Stockholm

SOCIETE - La coexistence du loup et de l'homme en Suède, comment ça marche ?

La maîtrise complète du territoire par l'homme moderne au milieu du XIXème siècle a presque entraîné l'extinction du loup, en Europe tout du moins. L'éveil des mouvements de protection des animaux et la législation européenne ont favorisé la réintroduction du loup en Europe et particulièrement en Scandinavie dans les années 80. Depuis, l'homme et le loup doivent réapprendre à vivre ensemble.


Le rapport entre l'homme et le loup est certainement le plus mystérieux de celui qu'entretiennent les humains avec les animaux sauvages.


Prédateur réputé particulièrement intelligent, le loup a longtemps fait concurrence à l'éleveur de bétail. Presque toujours en embuscade, on le retrouvait souvent aux confins des zones de présence humaine en zone rurale, ne cessant de nourrir une foisonnante mythologie, d'autant plus que la parenté du loup avec le chien, fidèle gardien et compagnon de l'homme, complexifie sa relation avec les hommes.

500 loups tués par an
En Suède, au milieu du XIXe siècle, plus de 500 loups pouvaient être tués par année. En 1970, ces canidés étaient en voie de disparition avant d'être réintroduits une dizaine d'années plus tard, d'abord dans le nord du pays.

Aujourd'hui, parmi les 12.000 loups vivant en Europe, 430 sont en Scandinavie et quelque 340 en Suède où ils sont concentrés principalement dans les régions au nord et à l'ouest de Stockholm d'après l'Agence de protection de l'environnement.



Ces loups viennent du loup gris de Russie, pays où le loup reste très présent, avec une population supérieure à 50.000 têtes, et où sa chasse est financièrement encouragée.

Le retour du loup dans son habitat naturel pose différents problèmes. Celui de la consanguinité d'abord, du fait de la réintroduction d'un petit nombre de couples de loups. Mais surtout celui de la concurrence ancestrale pour le territoire. Le loup peut-il coexister avec l'homme sur le même territoire ?

La question qui se pose donc aujourd'hui est celle de la conciliation entre la volonté de réduire l'impact nocif de l'homme sur l'environnement en général et les autres espèces animales en particulier et, la course à la sécurisation maximale du territoire sur lequel l'homme est implanté.

Le loup est largement symptomatique de cette apparente contradiction.

Aujourd'hui, partout en Europe, les organismes défenseurs des animaux militent pour la protection du loup. Ils s'opposent aux éleveurs de bétail et aux habitants de zones rurales, qui eux revendiquent le droit de chasse, au nom de la sécurité de leur bétail, mais aussi de leur famille.

Même s'il n'y a pas eu d'attaques directes récentes contre l'homme, la peur a tendance à croître plus le nombre de loups augmente, comme en Finlande où les loups en provenance de Russie affluent en échappant à la chasse systématique.

En Norvège aussi, en 2016, il a été question de réduire de 70% la population de loups, pourtant petite (moins de 70), mais l'opinion publique s'y est opposée.

Des loups près des villes ?

En général, les médias se font l'écho de l'opinion favorable à l'implantation du loup, et pour ce sujet, comme pour d'autres, on retrouve le clivage entre le sentiment romantique et la dure réalité quotidienne.

Avec une emprise urbaine  sans précédent, les "frictions" avec le loup pourraient ne pas rester cantonnées à la campagne. La présence de loups errant dans le paysage urbain devrait en toute logique s'intensifier.

Un loup à d'ailleurs était surpris le 9 mars au matin au centre de Hyltebruk bourgade au sud-est de Göteborg.

Aujourd'hui le loup en Suède se porte plutôt bien, en augmentation constante depuis les
années 80, sa population connaît une légère baisse depuis le dernier recensement due
notamment à la chasse illégale, mais rien d'inquiétant d'après l'agence de protection de l'environnement.
Toutes proportions gardées, même dans les zones où il est le plus réimplanté, la présence du loup
dans la forêt reste néanmoins fortement marginale et il est difficile d'aller à sa rencontre.

Donc en attendant … "promenons nous dans les bois, tant que le loup n'y est pas" !

 

Anne Scerisci (lepetitjournal.com/Stockholm) 14 mars 2017

 

crédits photo:

Première image, Mikko Nikkinen/imagebank.sweden.se

Deuxième image, SR

 

 

PÅ SVENSKA - L’expression du mois de mai

Tous les mois, lepetitjournal.com/stockholm décrypte pour vous une expression suédoise pas piquée des hannetons ! Ce mois-ci “uteservering”, qu’est que c’est ?
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine