Stockholm

COACHING - Les étapes pour réussir sa création d’entreprise (premier volet)

« C’est le moment ou jamais! C’est si simple de créer son entreprise ici ». Vous avez votre idée et ce matin, c’est décidé: vous voulez abandonnez la vie de salarié, de chercheur d’emploi, bref votre routine et vous vous lancez dans l’entrepreneuriat. Super ! Mais si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour réussir, il vaut mieux s’être préparé en amont pour mieux savoir où l’on met les pieds.

Je vous propose une série de trois articles et 15 étapes pour accompagner votre création d’entreprise.

Dans le premier monde du jeu « Je crée mon entreprise », il y a le joueur.

On n’entreprend jamais seul. Avant d’acheter votre concept ou votre produit, vos partenaires achètent souvent votre personnalité, ce que vous projetez. Vous devez inspirer confiance, faire que l’on croit en vous. Et cela passe nécessairement par votre foi en vos propres capacités et votre faculté à vous donner tous les moyens pour parvenir à vos objectifs.

1. Etre conscient de ses forces et faiblesses
Développer son activité nécessite de pouvoir se reposer consciemment sur ses talents, ses compétences, ses expériences, ses connaissances, ce qui semble relever du bon sens pour soi.

Cela nécessite également de savoir ce qu’il reste à développer, à déléguer pour ne pas exploser en chemin.

Pour aller plus loin:
- Découvrez vos points forts de Marcus Buckingham et Donald Clifton aux éditions Pearson
-  Stop focusing on your strengths publié sur Harvard Business Review 


2. Être au clair avec ses motivations
Résultat de recherche d'images pour "pourquoi moi et pas un autre"Quelles raisons vous poussent à vous lancer dans cette aventure? Est-ce la recherche d’un statut, une volonté d’indépendance, la possibilité de travailler de n’importe où ou une envie de vivre d’une passion qui vous pousse?
Plus votre motivation proviendra de vous intrinsèquement et non d’éléments extérieurs et plus elle vous portera, notamment quand vous serez dans le creux d’une vague.

Pour aller plus loin:
- Le TED talk de Dan Pink: The puzzle of motivation


3. Mesurer son engagement
Avoir le courage de ses ambitions: jusqu’à quel point êtes-vous prêt à vous investir personnellement, que ce soit au niveau familial et financier?
Cela ne signifie pas forcément abandonner si votre niveau d’engagement temps / financier est faible mais d’établir des priorités et de travailler en fonction de ce que vous voulez investir.

Pour aller plus loin:
Work-Life Balance: Ways Your Real Life Impacts Business


4. Travailler sa valeur ajoutée
Où il est question de charisme, légitimité, crédibilité. Certes, la communication de cette valeur ajoutée s’adapte à votre environnement mais vous en êtes le créateur.
Que peut-on voir de vous? En quoi êtes-vous différent des autres dans ce que vous proposez ou aller proposer?
Pourquoi ce projet et pas un autre? Qui êtes-vous quand vous endossez votre nouveau rôle?
Sur quoi devez-vous travailler pour que s’alignent la personne que vous êtes, celle que les autres voient et celle que vous aimeriez être?


5. Définir sa vision et ses objectifs pour soi et son entreprise
Pas la peine de démarrer votre projet si vous ne vous voyez pas réussir. Créer une entreprise reste un parcours semé d’obstacles et vous limiter dès le départ dans votre esprit ne fera que limiter vos actions, voire vous arrêter au premier de ces obstacles.
Quel est votre rêve, votre ambition? Quelles valeurs voulez-vous satisfaire et porter?
Notez tout! Même le plus farfelu! Ecrivez l’histoire de votre réussite en n’omettant aucune étape.

Pour aller plus loin:
Petit exercice de vision personnelle.

 

Ces 5 premières étapes vous permettront de:

Eclaircir ce que vous attendez de ce projet et définir les contours de la raison d’être de votre
activité et ainsi ses produits et services
Ecrire les premières lignes de votre story board, de votre pitch
Identifier les formes d’entreprises et d’activité qui vous conviendraient le mieux
Etablir un plan d’actions personnel et vous préparer à aller au bout de votre projet


Dans le second module du jeu « Je crée mon entreprise », il y aura la quête à accomplir, à savoir définir l’entreprise elle-même.

Bonne réflexion et au mois prochain!

 

Delphine Macquet est coach et formateur interculturel. Elle accompagne les Hommes et les entreprises qui souhaitent réussir au-delà des cultures dans lesquels ils sont immergés.
Forte de 15 ans d’expérience professionnelle en gestion de projets internationaux et en gestion stratégique de l’information, elle vous aide à trouver un emploi, lancer votre activité et concurrencer les plus grands où que vous soyez et quels que soient vos marchés.


Vous souhaitez en savoir plus, connectez-vous sur Facebook @crossroadsintelligence ou sur www.crossroadsintelligence.com

Photos : Simon Paulin/imagebank.sweden.se 

 

PRATIQUE – Tout savoir sur le personnummer 

Qu’est-ce qu’un personnummer? Comment faire pour en obtenir un ? Il s’agit sans aucun doute des deux questions les plus fréquentes de ceux qui désirent s’installer en Suède (très certainement après une semaine de vacances au mois d’avril où ils auront pu à la fois attraper des coups de soleil et des engelures). Ce précieux sésame à dix chiffres peut faire la différence entre une installation simple et agréable et une lutte de tous les instants…

SOCIETE - Les "latte pappa " suédois

"C’est fou le nombre d’hommes qu’on voit avec une poussette, non ?" Je devrais tenir des statistiques sur cette remarque qui fuse invariablement dès…
Une internationale

ROAMING – Ni expats, ni immigrants, vivre à l’international au 21e siècle

Ni expatriés, ni locaux, ni immigrants… Comment définir ces citoyens du monde qui s’installent, pour quelques années, sans filet, dans un pays qui n’est pas le leur? Des itinérants, des nomades ? Dans son livre, CM Patha dresse les caractéristiques de ces millions d'individus dont on n’entend pas la voix. Beaucoup d’entre vous se reconnaitront !
Actu internationale
En direct d'Europe
Stockholm - Actualité

POLITIQUE – La Suède et la transparence

En Suède, l'affaire Fillon ne fait pas la une, c'est à peine si la presse l'évoque tant il est ici difficile de concevoir qu'un élu emploie…
Expat
Expat - Emploi

"Insécurité, négligence, esclavagisme": enquête dans les dessous des fermes australiennes

L’Australie, c’est easy, facile. Les salaires sont plus élevés, et il y a du soleil toute l’année. Forcément cela attire, et on a envie d’y rester. Pour cela, il faut remplir quelques conditions. Notamment réaliser 88 jours de travail en fermes. Si d’autres solutions existent, celle-ci est la plus utilisée par les PVTites. Disponibilités pour travailler toute l’année, pas besoin d’expérience, les gens se hâtent... Et tombent des arbres une fois qu’ils commencent à se faire arnaquer. Enquête au coeur des fermes et de leurs abus.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine