Stockholm

POLITIQUE - Panorama de la démocratie suédoise

Les institutions suédoises ont toujours évolué consensuellement, au gré des crises et des compromis, sans jamais que soit pratiquée la politique de la table rase. Constructif, le système démocratique se veut souple, représentatif et adaptable.

Un peu d’histoire

Il y a un siècle, en 1917, l’Europe était, comme aujourd’hui, secouée de soubresauts extrémistes. Face à la grogne dans les rues de Stockholm, le gouvernement dissout la chambre des représentants et instaure la monarchie parlementaire. Quatre ans plus tard, les femmes obtiennent le droit de vote.

Quelque vingt ans plus tard, les droits des travailleurs défendus par les accords dits de Saltsjöbaden de 1938, posent les jalons du syndicalisme suédois, tel qu'on le connaît aujourd'hui.

Le consensus à la suédoise voit le jour. En deux mots, il s'agit de négocier des compromis pour sortir des crises. Cette philosophie est la pierre angulaire de la mentalité politique suédoise.

En 1974, la vieille constitution de 1809 est modernisée et avec elle, le pouvoir du roi, chef de l'Etat évolue. Dans un contexte de crise institutionnelle, la monarchie menacée accepte de se départir de presque toutes ses dernières prérogatives en matière de pratique du pouvoir. La souveraineté du peuple et le système parlementaire proportionnel sont gravés dans la loi fondamentale suédoise.

Une démocratie représentative

Aujourd’hui la Suède est donc une démocratie parlementaire flanquée d’un monarque, avec une chambre, le Riksdag où siègent 349 députés pour une législature de quatre ans. Le gouvernement est issu de la majorité parlementaire, et peut relativement facilement être désavoué par les députés, si un vote de défiance remporte la majeure partie des suffrages. Aussi le travail de conciliation entre les blocs est très important, par exemple autour du vote des budgets chaque automne. Ce travail a lieu en général dans les différentes commissions (utskott) du Parlement.

Une fois tous les quatre ans, les Suédois élisent en un tour leurs députés, conseillers communaux (kommunfullmäktige) et régionaux (landstingfullmäktige). Les élections pour le Parlement européen ont lieu tous les cinq ans, sur proposition du parlement européen.

Seuls les citoyens suédois peuvent voter aux élections législatives. Pour les autres scrutins, les ressortissants communautaires (ainsi que les Norvégiens et les Islandais) peuvent voter aux élections communales, régionales et européennes. Les ressortissants d'autres pays peuvent participer aux élections communales et régionales s'ils sont résidents en Suède depuis plus de trois ans.

Représentativité des partis au Parlement

Aux élections législatives, les partis doivent rassembler 4 % des votes pour espérer entrer au Parlement. Aujourd’hui le parti chrétien-démocrate, crédité de 3 % d’intentions de vote dans les sondages, est menacé.

Ce sont les partis qui déposent les candidatures - et non pas les candidats eux-mêmes. Le jour du vote, chaque électeur reçoit des bulletins sur lesquels sont présentés des listes de candidats, ils peuvent cocher le nom de leur candidat préféré même s'il n'est pas en tête de liste.

Il existe aux élections législatives 29 circonscriptions (valkrets), 310 sièges de députés fixes représentent la population par zones géographique, et 39 sièges qui sont répartis après les élections selon les besoins, pour refléter au mieux le vote.

Pour voter, c'est très simple, pas besoin de se déplacer en mairie, l'inscription sur les listes de sa commune est automatique et si on est dans l'impossibilité de se déplacer le jour J, on peut voter en avance dans n'importe quel des bureaux réservés à cet usage en Suède (souvent dans les bibliothques ou les supermarchés) mais aussi dans les consulats quand on habite à l'étranger. Bref, une assez grande souplesse, comme toujours chez les Suédois.

Le dépouillement et le comptage des voix se fait en public et chaque Suédois (qui est un sujet et non un citoyen, car la Suède est une monarchie) a le droit d’y assister. Les prochaines élections législatives en Suède auront lieu le 9 septembre 2018.

 

Yann Long (lepetitjournal.com/stockholm) 9 mars 2017

Voir également le fonctionnement du parlement dans notre précédent article (ici).

 

CULTURE - Fêter Valborg à Uppsala

File:Valborg vid Ringsjön 2008.jpg
Fête populaire célébrée dans la soirée du 30 avril, Valborg (la nuit de la Walpurgis en français) embrase les villes étudiantes. Alors pourquoi ne pas sauter dans le train de banlieue et passer une journée festive à Uppsala ? Suivez le guide.
Une internationale

PRÉSIDENTIELLES 2017 – Récapitulatif des résultats par circonscriptions

Lepetitjournal.com vous propose de revenir sur les résultats du 1er tour des Français de l’étranger par circonscription législative. Hors de nos frontières, ils n’auraient pas envoyé les mêmes candidats au second tour que les Français établis à l’intérieur de l’Hexagone. Macron et Fillon, avec respectivement 40.4% et 26.3% des suffrages auraient été les deux candidats à se qualifier au second tour. Marine Le Pen ne totalise quant à elle que 6.5%…
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Avancer sans bouger...

Vous tournez en rond, sans but précis. Vous vous sentez triste, insatisfait, perdu, frustré, bloqué voire inutile ? Dans sa nouvelle rubrique, Nicolas Serres Cousiné vous dévoile la première étape pour avancer sereinement vers une vie qui vous ressemble : commencez par ne plus bouger !

TESTS D'ANGLAIS - Cambridge, TOEFL, TOEIC, BULATS, IELTS et Lilate, lesquels choisir ?

Quel test d’anglais correspond à votre profil ? Quelles sont les différences majeures entre les différents tests qui existent ? Cambridge, TOEFL, TOEIC, BULATS, IELTS et Lilate sont tous les six passés au crible sur des facteurs tels que le coût, le système de notation ou encore la validité. Consultez cette infographie portant sur les tests de langue anglaise afin de mieux vous y retrouver.
Expat - Politique

PRÉSIDENTIELLES 2017 – Récapitulatif des résultats par circonscriptions

Lepetitjournal.com vous propose de revenir sur les résultats du 1er tour des Français de l’étranger par circonscription législative. Hors de nos frontières, ils n’auraient pas envoyé les mêmes candidats au second tour que les Français établis à l’intérieur de l’Hexagone. Macron et Fillon, avec respectivement 40.4% et 26.3% des suffrages auraient été les deux candidats à se qualifier au second tour. Marine Le Pen ne totalise quant à elle que 6.5% des voix à l’étranger, loin derrière Mélenchon et ses 15.8%. 

PRÉSIDENTIELLES – Les résultats des Français de l'étranger

Les Français de l'étranger, malgré quelques couacs, sont allés voter en nombre pour ce premier tour de la Présidentielle. Et comme souvent, ils font un choix une peu différent de celui des Français de l'Hexagone, en plaçant Emmanuel Macron très largement en tête, devant François Fillon. 
Magazine