Stockholm

BOURSE DE STOCKHOLM — Autoliv, une valeur sûre ?

 

Chaque mois, lepetitjournal.com/stockholm consacre un article à la santé de la bourse suédoise. Aujourd’hui, notre spécialiste nous propose de découvrir une société suédoise spécialiste de la sécurité routière. Attachez vos ceintures !

Vous l'avez constaté, le Suédois est quelqu'un de sérieux, bien plus sérieux qu'un Français. Prenez un Français et parlez-lui de « vachette ». Cela évoquera pour lui une bête à cornes qui fait « meuh », ou – pour les moins jeunes - un jeu pas sérieux comme « Intervilles », où la vachette jouait de la corne dans un grand éclat de rire. Pour ceux qui suivent cette rubrique assidûment, ils savent que le Suédois ne rit pas à l'évocation de « Vachette ». Il y voit une clé qui ouvre une porte, une porte qui se ferme et qui fait … le moins de bruit possible. Vous vous souvenez : Assa Abloy, spécialiste des systèmes de sécurité pour les portes et sa filiale Vachette.   

Un précurseur de la ceinture de sécurité

Le Suédois ferme donc correctement sa porte, et quand elle est bien fermée, il attache sa ceinture de sécurité. Sa porte de voiture, faut-il le préciser. C'est que le Suédois, Nils Bohlin en l'occurrence, est à l'origine de ce système de sécurité longtemps honni par bon nombre de Français. Mais si Nils Bohlin semble être à l'origine de cet accessoire désormais incontournable quand on veut circuler dans une automobile, la société Autoliv, suédoise également, en serait la première conceptrice.

Un leader de l'airbag

Autoliv s'est attaché à développer d'autres formes de système de sécurité. La plus connue : l'airbag. Cette espèce de bouée de sauvetage qui se gonfle à la vitesse de l'éclair quand votre véhicule percute un obstacle imprévu est majoritairement suédoise. Précisons que les Suédois n'ont rien inventé dans ce domaine, ils n'ont fait qu'absorber une société américaine, Morton (en 1997). De fait, Autoliv est devenu un géant du secteur des pièces détachées, spécialisé dans la sécurité et son nombre d'employés est supérieur à 60 000 à travers le monde.

À la croisée des chemins 

Quelles perspectives pour Autoliv ? Comme bien des secteurs traditionnels, la société semble à la croisée des chemins. L'automobile de demain ressemblera-t-elle au cercueil à roulettes qui filait à tombeau ouvert il y a encore peu sur nos routes ? Y aura-t-il même un conducteur au volant et quels seront les nouveaux systèmes de sécurité qui équiperont ces modèles futuristes ? Pour l’heure, les bénéfices d’Autoliv surprennent agréablement et croissent régulièrement, tout en perdant un peu (beaucoup) de leur tonus. Les cours de bourse (voir graphique) semblent se heurter à un plafond de 1100 couronnes et ne pas parvenir à le franchir.  En résumé, et même si beaucoup de feux sont au vert, on attendra que la route de la reprise soit dégagée pour monter à bord.

Retrouvez les analyses de notre spécialiste dans sa rubrique lepetitjournal.com/stockholm et sur son blog Objectif Bourse

 

Daniel PERTUY lepetitjournal.com/stockholm Jeudi 18 mai 2016 

 
A la Une à Stockholm
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine