Stockholm

ESCAPADES – La Laponie, voyage au bout de la nuit

Au-delà du cercle polaire arctique, à cheval sur quatre pays, la Laponie est la plus vaste région sauvage d'Europe, habitée par les Samis, dernier peuple indigène du continent. Plongée l’hiver dans le noir et le froid, le soleil ne s’y couche presque jamais en été. Rêvée et fantasmée, la Laponie est une destination idéale pour tous ceux qui veulent avoir le souffle coupé. Découverte des richesses qu’elle renferme.

Aller en Laponie donne l’impression vertigineuse de se rendre au bout du monde. Certes, cette impression est accentuée si vous vous y rendez comme moi depuis le sud de la Suède en bus : le voyage dure 24h, ce qui laisse le temps d’apprécier l’immensité du territoire suédois… Une fois arrivés, on découvre des paysages quasi lunaires incroyables, une lumière magnifique et un froid glacial. Prêts à passer le cercle polaire arctique ? C'est parti !

KIRUNA : LA VILLE MINIÈRE, CAPITALE DE LA LAPONIE

Kiruna, ville principale de la Laponie suédoise, est souvent le point de départ des touristes, car elle dispose d’une gare et d’un aéroport. Il serait dommage de ne pas en sortir pour explorer l’immensité du territoire lapon, mais prenez le temps de vous y promener : l’église de bois rouge, notamment, est belle et réputée. Kiruna constitue aussi le point de départ de randonnées pédestres vers l'Abisko Park. Mais l’attraction touristique majeure consiste en la visite de la mine de fer LKAB, la plus grande du monde. Après une descente impressionnante de plusieurs centaines de mètres en bus au cœur de la mine, un guide vous fait visiter l’exposition installée dans une ancienne galerie. Certains visiteurs ont adoré – d’autres comme moi ont trouvé la visite chère et un poil rébarbative. On apprend toutefois que l’industrie minière fait à la fois la richesse économique et la précarité de la ville. En effet, l’exploitation minière a conduit à des extractions sous-terraines très profondes qui menacent la ville entière de s’écrouler. En 2009 a été prise la décision ubuesque de démonter et déplacer la ville, 5km plus au nord-est...

De nombreuses activités se trouvent à proximité de Kiruna: chiens de traîneaux, motoneige, location de skis ou raquettes… Croyez-moi, rien de tel que d’apprécier un coucher de soleil sur une petite luge tirée par une meute de chiens qui répond au doigt et à l’œil à leur maître same. 

L'ICE HOTEL DE JUKKASJÄRVI

Jukkasjärvi  est l'un des endroits les plus visités de Laponie, et pour cause : tous les ans, des architectes et artistes venus des quatre coins du globe s'y retrouvent pour construire un hôtel... de glace. Ambiance Reine des neiges

garantie. Dormir une nuit dans un igloo de luxe coûte cher (de 2300 à 5300 couronnes), mais la visite vaut réellement le détour avec l'Ice bar, l'entrepôt où sont fabriqués des milliers de pain de glace, ou encore la chapelle où sont célébrés environ 150 mariages chaque année... Le plus fou est de penser que tout ceci fond au printemps et qu'il faut repartir de zéro tous les ans ! 

ABISKO NATIONAL PARK : DES PAYSAGES À COUPER LE SOUFFLE

Si vous ne deviez visiter qu'une chose en Laponie, ce serait ce parc de 7500 hectares. C'est ici que l'on ressent vraiment l'impression d'être arrivé au bout du monde : les paysages, d'une pureté immaculée, s'étalent à perte de vue. Les randonneurs comme les photographes s'en donneront à cœur joie entre les cascades, les petits canyons, les gigantesques lacs gelés et ce que j'appellerais les « plages nordiques ». De nombreux sentiers existent au sein du parc et le mieux est de partir pour plusieurs heures, thermos de thé dans le dos et moufles bien fourrées aux mains. Abisko est aussi le point de départ de la Kungsleden, la piste royale qui relie Abisko à Hemavan sur 450 km. Plusieurs auberges de jeunesse sont installées au sein du parc, certaines louant même de petits cottages confortables. En revenant de votre promenade glacée, impossible de manquer à la tradition scandinave : foncez au sauna... avant de sortir en courant pour plonger dans le trou creusé dans le lac gelé ! Une expérience unique, qui active la circulation sanguine et les fous rires.

LES AURORES BORÉALES, ÉMERVEILLEMENT ET DÉFI PHOTOGRAPHIQUE

Abisko est l'un des « ports » majeurs de Laponie pour observer les fameuses aurores boréales, qui se forment lors d'irruption solaire. Il faut être patient et avoir un peu de chance, mais quand dans le ciel un petit faisceau argenté apparaît et que bientôt les lumières vertes dansent sous vos yeux, vous oublierez en un instant vos pieds gelés et votre envie irrésistible de rentrer vous fourrer sous la couette. Petite précision non négligeable toutefois : les aurores boréales sont d'autant plus belles... en photo. Ce qu'immortalisent les photographes n'est malheureusement pas tout à fait ce que vous verrez à l'œil nu, l'appareil étant capable de capter bien plus de lumière que vos yeux. Si vous ne connaissez rien à la photo mais que vous voulez ramener vos propres clichés, renseignez-vous auprès de l'office de tourisme : ils proposent des excursions photo une fois la nuit tombée, avec prêt de matériel et conseils de pro.                                                                                         

 

ÇA VAUT AUSSI LE DÉTOUR...

- Abisko étant située à 35 km de la frontière norvégienne, c'est une bonne occasion pour faire une excursion dans un fjord norvégien enneigé.

- À Jokkmokk, au mois de février, se tient un grand marché sami, et ce tous les ans depuis plusieurs siècles. Ce petit village situé à quelques kilomètres au nord du cercle polaire arctique fait alors le plein de touristes venus faire des emplettes (peaux de bêtes, produits dérivés du renne, artisanat same) ou des balades en traîneau et motoneige.

- Enfin un voyage en Laponie ne saurait faire l’économie d’une visite chez les Samis. Le dernier peuple indigène d’Europe essaye de préserver ses traditions tout en s’adaptant à la modernité. À Rensjön, petit village au nord de Kiruna, nous avons rencontré Nils Anders, un vieil éleveur de rennes qui reçoit régulièrement la visite de touristes et possède un smartphone dernier cri. Après l'avoir aidé à nourrir les rennes, on se réunit autour d’un grand feu, à l’intérieur d’une tente same typique, recouverte de peaux de rennes. Lors de mon séjour, le vieil homme nous a fait goûter des spécialités en nous racontant son quotidien et les transformations du métier, menacé par le changement climatique. Avis aux amateurs : Nils Anders vend les peaux et les bois de ses bêtes à des prix défiants toute concurrence. Plus d'infos ici.

En résumé, vous l'aurez compris, ce voyage en Laponie ne m'a donné qu'une seule envie : y retourner en été, pour admirer le soleil de minuit et les journées sans nuit !

 

Informations pratiques

Quand y aller ?

L'hiver est long en Laponie, et s'étale de novembre à avril. Évitez peut-être les jours proches du solstice d'hiver, au risque de ne pas voir les rayons du soleil, à moins que vous souhaitiez profiter de la magie de Noël dans le Grand Nord. 

Comment s’y rendre ?

Kiruna est accessible en avion (SAS ou Norwegian), puis rejoindre le centre-ville avec un bus Flygbuss, ou en train (www.sj.se). Vous pouvez aussi vous rendre à Luleå de Stockhom en train ou en avion puis rejoindre Kiruna en train.

Quels organismes ?

S'il est bien sûr possible de planifier son séjour seul de A à Z, certains préfèreront se fier à un séjour organisé. Voici une liste non-exhaustive des organismes présents en Laponie.

Le site Scanbalt Experience propose de nombreux séjours dont plusieurs en Laponie. Ils démarrent des grandes villes de Suède, en bus, et durent environ une semaine. Le transport, l'hébergement, quelques repas et plusieurs activités sont comprises, mais il y a des activités à option payante. Étant étudiante Erasmus, j'ai choisi le « Lapland Express Tour for Students ». Plus d'informations ici.

Terres des sames Cette entreprise de tourisme suédoise créée par deux Français et située à Kiruna propose des activités et des séjours en Laponie, avec un accent mis sur le tourisme responsable. Plus d'informations ici.

Le site Taube Activity a été créé par une famille de Samis. Le principe ? Des séjours « roots » dans le froid lapon de un à trois jours en petit comité. Au programme : pêche, construction d'igloo, cuisine traditionnelle, randonnées, sauna suédois... Le départ se fait de Kiruna, et ensuite tout est inclus dans le prix. Plus d’informations ici.

 

Marie-Jeanne DELEPAUL (texte et photos) lepetitjournal.com/stockholm Samedi 20 février 2015 

 
A la Une à Stockholm
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine