MARIAGE HOMOSEXUEL - Le vote pourait être avancé

Le parlement australien, qui devait voter à la fin de l'année deux projets de loi visant à légaliser le mariage homosexuel, pourrait tenir cette élection dès le mois d'août

 

photo : John Heil cc

Ces deux projets de loi, l'un à l'initiative des Verts et l'autre proposé par Stephen Jones, ministre de Nouvelle Galles du Sud, rencontre le soutien d'une grande majorité de la population, comme l'indique tous les sondages réalisés. En effet, 62% des Australiens se prononcent en faveur d'un changement du "Marriage Act", avec un pic de 81% chez les 18-24 ans, et une toute petite majorité, mais majorité tout de même, chez les 50-64 ans.

Un débat qui divise la classe politique
Personnellement, Jullia Gillard est opposée à cette réforme de légalisation du mariage entre personnes du même sexe, mais a incité les membres de son gouvernement à voter en leur âme et conscience. Pas de vote de conscience en revanche chez les libéraux. Tonny Abbott a donné ses consignes : tous les ministres et sénateurs de la coalition devront voter "contre" ces propositions de loi. Qui enfreindra les consignes au sein du ministère "fantôme" devra immédiatement présenter sa démission. Ce qui a fait changer d'avis Malcolm Turnbull, pourtant en faveur du projet, pour qui voter "pour" lui coûterait son poste de ministre au sein du parti libéral.

Du côté des travaillistes, certains ont d'ores et déjà exprimé leur soutien en faveur de ce projet, comme Gary Gray, ministre du Service Public du gouvernement Gillard qui y était pourtant opposé au départ. "Tout Australien devrait avoir le droit d'épouser qui il veut, et tout Australien devrait pouvoir se marier avec la personne qu'il aime." a-t-il déclaré récemment.

Unités des églises australiennes contre ce projet

Les autorités catholiques, anglicanes et orthodoxes s'opposent farouchement à cette réforme, et militent depuis plusieurs mois contre un changement de la loi sur le mariage qui est, selon elles, non conforme aux enseignements religieux. Et ce, malgré l'exception inscrite au projet de loi, exonérant les églises et autres groupes religieux à procéder à des mariages homosexuels. L'archevêque de Sydney a affirmé "qu'au lieu de supprimer la discrimination et l'injustice, le mariage homosexuel les provoquera." Argument que l'on peut opposer à la déclaration de M. Perret, qui détient un siège dans l'Etat du Queensland qui a dit : "Il est important de se rappeler que Dieu n'a pas écrit la loi sur le mariage. Elle a été rédigée par des avocats et des législateurs et doit refléter les vues et les valeurs de notre époque."

Malgré une opinion publique largement favorable au changement de la loi sur le mariage et les débats passionnés que suscitent ces propositions, il existe néanmoins un consensus de l'ensemble de la classe politique australienne, sur le fait que ces projets n'ont aucune chance de passer.

Parallèlement, le projet de loi du mariage homosexuel en France, dont la date butoir est au printemps 2013, pourrait être également avancée comme l'a affirmé la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, lors de son déplacement à Lyon la semaine dernière.

Agnès Chupin (www.lepetitjournal.com/sydney.html) Jeudi 21 Juin 2012


A lire également : MARIAGE HOMOSEXUEL - Pression sur Julia Gillard

 
Sydney

CREDIT - Vous payez par carte ?

La Reserve Bank of Australia vient d’annoncer la diminution des frais appliqués par les commerçants et les entreprises sur les paiements par cartes bancaires à partir du 1er Septembre 2016. Quelles sont les conséquences de cette décision ? 
Actualité Australie
Une internationale

FUITE DES CERVEAUX – Est-ce qu’elle fragilise la France ?

La fuite des cerveaux semble inéluctable, c’est ce qu’indiquent deux chercheurs dans une note inédite présentée au Conseil d’analyse économique et social. Le nombre d’actifs français partis à l’étranger aurait doublé entre 2006 et 2011 mais les auteurs de la note relativisent le phénomène et proposent des solutions pour accompagner cette évolution et tirer profit de la mobilité internationale. 
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

FUITE DES CERVEAUX – Est-ce qu’elle fragilise la France ?

La fuite des cerveaux semble inéluctable, c’est ce qu’indiquent deux chercheurs dans une note inédite présentée au Conseil d’analyse économique et social. Le nombre d’actifs français partis à l’étranger aurait doublé entre 2006 et 2011 mais les auteurs de la note relativisent le phénomène et proposent des solutions pour accompagner cette évolution et tirer profit de la mobilité internationale. 

EMPLOI — La Suède, paradis du travail pour les femmes ?

Entre 2013 et 2015, le nombre de plaintes pour discrimination sexuelle déposées auprès de l’agence publique chargée de ce sujet, a presque baissé de moitié (450 et 290 plaintes, respectivement). Paradoxalement, ce sont les hommes qui portent le plus plainte, à 51-52% des affaires enregistrées ! Cela signifierait-il que les femmes sont arrivées à une position égale, voire dominante, par rapport aux hommes, sur le marché du travail suédois ?
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL - « Pourquoi la France pourrait dire non au TTIP »

Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, a la semaine dernière déclaré officiellement l’opposition de la France au TTIP en l'état. Mais qu’est ce que le TTIP ? Retour sur l’historique et la nature de ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Un article de notre édition de Rome
Magazine