australiennes contre ce projet

Les autorités catholiques, anglicanes et orthodoxes s'opposent farouchement à cette réforme, et militent depuis plusieurs mois contre un changement de la loi sur le mariage qui est, selon elles, non conforme aux enseignements religieux. Et ce, malgré l'exception inscrite au projet de loi, exonérant les églises et autres groupes religieux à procéder à des mariages homosexuels. L'archevêque de Sydney a affirmé "qu'au lieu de supprimer la discrimination et l'injustice, le mariage homosexuel les provoquera." Argument que l'on peut opposer à la déclaration de M. Perret, qui détient un siège dans l'Etat du Queensland qui a dit : "Il est important de se rappeler que Dieu n'a pas écrit la loi sur le mariage. Elle a été rédigée par des avocats et des législateurs et doit refléter les vues et les valeurs de notre époque."

Malgré une opinion publique largement favorable au changement de la loi sur le mariage et les débats passionnés que suscitent ces propositions, il existe néanmoins un consensus de l'ensemble de la classe politique australienne, sur le fait que ces projets n'ont aucune chance de passer.

Parallèlement, le projet de loi du mariage homosexuel en France, dont la date butoir est au printemps 2013, pourrait être également avancée comme l'a affirmé la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, lors de son déplacement à Lyon la semaine dernière.

Agnès Chupin (www.lepetitjournal.com/sydney.html) Jeudi 21 Juin 2012


A lire également : MARIAGE HOMOSEXUEL - Pression sur Julia Gillard

 
Sydney

TERROIR - La crêperie française qui accoste à Circular Quay

Les gourmands qui ne seront ravis, surtout s’ils ne connaissent pas encore la crêperie Four Frogs. Elle a ouvert son troisième restaurant à Circular Quay au mois de septembre. Rencontre avec un de ses fondateurs, Florian Guillemard, qui a exporté sa passion pour les crêpes et les galettes à Sydney.
Actualité Australie

TERROIR - La crêperie française qui accoste à Circular Quay

Les gourmands qui ne seront ravis, surtout s’ils ne connaissent pas encore la crêperie Four Frogs. Elle a ouvert son troisième restaurant à Circular Quay au mois de septembre. Rencontre avec un de ses fondateurs, Florian Guillemard, qui a exporté sa passion pour les crêpes et les galettes à Sydney.
Une internationale

EXPATRIATION – Toujours plus de Français à l'étranger

1.710.945. C'est le nombre de Français inscrits au registre mondial des Français établis hors de France pour l'année 2015. Quelles sont les régions où ils affluent ? Celles qu'ils désertent ? Analyse du rapport du gouvernement sur la situation des Français établis hors de France 2016.
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

FEMMEXPAT - Des outils exclusifs pour un retour en France réussi!

Le retour est rarement le moment le plus facile d'une expatriation. En plus du décalage entre votre vie d'expatrié et votre vie en France, vous prenez conscience de l'écart qui s'est creusé entre votre vie avant l'expatriation et votre vie après votre retour... Expat Communication, l'éditeur de FemmExpat, vous propose quatre pistes pour faciliter ce retour !

ALEXANDRE LE BEUAN - La passion du voyage et de l'entreprenariat

Fasciné par les voyages et notamment l'Asie, Alexandre Le Beuan a fondé sa propre agence de voyage, Shanti Travel, en 2005, dans l'un des pays qui l’inspirent le plus, l'Inde. Onze ans plus tard, la société est présente dans 14 pays d'Asie, emploie près de 100 salariés, et a accompagné plus de 35.000 voyageurs.
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine