Stockholm

SOCIETE - Les jardins d'enfants en plein air - Promenons-nous dans le froid

Le grand air c’est la santé ! Voilà quel pourrait être le slogan des jardins d'enfants "Ur och Skur", où les enfants sont dehors tout au long de l’année.



L’incontournable "dagis"

Équivalent en France de la crèche et de l'école maternelle combinées, le "dagis" ou "föris" -- abréviations respectives de daghem (littéralement "maison de jour", le terme le plus usité) ou förskolan ("école préparatoire") -- accueille les enfants à partir de 12 mois. Généralisé dans les années 70 par le gouvernement social-démocrate, le dagis fait partie de ces institutions piliers de l'Etat-providence.

Dès sa création, sa fonction est double: décharger les parents -  surtout les femmes - de la garde des enfants en bas âge et leur permettre de retourner rapidement à la vie active mais aussi reconnaître l’enfant comme individu et promouvoir son autonomie et son indépendance hors du cadre familial dès le plus jeune âge. C'est désormais un passage presque obligé de sociabilisation: 95% des enfants de moins de cinq ans sont inscrits à un dagis.

Depuis 1998, les établissements ont un socle commun établi par le ministère de l’Education mais les méthodes pédagogiques varient d’un établissement à l’autre, puisant leur inspiration dans différentes pratiques Fröbel, Montessori ou Waldorf.

Ur och skur : le dagis de plein air

Le premier dagis "Ur och Skur" voit le jour en 1985. "Ur och Skur" est une expression ancienne qui signifie "tempête de neige et pluie battante".

Le principe est simple: apprendre en apprivoisant la nature. La pédagogie met l’accent sur la nature, l’environnement et les activités de plein air. L’apprentissage se fait par le biais de l’interaction constante des sens et du corps avec la nature. Les enfants jouent avec des branches, des bâtons, des pommes de pins et mettent à profit l’espace pour jouer, courir, se cacher. La découverte stimule la curiosité et les connaissances sont construites à partir du vécu.

N’en déplaise aux frileux les journées se déroulent dehors, qu’il pleuve, neige ou vente ! Et à Stockholm, les températures moyennes sont de -3 degrés l’hiver.

Si tous les Suédois n’inscrivent pas leurs enfants à un dagis Ur och Skur, ceux-ci ne sont pas une exception. La princesse héritière Victoria y a inscrit sa fille Estelle en septembre 2014. De quoi lui donner les forces d’affronter tous les vents contraires !

Manon F. (lepetitjournal.com/stockholm) 13 mars 2017

Sur un sujet similaire, la sieste nordique

 

Sources: Skolverket, Friluftsfrämjandet

photo: Jardin d'enfants Ur och Skur Boo Mullarna

 

SOCIETE : Money, Money, Money... Le cash en Suède, une disparition programmée

C’est quand une amie française en visite à Stockholm est ressortie de la boulangerie en me disant « C’est dingue, ils n’acceptent pas le cash ! » et que j’ai fouillé dans mon porte-monnaie pour lui tendre un billet que j’ai réalisé à quel point nous, Français, étions totalement formatés à payer en monnaie sonnante et trébuchante, alors que pour les Suédois, le cash n’est plus vraiment... monnaie courante !

SOCIÉTÉ - La bande-son de la Suède

Ca faisait quoi comme bruit un dinosaure suédois ? Et comment ils parlaient, les Suédois au XVIIème siècle ? Il n’existe malheureusement pas de…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – Comment vendre ses services en tant que coach: 3 stratégies efficaces

Nous sommes nombreuses à nous être lancées en tant que coach et rapidement nous nous sommes posé la question : « comment vendre ses services ». Or loin de nous l’idée de vendre nos services, nous voulons que nos clients viennent facilement à nous et que nous puissions les aider avec tout notre cœur et nos compétences. Voici 3 stratégies efficaces que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui.

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire