Sydney

LEGISLATION - Reconnaissance du troisième sexe en Australie

Les quadras se souviendront avec nostalgie de l'album du groupe français Indochine "Le 3ème sexe" paru en 1985 et prônant la tolérance sexuelle. Et bien l'Australie l'a fait: le 31 mai 2013, le pays est entré dans l'histoire avec l'affaire Norrie May-Welby, une habitante de Sydney de 52 ans qui a gagné une longue bataille judiciaire en Nouvelle-Galles-du-sud pour être reconnue comme le premier individu « neutre » du monde. En d'autres termes, il/elle n'est officiellement ni une femme ni un homme

Photo Flickr (CC)

Norrie May-Welby sera donc la première personne "neutre" d'Australie. La décision unanime des trois juges de la cour d'appel de la Nouvelle-Galles du Sud du 31 mai dernier annule officiellement l'obligation d'enregistrer un citoyen uniquement comme homme ou comme femme sur les certificats de naissance, de décès, et de mariage. Emilie Christie, l'avocate de Norrie May-Welby déclare : "c'est la première décision judiciaire qui dit clairement que le sexe ne doit plus être considéré comme binaire."

Norrie May-Welby est né dans la peau d'un homme avant de subir une opération à l'âge de 28 ans et de réaliser qu’aucun genre ne lui correspond vraiment. Norrie se considère désormais comme "neutre" ou "sexless", en anglais. En 2010, elle demande au gouvernement local de lui accorder un genre "non spécifié". L'administration accepte. Mais quelques mois plus tard, elle fait marche arrière. Norrie saisit la justice. Un premier tribunal lui donne tort. Et finalement, en appel, Norrie obtient gain de cause. Un tribunal administratif doit maintenant clarifier les nouvelles règles.

Cette décision a une portée limitée. Pour l'instant, elle concerne uniquement l´état de Nouvelle-Galles du sud et les personnes qui ont subi une opération (inapplicable donc aux enfants intersexués) mais elle est symboliquement importante. L'Australie avait déjà un fait un pas dans cette direction car en 2011 elle devient le premier pays au monde à offrir une alternative au masculin/féminin sur les papiers d'identité et passeports. Une case "X" a été ajoutée pour ceux qui ne se sentent ni homme ni femme et ce même s'ils n'ont pas subi d'opération de changement de sexe. Il suffit de produire la lettre d'un médecin pour se déclarer officiellement "neutre" sur son passeport. L'Australie fait partie des pays où la question du genre défraie souvent l'actualité comme en Suède.  

Le tribunal administratif de l'état va maintenant statuer sur la dénomination officielle de ce troisième sexe. Le précédent judiciaire existe et d'autres Etats australiens pourraient adopter à l'avenir des positions similaires invitant l'Etat fédéral à reconnaître l'existence d'un troisième genre dans toute l'Australie. De quoi relancer de nombreux débats de société et de linguistique.

Flore Gregorini (www.lepetitjournal.com/sydney.html) lundi 10 juin 2013.

 

 
Sydney
Actualité Australie
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Birmanie - Société

PORTRAIT - Ye Kyaw Myat: Tattoo bon!

Avec plus de 20 400 followers sur Facebook, Ye Kyaw Myat est une star dans le monde du tatouage à l’échelle de la Birmanie. Spécialisé dans…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – Comment vendre ses services en tant que coach: 3 stratégies efficaces

Nous sommes nombreuses à nous être lancées en tant que coach et rapidement nous nous sommes posé la question : « comment vendre ses services ». Or loin de nous l’idée de vendre nos services, nous voulons que nos clients viennent facilement à nous et que nous puissions les aider avec tout notre cœur et nos compétences. Voici 3 stratégies efficaces que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui.

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire