Stockholm

PÅ SVENSKA - L'expression du mois de mars

 

 

 

 

Tous les mois, lepetitjournal.com/stockholm décrypte pour vous une expression suédoise pas piquée des hannetons ! 

 

 

 

 

 

Mars, c’était le début officiel du printemps, et le bonheur d’apercevoir bourgeons et perce-neiges mais qui dit mars dit aussi giboulées et chutes de neige inopinées, autrement dit “une hirondelle ne fait pas le printemps” !

Oiseaux migrateurs, les hirondelles partent vers l'Afrique au début de l’automne et reviennent dans la partie sud de l’Europe dès le retour du printemps. Mais l’arrivée d’une hirondelle n’offre pas l’assurance de la pérennité du printemps: une hirondelle ne fait pas le printemps.
Bref ne tirez pas de conclusion hâtive à partir d’un élément isolé !

Cette expression a des équivalents dans plusieurs langues, notamment en suédois: “en svala gör ingen sommar”.
Et ça sonne bien

Allez savoir pourquoi, en suédois, on ne parle plus de printemps mais d’été: à Stockholm, littéralement, “une hirondelle ne fait pas l’été”, pourtant au moindre rayon de soleil, on voudrait vraiment y croire !

 

Camille Wohlert  lepetitjournal.com/stockholm 31 mars 2017

Photo: Dreamstime

 
A la Une à Stockholm

PRATIQUE – Tout savoir sur le personnummer 

Qu’est-ce qu’un personnummer? Comment faire pour en obtenir un ? Il s’agit sans aucun doute des deux questions les plus fréquentes de ceux qui désirent s’installer en Suède (très certainement après une semaine de vacances au mois d’avril où ils auront pu à la fois attraper des coups de soleil et des engelures). Ce précieux sésame à dix chiffres peut faire la différence entre une installation simple et agréable et une lutte de tous les instants…

SOCIETE - Les "latte pappa " suédois

"C’est fou le nombre d’hommes qu’on voit avec une poussette, non ?" Je devrais tenir des statistiques sur cette remarque qui fuse invariablement dès…
Une internationale

ROAMING – Ni expats, ni immigrants, vivre à l’international au 21e siècle

Ni expatriés, ni locaux, ni immigrants… Comment définir ces citoyens du monde qui s’installent, pour quelques années, sans filet, dans un pays qui n’est pas le leur? Des itinérants, des nomades ? Dans son livre, CM Patha dresse les caractéristiques de ces millions d'individus dont on n’entend pas la voix. Beaucoup d’entre vous se reconnaitront !
Actu internationale
Stockholm - Actualité

POLITIQUE – La Suède et la transparence

En Suède, l'affaire Fillon ne fait pas la une, c'est à peine si la presse l'évoque tant il est ici difficile de concevoir qu'un élu emploie…
Expat
Expat - Emploi

"Insécurité, négligence, esclavagisme": enquête dans les dessous des fermes australiennes

L’Australie, c’est easy, facile. Les salaires sont plus élevés, et il y a du soleil toute l’année. Forcément cela attire, et on a envie d’y rester. Pour cela, il faut remplir quelques conditions. Notamment réaliser 88 jours de travail en fermes. Si d’autres solutions existent, celle-ci est la plus utilisée par les PVTites. Disponibilités pour travailler toute l’année, pas besoin d’expérience, les gens se hâtent... Et tombent des arbres une fois qu’ils commencent à se faire arnaquer. Enquête au coeur des fermes et de leurs abus.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine