Stockholm

CHAMBRE DE COMMERCE FRANCE SUÈDE – Assemblée générale annuelle du 17 mai 2017

 

Mercredi 17 mai s’est tenue l’Assemblée Générale ordinaire de la Chambre de Commerce française en Suède (CCFS) dans ses nouveaux locaux au sein de "United Spaces" situés au Waterfront Building, à deux pas de T-Centralen. Au programme : Bilan de l’année 2016, intervention de Martin Anderlind de l’entreprise Northvolt, rencontres et échanges professionnels et amicaux autour d’un déjeuner informel.

 

 

Un bilan très positif pour l’année 2016

Une soixantaine de membres, partenaires et investisseurs ont répondu présents à la convocation. Entreprises françaises, suédoises et américaines telles que Renault Nordic, Crédit Agricole CIB, Handelsbanken, Baby Björn, EY, PWC étaient au rendez-vous et accueillies chaleureusement par Victor Millien, Directeur Général de la Chambre et Yves Chantereau, Président de la CCFS.
Ils reviennent sur les grands accomplissements de 2016. La Chambre a organisé 18 évènements et géré un réseau d’affaires de 180 entreprises. Elle compte désormais 14 entreprises membres premium, développe un partenariat grandissant avec Business France et le Service Economique Régional (SER) de l’Ambassade de France. La Chambre a également organisé son premier événement à Göteborg et emménagé dans des nouveaux locaux plus propices aux rencontres et échanges. Parmi la cinquantaine d’entreprises qui occupent les deux étages appartenant au groupe "United Spaces", se trouvent entre autres l’AAMCHAM (Chambre de Commerce Américaine en Suède) et la BSCC (Chambre de Commerce Britanno-Suédoise), une nouvelle configuration qui devrait faciliter l’essor de la CCFS. Elle a d’ailleurs pu héberger au total huit entreprises dans ses nouveaux locaux en 2016.
Autre projet très réussi, la création d’un "comité de Ressources Humaines" afin que les différents professionnels des ressources humaines membres de la Chambre puissent partager leur savoir, les pratiques et les tendances sur des sujets spécifiques aux R.H.

Bilan financier et validation des comptes par les membres

Yves Chantereau, Président de la CCFS a ensuite dressé le bilan financier de l’année 2016. Les comptes annuels ont été approuvés et les mandats des membres du conseil renouvelés ou initiés.
2016 a été une année positive qui a permis à la CCFS de retrouver un équilibre sain de ses comptes après une année 2015 qui avait été coûteuse du fait de nombreuses réorganisations internes.

Une année 2017 qui s’annonce riche en projets

Plusieurs objectifs ont été mis en avant pour 2017 :

  • Offrir à tous les membres une valeur ajoutée unique 
  • Augmenter le nombre de membres et de revenus afin d’assurer la stabilité financière de la Chambre. 
  • Améliorer le SEO (optimiseur de recherche) et la visibilité en ligne de la Chambre
  • Créer une nouvelle plateforme digitale et un nouveau site internet de la CCFS
  • Déployer de nouveaux canaux pour trouver de nouveaux clients
  • Promouvoir les services de la chambre via toutes les entreprises françaises qui envoient des VIE (Volontaires internationaux en Entreprise) en Suède
  • Proposer aux entreprises qui en ont le besoin les services d’hébergement dans les locaux de la Chambre et l’utilisation par exemple de salles de réunion. 
  • Accroître la coopération avec Business France
  • Développer la présence à Malmö et Göteborg, qui sera facilitée par la présence de bureaux de "United Spaces" dans les deux villes d’ici peu.
  • Mettre en place un programme de " Mentorship " pour les jeunes professionnels
  • Créer de nouveaux comités tels que celui des Ressources Humaines mais dans d’autres domaines spécifiques
  • Elaborer des plateformes de savoir-faire et d’expertise
  • Poursuivre l’organisation d’événements de qualité.

Remerciements



La Chambre a tenu à remercier plusieurs participants de leur engagement et de leur soutien. Notamment, Monsieur l’Ambassadeur de France en Suède Jacques Lapouge dont le mandat se terminera le 9 juin. Il a salué la coopération grandissante entre la Chambre, Business France et le SER de l’Ambassade de France et a souligné le travail qu’il reste à faire afin que la France devienne un partenaire plus proche de la Suède (la France est pour l’instant seulement au rang de neuvième partenaire).

L’intervention de Martin Anderlind de l’entreprise Northvolt



À l’heure de profonds changements sociétaux et environnementaux nécessitant de nouvelles sources énergétiques, Northvolt a pour objectif de construire d’ici à 2025 une "gigafactory" dans le nord de la Suède qui produira des batteries pour voitures électriques. C’est un projet ambitieux qui nécessite un investissement de 40 milliards de couronnes suédoises. Toutefois Martin Anderlind (Head of Business Development) s’est montré confiant quant à la réalisation de ce dernier et a présenté quelques chiffres :
D’ici à 2025, Northvolt prévoit :

  • L’ouverture d’une usine située au nord de la Suède de 500.000 m²
  • La création de 2.500 à 3.000 emplois

Un déjeuner informel aux tons professionnel et amical

S’ensuivirent des rencontres et échanges professionnels et amicaux autour d’un déjeuner informe, accompagné de vin rouge - français bien sûr.

 

Noémie Altschul, (lepetitjournal.com/stockholm), vendredi 19 mai 2017

Photos et Vidéo: Benjamin Jung

 

CULTURE - Allsång på Skansen : chantons tous en chœur !

Folklore moderne à la suédoise, Allsång på Skansen est une véritable institution musicale. Aux beaux jours, entre 10.000 et 25.000 personnes convergent devant la scène de Solliden, dans le parc d’attractions de Skansen situé sur l'île de Djurgården, pour reprendre en chœur les airs célèbres du moment ou les mélodies de toujours.
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine