Stockholm

SORTIE - Laissez-vous emporter par Olivier Dubois et Sharon Eyal à l'Opéra

Deux chorégraphes de renom sont réunis jusqu'à la mi-mars sur la scène de l'Opéra de Stockholm pour deux spectacles différents mais parfaitement complémentaires, présentés lors d'une même soirée: "Half life" de l'Israélienne Sharon Eyal et "De l'origine" du Français Olivier Dubois, une combinaison surprenante et très réussie.

 

1 - "De l’origine", chorégraphie d'Olivier Dubois

"Pour questionner la vie, pour se sentir vivant, il faut goûter à la mort. Par la mort, on revient à la vie", ce commentaire du créateur du ballet Olivier Dubois se reflète totalement dans sa dernière oeuvre.

Sur scène, deux danseurs habillés à l’identique de costumes moulants tâchetés, deux corps mystérieux tels des léopards, dansent sur un parterre recouvert d'immenses poupées noires.

Au départ, ils ne font qu’un, comme une mère et son nouveau-né, puis se séparent, s'explorent, se reflètent: une scène intense, dramatique. On est emporté dans un rêve ou plutôt un cauchemar, en plein sommeil, transporté dans un autre monde et secoué par une musique électronique vibrante qui fait frémir le plancher.

"L'Art, c’est l’intelligence de la sensation", a rappelé Olivier Dubois, "à défaut de donner des réponses, il pose et soulève des questions".

Sa chorégraphie fait appel à une concentration et une musculature incroyables et les danseurs Jonna Savioja et Gunnlaugur Egilsson s’y prêtent remarquablement.

 

2- "Half life", chorégraphie De Sharon Eyal

C’est la deuxième fois que la chorégraphe israélienne Sharon Eyal est invitée à l’Opéra de Stockholm. Son dernier ballet « Bill » avait connu un grand succès il y a trois ans.

Telle une armée de treize danseurs synchronisés jusqu’au moindre détail, avec une énergie au bord de l’inhumain, les danseurs semblent presque nus dans leurs costumes très fins. C’est un spectacle des muscles exposés, forts mais aussi vulnérables.

La musique écrite par Ori Lichtik rythme chacun de leurs mouvements à la perfection. Un unisson extatique complété par des pulsions individuelles créent comme une explosion dans la monotonie. On est comme transcendé ! Les danseurs, tels des robots, vous transportent dans une marche de zombies angoissante mais pleine de vie.

Sharon Eyal a eu « grand plaisir à travailler avec les danseurs de formation classique, qui en font des virtuoses », dit-elle et elle est ravie d’être de nouveau à Stockholm.

Tout comme sa chorégraphie, le travail de création de Sharon Eyal est un travail de groupe. Entourée de son mari et créateur artistique Gai Behar et de son compositeur Ori Lichtik, il est évident que la dynamique de groupe est au coeur de son Art. « Le groupe et l’individu », « la peur » sont les thèmes principaux de la création de l’Israélienne, applaudie et acclamée par le public à la fin du spectacle.

 

Curieux, foncez-y ! Peureux s’abstenir !

 

Informations pratiques : 

Kungliga Operan, Gustav Adolfs torg 2.

Site officiel et billetterie : http://www.operan.se/

Två koreografer, två världar: "De l'origine" d'Olivier Dubois et "Half life" de Sharon Eyal, jusqu'au 17 mars 2017

Page officielle du spectacle : http://www.operan.se/repertoarsida/sharon-eyal--olivier-dubois/

 

 

Noémie Altschul, (lepetitjournal.com/stockholm) 24 février 2017


Crédit photos:  Håkan Nilsson

 
A la Une à Stockholm

SOCIÉTÉ - Les migrations en Suède, flux et reflux (Volet 1)

On a beau se trouver au nord de l’Europe, loin du carrefour que la France, coeur géographique européen, représente pour les flux migratoires, la Suède n’en est pas moins habitée par une population qui au fil des siècles prend la route, dans un sens ou l’autre. Focus sur les flux migratoires de Suède.

SOCIETE - Un 14 juillet royal

Pendant que la République française se prépare à célébrer sa fête nationale en bleu blanc rouge, le vendredi 14 juillet, la monarchie suédoise…
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 

CARRIÈRE EXPAT – 5 trucs simples pour que le retour estival booste votre recherche professionnelle

L’année scolaire s’achève et votre recherche professionnelle n’a pas encore abouti. Dans ces circonstances, nous sommes souvent partagés entre plusieurs sentiments : le soulagement de faire une pause et de s’échapper de cette recherche qui patine ; la frustration d’interrompre le fil d’une démarche qui a été si difficile à mettre en place ; l'angoisse à l’idée qu’il faudra reprendre, qu’on ne saura plus faire à la rentrée, qu’on n’y arrivera peut-être pas ; la joie à l’idée des vacances qui se présentent.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine