Stockholm

DEFENSE - Forces armées suédoises et rétablissement du service militaire : Quand la Suède montre les dents

A l’échelle européenne, la pacifique Suède fait figure d’exception : elle n’a pas connu la guerre sur son territoire depuis plus de deux siècles. Cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas de défense nationale en Suède. Le pays, officiellement non-aligné, veut avoir la possibilité de rester neutre en cas de guerre mais n’exclut pas la possibilité de se défendre.

Petit portrait des forces armées suédoises
La doctrine militaire suédoise se définit par la défense du pays en cas d’attaque, le soutien des civils en cas de catastrophes naturelles et le déploiement de ses forces armées lors d’opérations internationales de maintien de la paix.
Les trois corps d’armée sont l'Armée de Terre, l’Armée de l’Air et la Marine.
Fin 2016, les forces armées employaient environ 20.000 personnes, dont 9.000 officiers de carrière, 5.700 soldats et 5.000 travailleurs civils. 16% des effectifs sont des femmes.

Le ministre de la Défense est Peter Hultqvist et le chef d’état-major des armées est le général Micael Bydén. Il est en poste depuis le 1er octobre 2015.

En 2015, le budget consacré à la défense était d’environ 42 milliards de SEK, soit 1,1 % du PNB mais la Suède prévoit une augmentation de ses dépenses de 11% d’ici 2020.

Présence militaire suédoise dans le monde
Stockholm coopère avec un certain nombre de pays sur les questions de défense et de sécurité. Sa collaboration la plus étroite est avec la Finlande, elle aussi non-alignée et non membre de l’Otan mais la Suède s’implique dans différents partenariats avec des pays de l’Otan: avec les pays nordiques, avec les pays membres de l’Union Européenne, et au sein du Partenariat pour la paix, programme lancé en 1994 pour développer la coopération militaire entre l'Alliance atlantique et les pays non-membres. Cet engagement international induit qu’elle ne resterait pas inactive si un pays de son voisinage proche ou un membre de l'Union européenne venait à être attaqué.

Le service militaire
La conscription existe depuis 1901. Il y a plus d’un siècle, presque tous les hommes majeurs étaient appelés à effectuer leur service militaire d’une durée de 80 à 450 jours selon le grade et la fonction du soldat. Comme en Suisse, après la formation de base, les anciens conscrits étaient appelés à suivre des exercices de répétition dans les dix années suivantes.
Aujourd’hui, le service militaire a été suspendu en 2010 car il était jugé non adapté. Les forces armées devaient alors se professionnaliser en comptant sur de nouvelles recrues se portant volontaires. Depuis, l’armée n’a cessé de voir ses effectifs diminuer.
Elle n’arrive pas à recruter assez de volontaires. La raison: des salaires bas, moins attractifs que dans le privé et peu d’engouement de la part des jeunes pour la défense et l’armée. En 2014, Sverker Goranson, alors chef d’état-major, l’a humblement reconnu: en cas d’agression, même limitée, la Suède «ne pourrait se défendre qu’une seule semaine».

Pourquoi le rétablissement du service militaire?
Le 2 mars dernier, le gouvernement suédois réactivait le service militaire.
C’était devenu une nécessité. «Si nous voulons des unités opérationnelles, le système professionnel doit être complété par un service militaire obligatoire», selon le ministre de la Défense, intervenu à la télévision lors de la présentation du décret.
Combinée à une augmentation en 2015 du budget des forces armées, la première depuis 20 ans, cette décision montre que la Suède prend désormais au sérieux les nouvelles menaces auxquelles l'Europe doit faire face et plus particulièrement les provocations russes, juste de l’autre côté de la Baltique.
A l'automne 2014, un sous-marin dont l’origine n’a jamais été identifiée, est entré dans l’archipel de Stockholm. En 2016, prenant conscience de sa faiblesse vis-à-vis de la Russie, la Suède a décidé de déployer à nouveau 150 soldats sur l’île de Gotland, au centre de la mer Baltique, bastion historiquement stratégique.

Aussi, à partir du 1er juillet 2017, tous les Suédois nés après 1999 seront contactés et devront répondre à un questionnaire en ligne. Selon leurs réponses, 13.000 de ces jeunes hommes et femmes seront convoqués pour suivre une préparation militaire, l’équivalent des trois jours en France. A la suite de quoi environ 4.000 volontaires, chiffre qui correspond aux besoins actuels des forces armées, seront retenus pour effectuer un service militaire, sélectionnés selon leur motivation et leurs aptitudes. La durée du service sera d’à peu près 11 mois.

Le rétablissement du service militaire fait l'objet d'un consensus entre le gouvernement de gauche et l'opposition de centre-droit. Un sondage SVT sur un échantillon de 13.000 personnes montre que plus de la moitié des Suédois (52%) est favorable au rétablissement du service militaire.

 

Mots clé:
Försvaret la défense
Försvarsmakten Littéralement la force de défense, les armées
Armén l'armée de terre
Flygvapnet l’armée de l’air
Marinen la marine
Totalförsvarplikt service de défense total
Allmän tjänsteplikt devoir public
Värnplikt service militaire
Repetitionsövning (repövning, repmånad eller repetitionsmånad) exercices militaires de répétition

 

Anne Donguy (lepetitjournal.com/stockholm) 15 mars 2017

Photo : Bezav Mahmod/Försvarsmakten

 

SOCIÉTÉ - Les migrations en Suède, flux et reflux (Volet 1)

On a beau se trouver au nord de l’Europe, loin du carrefour que la France, coeur géographique européen, représente pour les flux migratoires, la Suède n’en est pas moins habitée par une population qui au fil des siècles prend la route, dans un sens ou l’autre. Focus sur les flux migratoires de Suède.

SOCIETE - Un 14 juillet royal

Pendant que la République française se prépare à célébrer sa fête nationale en bleu blanc rouge, le vendredi 14 juillet, la monarchie suédoise…
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 

CARRIÈRE EXPAT – 5 trucs simples pour que le retour estival booste votre recherche professionnelle

L’année scolaire s’achève et votre recherche professionnelle n’a pas encore abouti. Dans ces circonstances, nous sommes souvent partagés entre plusieurs sentiments : le soulagement de faire une pause et de s’échapper de cette recherche qui patine ; la frustration d’interrompre le fil d’une démarche qui a été si difficile à mettre en place ; l'angoisse à l’idée qu’il faudra reprendre, qu’on ne saura plus faire à la rentrée, qu’on n’y arrivera peut-être pas ; la joie à l’idée des vacances qui se présentent.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine