Avec ce 5e cours de polonais, lepetitjournal.com se réjouit des progrès accomplis mais reconnaît que plus on progresse et plus il nous reste à faire... [archive 2011]


La période des vacances bat son plein (jest w pełni), c’est au tour de votre école de polonais de prendre un repos bien mérité sous quelque cocotier mazurien (pod mazurską palmą). Avant pourtant de mettre – provisoirement ! – la clé sous la porte (zamknąć bramy), risquons quelques conclusions, histoire de terminer cette première unité en beauté (w pięknym stylu).

Hélas ! Force m’est de reconnaître que les arbres cachent la forêt (im dalej w las, tym więcej drzew). Vous êtes censés avoir acquis des rudiments de polonais pour trouver vos repères (znaleźć punkty odniesienia) dans la jungle polonaise. Pourtant, aussi importants que soient vos progrès, votre savoir demeure mince (Wasza wiedza pozostaje znikoma) et le danger continue de vous guetter de toutes parts (nadal z każdej strony czyha na Was niebezpieczeństwo).

Démonstration : au restaurant, le garçon vous apporte une addition salée (słony rachunek) qui n’a que peu de rapport avec les prix affichés dans le menu. Vous pouvez, bien sûr, vous fâcher tout rouge (zrobić się czerwonym ze wściekłości), le garçon, même s’il n’est pas doué pour les langues (nawet jeśli nie ma zdolności do języków), comprendra ; mais cela ne vous avancera à rien, je le crains (ale obawiam się, że nic wam z tego nie przyjdzie)...

Autre exemple, votre voiture tombe en panne en plein milieu d’une rue particulièrement fréquentée (staje pośrodku szczególnie uczęszczanej ulicy) en bloquant le passage. Qu’est-ce que vous ferez pour éviter de vous faire lyncher par une foule de conducteurs furieux (żeby uniknąć zlinczowania przez tłum rozwścieczonych kierowców), en attendant l’arrivée de la dépanneuse ? Vous leur lancerez de pâles sourires ? (Będziecie im słać blade uśmiechy ?) Vous hausserez les épaules (wzruszycie ramionami) en signe d’impuissance ? Ce manque d’éloquence pourra vous être fatal (Ten brak elokwencji może okazać się dla Was fatalny)...

Si d’aventure vous survivez à ces épreuves somme toute assez banales, vous ne perdez rien pour attendre car il y a d’autres endroits où la connaissance de la langue du pays peut s’avérer inestimable (może się okazać nieoceniona). La poste, par exemple (poczta en polonais). Vous attendez patiemment votre tour, suffisamment aguerri pour ne pas montrer de signes d’impatience (żeby nie okazywać zniecierpliwienia), vous arrivez au guichet et vous tendez vos lettres non affranchies à l’employée (podajecie nieopieczętowane listy urzędniczce) qui, un instant après, vous les balance à la figure avec une rangée de timbres. Consternation.

Que dois-je faire ? (– Co mam robić ?), demandez-vous à l’employée avec moult gestes désespérés, mais elle vous tire la langue en guise de réponse (pokazuje Wam język za całą odpowiedź). Pourtant, vous aurez tort de vous sentir outrés : ce qu’elle essaie de vous faire comprendre, c’est qu’il faut d’abord coller les timbres...

Et si l’idée vous vient (jeśli przyjdzie Wam do głowy) de vous éloigner des grandes agglomérations en cette période estivale, vous risquez de vous couvrir de honte (możecie najeść się wstydu) devant les vaches polonaises qui se feront une joie de vous traiter à leur tour de vaches espagnoles...

En somme, il ne vous reste que les petits enfants pour faire la conversation (do rozmowy zostają Wam tylko małe dzieci). Avec eux, au moins, vous ne vous sentez pas dépaysés, leur idiome étant souvent presque aussi hésitant que le vôtre. Hélas ! À peine ouvrez-vous la bouche que la mère, inquiète, accourt en recommandant à ses rejetons de ne pas parler à des étrangers (żeby nie rozmawiały z nieznajomymi)...

Tout ceci pour vous dire – vous ne me tiendrez pas rigueur de cette propagande ? (nie będziecie mieli do mnie pretensji o tę propagandę ?) - qu’il est urgent de revenir à l’école. Je vous y attends de pied ferme à partir de la rentrée. On aura beaucoup de choses à se dire (Będziemy sobie mieli dużo do powiedzenia)...

Anna Kryst (www.lepetitjournal.com/varsovie.html) mardi 26 juillet 2011


Pour reviser pendant vos vacances, nos articles :
- IMPOSSIBLE N'EST PAS POLONAIS (1) - Kostki zostały rzucone ! (les premiers pas en polonais)
- IMPOSSIBLE N'EST PAS POLONAIS (2) - Jasne jak słońce ? (les codes de la politesse)
- IMPOSSIBLE N'EST PAS POLONAIS (3) - Wszystko w swoim czasie ! (le temps qui se conjuge, qu'il fait ou qui passe)
- IMPOSSIBLE N'EST PAS POLONAIS (4) - Niedotykalska ? (des conseils avisés pour séduire cette belle langue slave)
- APPRENDRE LE POLONAIS - Un doux supplice ?
- PARAMIOLOGIE – Ce que les proverbes nous disent de la Pologne

A la une

AMOUR ET EXPATRIATION - Les grandes tendances

La Saint-Valentin, c’était le mois dernier. Mais l’amour, c’est tous les jours, et peu importe les kilomètres qu’il faut parcourir. Une étude baptisée « Expat insider 2014 » publiée par le site communautaire d’expatriés Internations dévoile des statistiques sur l’amour et l’expatriation. On y apprend notamment que 11% des sondés ont choisi l’expatriation par amour pour leur conjoint.
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Tunis - Actualité

BARDO - Grande marche solidaire dimanche

Les trois présidences tunisiennes organisent dimanche 29 mars une grande marche solidaire et internationale contre le terrorisme. François…
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala
Expat
Expat - Emploi

FRANCOPHONIE – Le français, la langue morte des entreprises ?

Yves Montenay yvesmontenay.fr
À l’heure de la mondialisation, l’anglais a un statut hégémonique dans le monde de l’entreprise. Qu’en est-il du français ? Peut-il encore être considéré comme une langue de travail ? Yves Montenay, directeur de l’Institut de culture, économie et géopolitique, et ancien chef d’entreprise, estime que c’est une valeur essentielle à la santé des entreprises francophones.

COACHING - Peur de rentrer en France

Après 25 ans en Australie à travailler dans l'hôtellerie Joséphine hésite à rentrer. Le retour en France est-il simple après une si longue expatriation ? Afin de surmonter son appréhension elle fait appel à un coach. Nicolas Serres Cousiné nous fait part de cette expérience
Expat - Politique

FRANCOPHONIE - Fleur Pellerin lance la 20e édition de la semaine de la langue Française

"La langue française est langue d’accueil " c’est le thème de la 20e édition de la semaine de langue française, lancée par la ministre de la culture et de la communication Fleur Pellerin ce mercredi 11 mars à Paris. Avec les événements de ce début d’année, la langue française devient un outil stratégique d’unification et de tolérance pour les francophones.

MATTHIAS FEKL – Premier forum pour pousser les PME à l’export

Pour aider les PME à exporter plus, Matthias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, du Tourisme et des Français de l’étranger, présentait un nouveau plan d’action lors du premier forum des PME à l’international dont il est l'initiateur.
Magazine
Francophonie

REPORTAGE - A São Paulo, Zaz est la nouvelle star du Brésil

"Maravilhoso", "empolgamente", "genial", "top"… Les superlatifs résonnent après le concert de Zaz dimanche dernier à l’auditorium Ibirapuera – Oscar Niemeyer du parc Ibirapuera de São Paulo. Mais que diable les Brésiliens ont-ils pour l’artiste française ? Retour sur cette soirée musicale pleine de bonne humeur et de messages d’espoir !

REPORTAGE - Zaz met le feu au Circo Voador de Rio

Comme l’an dernier, la chanteuse française, en tournée brésilienne, a conclu la semaine dernière la Journée internationale de la francophonie au Circo Voador de Rio avec un concert mémorable. Public en délire, bagarre, autorités consulaires très décontractées… tout était réuni pour marquer l’événement.