MUSIQUE - Paris Combo en Australie pour une nouvelle tournée ! (tickets à gagner)

Fondé en 1995, le groupe de musique français Paris Combo revient en Australie. Avec son style musical pétillant, rythmé et influencé par le jazz, Paris Combo s’est inscrit au fil des années sur la scène internationale. Leur sixième album, intitulé ’’TAKO TSUBO’’, sort le 10 février prochain. A l’occasion de ce nouvel album et de cette tournée en Australie du 18 au 25 Mars prochain, Le Petit Journal - Sydney a rencontré David LEWIS, trompettiste, pianiste et membre fondateur du groupe.

 

Le Petit Journal - Sydney  - Paris Combo, pourquoi ce nom ?

David LEWIS - Pourquoi ce nom ? Et bien en fait parce qu’il y a 20 ans, le groupe avant ça s’appelait ‘’La Belle équipe’’ et un jour, nous avons dû changer le nom parce qu’il y avait un autre groupe qui s’appelait ‘’La Belle équipe’’. Donc en une semaine, on a trouvé ‘’Paris Combo’’, on était tous de Paris et ‘’Combo’’ était notre petite formation de jazz ou instrumentale, c’était un termes des années 1950 je crois.

Quelle est votre place, David LEWIS, au sein du groupe ? 

Je suis trompettiste et pianiste, et en quelque sorte directeur musical.

Votre nouvel album, qui s’intitule TAKO TSUBO, sort le 10 février prochain. En quoi est-il différent des cinq albums précédents ? 

Je pense qu’il y a une construction déjà qui est différente parce que nous avons écrit tous les morceaux et on les a enregistré en pré-production, avant d’enregistrer les versions finales. Sur les albums précédents, il y eu beaucoup de prises lives, sur lesquels on a ensuite élaboré des morceaux. Pour notre dernier album, il y a eu un grand travail de préparation. Quand on est allé en studio, on a joué en live aussi, mais on avait déjà des morceaux en tête et on savait comment ils allaient être arrangés.

En écoutant le titre ‘’Notre vie comme un Western’’ on pourrait se dire que l’album est un peu plus mélancolique que les autres. Est-ce que vous avez le coeur brisé, comme le suggère le titre de votre album TAKO TSUBO qui fait référence au syndrome du coeur brisé ?

Non, en fait cette chanson se démarque vraiment du reste de l’album. Elle n’est pas typique de l’album et se distingue de notre répertoire. Les autres morceaux sont différents et se rapproche de nos style musical.

Pour la sortie de ce nouvel album, vous organisez une tournée aux Etats-Unis, en Nouvelle-Zélande, mais aussi en Australie au mois de mars prochain. Pourquoi choisir une tournée dans ces pays avant la scène européenne ou même française ? 

Ce n’est pas vraiment un choix. Il se trouve que les tournées se sont proposées dans ces régions à un moment donné. Du coup nous avons suivi le mouvement, et nous avons organisé la sortie de nouvel album autour de ces tournées.

Quel est le fil conducteur entre vos six albums ?  

Le fil conducteur, ce sont les textes de Belle du Berry (la chanteuse du groupe) et l’identité sonore du groupe. En écoutant ce nouvel album, vous verrez que même s’il y a des morceaux différents, il y a des choses qui rappellent les albums précédents, donc ça c’est quelque chose qui est vraiment intrinsèque aux sons du groupe.

 

Quand on arrive au 6ème album, est-ce que l’inspiration est plus évidente ?

En fait, je pense que pour un groupe, il y a toujours un questionnement. A la fois, on est content quand il y a un espèce d’alchimie entre les membres du groupe, ce qui dépasse un peu votre volonté, mais on a aussi envie de dépasser ça et de ne pas faire la même chose avec chaque album. Donc il y a toujours un questionnement, avant d’enregistrer chaque album. Dans notre cas, on a envie de faire quelque chose de différend à chaque fois. Bon après, je crois qu’il y a des groupes comme AC/DC qui ont dit dans une interview qu’ils n’avaient surtout pas envie de changer le style du groupe et ou de décevoir leurs fans. Mais nous on est pas là-dedans. On a quand même envie de continuer à chercher.

Comment situer votre style musical ? 

Comment dire… je pense que musicalement, c’est assez hybride mais influencé par le jazz. Le jazz, c’est le lien de notre musique. C’est ça qui fait que la musique voyage. L’idée du jazz et son histoire permettent de voyager. Ce n’est pas un hasard si dans tous les pays du monde, on va trouver des gens qui ont une manière de s’accaparer le jazz ou un point de vue sur le jazz. C’est extraordinaire. Je pense que c’est lié au fait que ce soit souvent basé sur le rythme, sur la danse et sur l’improvisation. Donc c’est infiniment malléable. Et nous, comme chaque membre du groupe vient à sa façon d’une expérience du jazz, c’est ça qui forme notre musique. Après c’est quand même des chansons aussi. Donc notre musique est assez hybride.

Que diriez-vous pour convaincre un lecteur de venir à l’un de vos concerts ?

D’abord, je pense que ce qu’on fait en live lors de nos concerts, c’est très communicatif. C’est en partie à cause du talent de Belle du Berry qui non seulement est une chanteuse, mais c’est aussi quelqu’un qui entre dans une vraie communication avec son public. Ce qu’on propose, c’est un plus. C’est pas juste venir écouter de la musique, c’est quelque chose qu’on a vraiment envie de partager avec le public. Je pense que pour quelqu’un qui ne connaît pas du tout, ce serait l’occasion de venir découvrir autre chose. Maintenant avec Internet, la plupart des gens peuvent découvrir des morceaux un peu avant. Donc je dirais que si quelqu’un est intrigué par notre musique à l’écoute sur Youtube ou autre, venez l’entendre en trois dimensions, c’est mieux de venir l’entendre en concert.

Crédit Photo : Paris Combo

Propos recueillis par Maxime THURIOT, lepetitjournal.com/sydney, Lundi 13 Mars 2017

 

Concert à Sydney : Samedi 18 Mars 2017 à 19h30
Lieu : City Recital Hall, 2-12 Angel Place, Sydney
Tickets: Standard $65-$90; Concession $55-$65; Groups (6+) $55-$63; Under 30 $45 City Recital Hall Member $55-$76; (Fees per transaction: phone $8, internet $6) 

Réservations : www.cityrecitalhall.com/events/paris-combo ou 02 8256 2222 

Tournée Nationale
Brisbane: Lundi 20 Mars – QPAC
www.qpac.com.au/event/paris_combo_17

Burnie: Mercredi 22 Mars et Hobart: Jeudi 23 Mars – Ten Days on the Island tendays.org.au/event/paris-combo/

Melbourne: Samedi 25 Mars – Melbourne Recital Centre www.melbournerecital.com.au/events/2017/paris-combo

Retrouvez toutes les informations sur : www.pariscombo.com or www.facebook.com/ParisCombo

Et pour écouter les morceaux du dernier album de Paris Combo, c’est ici : soundcloud.com/metropolitangroovemerchants/sets/paris-combo-tako-tsubo/s-qAAgX

Avec le petitjournal.com, six tickets sont à gagner ! (deux pour Brisbane, deux pour Melbourne et deux pour Sydney). Pour assister aux concerts de Paris Combo, il vous  suffit de répondre correctement à la question suivante : Quel est le nom du dernier album du groupe Paris Combo ?

Envoyez vos réponses par email à redactionsydney@lepetitjournal.com avec votre nom et votre adresse. Les gagnants seront les deux premiers de chaque ville à nous envoyer la bonne réponse ! N'attendez plus !

 
Sydney

Tax Return 2017 - Comment s’y prendre pour ne pas se pendre ?

La Tax Return fait frémir plus d’un Français en Australie. Chaque année plusieurs d’entre eux se perdent et renoncent. On les retrouve alors par milliers échoués sur les plages tentant d’oublier cette épreuve douloureuse. 2017 est l’année du changement. Aujourd’hui, les revenus des PVTistes sont désormais taxés à 15 % au minimum. Ils ne sont plus considérés comme des résidents et ne peuvent plus prétendre à une exemption d’impôts sur leurs…
Actualité Australie

REVUE DE PRESSE - L'actu décalée: quelques infos insolites sur l'Australie

 La revue de presse de l’actu décalée est de retour pour un petit tour d’horizon des informations insolites australiennes qui ont marqué les médias francophones ces dernières semaines. Ce mois-ci les nouvelles se font rares, en cause, la période estivale dans l’hémisphère nord. Une période synonyme de vacances et de ralentissement de l’activité. Mais quand il s’agit de l’Australie, on trouve toujours quelques news incongrues à se mettre sous la « plume ». Au programme : « Y a-t-il un pilote dans l’avion ? », Astérix et les Australiens, Marsupilamis hilares…. 
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine