Parmi les lieux historiques à découvrir à Bursa figure le musée de l’énergie, ouvert depuis quelques semaines. Il se trouve à l’intérieur de l’ancienne usine textile de Merinos, devenue également musée il y a un an. Une idée de visite pour petits et grands, avec des effets de “sons et lumières” qui ne manqueront pas de vous surprendre. Mehmet Hilmi Çetin, responsable du musée, a répondu à nos questions

Crédit photo GL

Lepetitjournal.com d’Istanbul : Quand le musée de l’énergie a-t-il ouvert ses portes ?
Mehmet Hilmi Çetin
: Le musée a ouvert au public le 7 septembre 2012. Ce musée était à l’origine une usine de tissage de laine, qui a été fondée le 2 février 1938 et dont Mustafa Kemal Atatürk était le commanditaire (lors de sa dernière visite à Bursa).

Comment était ce lieu avant de devenir un musée ?
Dans l’usine de textile de Merinos, la laine passait par différentes étapes pour finalement devenir du tissu, dans le cadre de la fabrication de vêtements de prêt-à-porter. Cette usine produisait également sa propre électricité dans ses locaux et le surplus de production d'électricité servait alors à l’éclairage de la ville de Bursa. Les locaux où l'électricité était produite ont été ouverts au public pour devenir l’actuel musée de l’énergie. Aujourd'hui, dans le musée, vous pouvez facilement obtenir des informations sur cette grande usine de tissage et surtout sur l'importance de cette usine dans la vie économique du pays, après la proclamation de la République. L’usine a fermé en 2004. Plus de 17.500 personnes y ont travaillé.

Qu’est-ce qui attend les visiteurs du musée ?
Vous pouvez vous renseigner sur l'histoire de la production de l'électricité à Bursa, en Turquie, et dans le monde entier. Vous apprendrez tout non seulement sur l'énergie électrique, mais aussi sur d'autres sources d'énergie avec des maquettes et des vidéos mises à disposition sur place. (Les machines sont en majorité de marque allemande. Vous pourrez également y trouver une collection de transistors et d'autres objets en tous genres, qui feront le bonheur des curieux et des nostalgiques, NDLR)

Gaelle Loisel (http://www.lepetitjournal.com/istanbul.html) vendredi 16 novembre 2012

Le musée est ouvert tous les jours de la semaine de 09h30 à 17h30 (sauf le lundi).

Pour plus d’informations: 0224.270.83.13 et www.bursamerinosenerjimuzesi.com (site internet en construction).

Visite virtuelle en quelques images:

A la une

WEB TV EXPAT – Lepetitjournal.com lance sa web TV

Lepetitjournal.com publie désormais sa Web Tv ! Au menu des cinq premiers épisodes: 4 portraits en image des lauréats des Français de l’étranger et un dossier sur l’enseignement français à l’étranger
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Turin - actualité italie

25 AVRIL – La Libération, 70 ans après

Le 25 avril est l’un des jours fériés du calendrier italien. Il commémore la libération de Milan et de Turin le 25 avril 1945, une date qui…
Expat
Expat - Emploi

LAOS - Repenser l'idée d'entreprendre

S'installer au Laos, c'est choisir sa qualité de vie, et un engagement humain. Cette dimension est en effet essentielle dans le pays, car on vient pas ici pour faire fortune. La responsabilité sociétale de ceux qui s'y sont installés ne laisse pas de place au doute sur les raisons qui leur ont fait choisir ce pays! Un reportage vidéo du W Project (équipe sociale et solidaire)

MERCI MAMAN – Des bijoux personnalisés qui plaisent à Kate Middleton

Créée il y a sept ans, Merci Maman est une start-up qui propose divers bijoux personnalisables par gravure connaît un succès grandissant au Royaume-Uni et en France. En 2014, elle a bénéficié d'un coup de pouce spectaculaire : Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, porte régulièrement l'un des colliers. L’histoire a tout de suite été relayée dans la presse internationale. Rencontre à Londres avec Béatrice et Arnaud de Montille, co-fondateurs de Merci Maman. 
Expat - Politique

ENRICO LETTA – L’ancien Premier ministre italien s'expatrie à Paris

Enrico Letta, prédécesseur de Matteo Renzi à la tête du Conseil des ministres a annoncé sa démission de la Chambre des députés italienne. Il s’apprête à quitter Rome et l’Italie pour Paris afin de prendre la tête de l’Ecole d’affaires internationales de Sciences Po, qui forme de futurs hommes d’affaires à l'international.
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala