Stockholm

ESCAPADES - Road Trip dans les îles Lofoten

 Situées au nord du cercle polaire le long de la côte norvégienne, les îles Lofoten ont la particularité d'être constituées de montagnes, de baies et de côtes découpées. A chaque virage, c’est un nouveau décor dont la beauté est à couper le souffle. Que votre escapade ait lieu entre fin mai et mi-juillet pour admirer le soleil de minuit ou entre septembre et mi-avril, pour les aurores boréales, vous ne pourrez pas être déçus !




Comment s y rendre ?

Tout dépend de l’endroit d’où vous partez… Les plus téméraires s’y aventureront en voiture ou en camping-car, depuis Stockholm sur l’E4 puis la E10, ce qui représente tout de même 18 heures de route ! L’autre option consiste à prendre l’avion depuis l’aéroport d’Arlanda jusqu’à Kiruna (1,5 heure de vol) ou le train de nuit (16 heures de trajet), puis louer une voiture pour rejoindre la Norvège. Selon la période, vous pouvez en profiter pour visiter la vénérable église en bois de Jukkasjärvi, situé à 15 km au Nord Est de Kiruna, où se trouve également le célèbre Hôtel de Glace. Une autre alternative consiste à prendre un vol depuis Stockholm jusqu’à Oslo puis un second d’Oslo jusqu’à Bødo (compter au minimum 6 heures avec escale).

Que faire ?

Svolvær, la capitale des Lofoten, est le point de départ pour un safari aux baleines organisé par Lofotenlights et Trollfjordcruise. Ces deux agences proposent aussi de nombreuses sorties selon les saisons (safari des aigles, excursion dans les Trolljorden, trekking, kayak…). Le centre-ville, et tout particulièrement la balade autour de la marina, est vraiment très agréable. 

L’escalade étant très prisée, Alpineguides propose d'effectuer l’ascension de la montagne Svolværgeita appelée aussi « la chèvre de Svolvær». Cette excursion s’adresse autant aux débutants qu’aux grimpeurs chevronnés. Le point culminant est à 590 mètres et il surplombe la ville avec une vue imprenable sur un paysage splendide.

Quelques kilomètres après Flaskstad, il est conseillé de faire halte à Vikten. La vue sur la mer est imprenable et une superbe plage de sable blanc s'étend au pied des montagnes.  C'est ici que se trouve l’atelier d’Åsvar Tangrand, un souffleur de verre réputé. Pendant la période estivale, sa boutique est ouverte tous les jours et il est possible d'assister à la création de pièces en verre.

Nusfjord est un tout petit fjord, enclavé de falaises, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Un agréable village typique de pêcheurs s'y niche, avec ses étendoirs de poissons. Les spécialités ici sont le saumon fumé & le poisson sec. Ce village est aussi le point de départ d’une randonnée familiale balisée qui longe le bord de mer jusqu’à Nesland.

Pour les amateurs de randonnée, je conseille la balade entre Uttakleiv et la plage d’Haukland ainsi que celle partant du phare d’Eggum jusqu’à Unnstad.

L’histoire des Lofoten est fortement liée à l'ère Viking. Sur le chemin du retour, la halte à Borg, permet de visiter le "Viking Lofotr", un musée retraçant la vie des Vikings. C’est à Borg même que des archéologues ont découvert la plus grande maison viking. Le bâtiment mesure 83 mètres de long et il a été aménagé en musée vivant. Une réplique du célèbre drakkar "Gokstad" a été reconstituée, quoique un petit peu plus petite, elle mesure seulement 23,8 mètres de long. A bord, vous ramerez si le vent ne permet pas de hisser les voiles ! (de mi juin à fin août uniquement).

Lofotkvariet permet de faire connaissance avec les différentes espèces composant la faune marine des îles Lofoten. Cet aquarium est doté d’une cafétéria avec une vue superbe sur la mer.

Que voir ?

Parmi les villages de pêcheurs, le port de pêche idyllique de Sakrisoya vaut le détour. Tout comme Kalle, logé au fond d’un fjord, avec quelques rorbuer, ces cabanes de pêcheurs traditionnelles, et une petite plage de sable au bout d’une vaste pelouse.
Henningsær, entouré par les eaux du fjord, est aussi appelé "la Venise des Lofoten". Le chemin menant à ce village serpente parmi des rochers impressionnants au pied d'immenses falaises et les points de vue sur la mer sont splendides. Visite à ne rater sous aucun prétexte !
Le petit village de Reine, quant à lui, est considéré comme le "joyau des îles Lofoten". Au centre ville, une aire de pique nique permet de déjeuner tout en admirant le superbe panorama !

Tout à la fin de la E10, la ville d’Å est situé dans un cadre magnifique. Un sentier balisé dans les hautes herbes permet de profiter de cette beauté à l’état pur.

Où dormir ?

Voyager en Norvège coûte cher, il faut compter au minimum une centaine d’euros par nuit.

A Evensjker, je vous recommande de passer la nuit dans un chalet atypique & cosy situé au bord d’un lac avec les montagnes en arrière plan. Marius, le propriétaire est très sympa et il pratique des prix vraiment intéressants !
Quant au Vestfjord Hotel Lofoten à Svolvær, il propose des chambres familiales avec petits déjeuner compris à un prix correct.

La pêche étant la principale raison pour laquelle les populations se sont installées sur ces îles, je vous invite à séjourner au moins une nuit dans une vieille cabane de pêcheurs (un rorbu) :

  • Nyvagar-rorbuhotell à proximité de l’aquarium, avec une vue magnifique 

  • L'Eliassen Rorbuer sur l’île d’Hamnøy, au cœur d’un fjord idyllique avec des mouettes et des goélands en raison du port de pêche à proximité et des étendoirs à poissons ! 


Une autre solution très abordable est de faire du camping à la belle étoile, ou plutôt sous le soleil de minuit. Comme en Suède, les Norvégiens bénéficient de l'Allemanrätten, le droit d'accès public à la nature. En respectant quelques règles très simples, vous avez ainsi le droit de planter votre tente quasiment partout et de profiter d'autant plus des paysages à couper le souffle des îles norvégiennes. Cependant, notez que ce choix peut être risqué compte tenu des conditions météorologiques parfois capricieuses même en plein été. 

Où manger ?

En Norvège, le restaurant est assez cher, alors si le temps le permet, je vous conseille de faire quelques courses dans des hard discounts tels que REMA 1000 ou Kiwi pour manger en plein air, tout en profitant des magnifiques panoramas que nous offrent ces îles.

Bon séjour !


Nadège LEMIRE (lepetitjournal.com/Stockholm) 30 Juin 2017

Photos : Nadège Lemire, Sarah Chabane 
Illustration : Aurélia De Boüard

 
A la Une à Stockholm

NATURE - La terre des Sames, un héritage pour l'UNESCO

La terre ancestrale des Sames constitue un héritage non négligeable, et pas seulement pour le peuple autochtone same. Depuis 1996, la Laponie est classée sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco (Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture), consacrant de ce fait la valeur universelle exceptionnelle d'un paysage sauvage et mystique.

6 FEVRIER – La fête nationale same

Depuis 1992, le 6 février, c’est la fête nationale same (samenationaldagen). Une occasion pour nous d’aborder la culture et l'histoire de ce peuple…
Une internationale

FRANÇAIS EN INDONÉSIE - Chanee le protecteur des gibbons

Aurélien Brulé dit Chanee est français et installé en Indonésie depuis 19 ans. Il est le fondateur de la fondation Kalaweit qui recueille les gibbons, ces petits singes à la fourrure laineuse. Au nombre de vues des ses vidéos sur internet, il est également un des principaux défenseurs de la forêt tropicale et de sa faune. Chanee nous raconte son parcours et son combat quotidien face à la déforestation 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine