Amateurs de cétacés, ces deux vidéos sont pour vous. Diffusées ces derniers jours, elles retiennent l’attention pour leur côté impressionnant, attendrissant... ou hilarant

Le 7 novembre dernier, le quotidien Radikal publiait sur son site une vidéo amateur réalisée par des pêcheurs turcs et diffusée par l'agence de presse Doğan. Au large de la péninsule de Çeşme (à l’ouest d’Izmir), ils sont tombés nez-à-nez avec non pas une, ni deux, mais trois baleines ! Si Radikal parle de “baleines”, il s’agirait plutôt - au vu des images - de globicéphales noirs. Le globicéphale noir est un delphinidé sans rostre, dont la taille atteint six mètres pour le mâle et moins de cinq mètres pour la femelle, avec un poids maximal de trois tonnes environ pour le mâle.

Les images ont bien quelque chose de spectaculaire mais la voix off des pêcheurs vole la vedette aux cétacés. Leurs commentaires sont en effet plutôt comiques :

“Regarde! Regarde comment elle nous regarde! Sors ta queue! Viens, viens, viens, viens! Off off off maşallah! Viens là mon bélier! Je te jure, si j'avais l'équipement, j'aurais plongé avec elles, je te jure! Je les aurais photographiées sous l'eau! N’ayez pas peur! N’ayez pas peur! N’ayez pas peur! (il s’adresse aux baleines, NDLR) Whoooo super! Elles nous regardent!! Regarde ça! Tu crois qu'elles mangent des sardines??"

Deux jours plus tard, le 9 novembre, on pouvait voir sur le même site une vidéo oscillant entre le trivial et le poétique : la naissance d’un bébé dauphin. Les dauphins accouchent sous l’eau après une période de gestation d’environ 10 mois selon les espèces. Ce qui est assez étonnant socialement, c’est que le bébé dauphin est alors aussitôt confié par la mère à une proche, qui le remonte rapidement à l’air libre afin qu’il étrenne son évent. Cette “marraine” prendra soin du delphineau toute sa vie.

 

Fanny Fontan (http://www.lepetitjournal.com/istanbul.html) mercredi 14 novembre 2012

 
Une internationale

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle donc n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

L’immobilier parisien : valeur refuge ?

Les parcours professionnels s’internationalisent : un jour expatrié, un jour de retour en France pour repartir par la suite vers une autre destination d’expatriation. Mais dès qu’il s’agit d’immobilier, les français de l’étranger restent très attachés à leur mère patrie et préfèrent investir et placer leurs liquidités dans leur pays d’origine plutôt que dans leur pays d’expatriation.
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle donc n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales