Parmi les lieux historiques à découvrir à Bursa figure le musée de l’énergie, ouvert depuis quelques semaines. Il se trouve à l’intérieur de l’ancienne usine textile de Merinos, devenue également musée il y a un an. Une idée de visite pour petits et grands, avec des effets de “sons et lumières” qui ne manqueront pas de vous surprendre. Mehmet Hilmi Çetin, responsable du musée, a répondu à nos questions

Crédit photo GL

Lepetitjournal.com d’Istanbul : Quand le musée de l’énergie a-t-il ouvert ses portes ?
Mehmet Hilmi Çetin
: Le musée a ouvert au public le 7 septembre 2012. Ce musée était à l’origine une usine de tissage de laine, qui a été fondée le 2 février 1938 et dont Mustafa Kemal Atatürk était le commanditaire (lors de sa dernière visite à Bursa).

Comment était ce lieu avant de devenir un musée ?
Dans l’usine de textile de Merinos, la laine passait par différentes étapes pour finalement devenir du tissu, dans le cadre de la fabrication de vêtements de prêt-à-porter. Cette usine produisait également sa propre électricité dans ses locaux et le surplus de production d'électricité servait alors à l’éclairage de la ville de Bursa. Les locaux où l'électricité était produite ont été ouverts au public pour devenir l’actuel musée de l’énergie. Aujourd'hui, dans le musée, vous pouvez facilement obtenir des informations sur cette grande usine de tissage et surtout sur l'importance de cette usine dans la vie économique du pays, après la proclamation de la République. L’usine a fermé en 2004. Plus de 17.500 personnes y ont travaillé.

Qu’est-ce qui attend les visiteurs du musée ?
Vous pouvez vous renseigner sur l'histoire de la production de l'électricité à Bursa, en Turquie, et dans le monde entier. Vous apprendrez tout non seulement sur l'énergie électrique, mais aussi sur d'autres sources d'énergie avec des maquettes et des vidéos mises à disposition sur place. (Les machines sont en majorité de marque allemande. Vous pourrez également y trouver une collection de transistors et d'autres objets en tous genres, qui feront le bonheur des curieux et des nostalgiques, NDLR)

Gaelle Loisel (http://www.lepetitjournal.com/istanbul.html) vendredi 16 novembre 2012

Le musée est ouvert tous les jours de la semaine de 09h30 à 17h30 (sauf le lundi).

Pour plus d’informations: 0224.270.83.13 et www.bursamerinosenerjimuzesi.com (site internet en construction).

Visite virtuelle en quelques images:

 
Une internationale

Brexit: quid des Français et Britanniques expatriés ?

 Santé, travail, chômage, retraite...: pour les 300.000 Français vivant au Royaume-Uni et les 171.000 Britanniques en France, le "Brexit" signifie-t-il la fin d'une liberté de travailler avec une protection sociale sécurisée ? 
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Et si vous prêtiez à des PME françaises en direct ?

Depuis mars 2015, il est maintenant possible en tant que particulier de prêter en 2 minutes au tissu économique français depuis sa tablette, confortablement installé dans son canapé, n’importe où dans le monde. Et c’est encore plus avantageux en tant qu’expatrié !

Conseils en abonnements magazines pour les mélomanes

Que l’on préfère la musique symphonique, le jazz, la techno, le reggae, le groove, le classique, les musiques du monde, les musiques françaises, le rap, le rock… Un mélomane sommeille en chacun de nous !Suivez l’actualité internationale de l’univers du son et enrichissez votre culture à travers des dossiers approfondis, des agendas des concerts et festivals, des portraits et interviews inédites d’artistes talentueux et des reportages exclusifs. UNI-Presse vous propose une sélection d’abonnements en magazine pour les amateurs de musique.
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle donc n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales