Du 26 juin au 2 juillet 2012, préparez-vous pour une semaine intense : le Festival International de Documentaires de Santiago revient pour sa seizième édition ! Avec, cette année encore, une forte présente française dans le jury et sur les écrans

Le FIDOCS, toujours présidé par Patricio Guzman (La batalla de Chile, Nostalgia de la luz), est de retour pour le coup d’envoi de la seizième édition, qui aura lieu durant la semaine du 26 juin au 2 juillet. Cette année encore, le festival offre un panorama global de la production de documentaires, avec trois compétitions : nationale, latino-américaine et internationale. Jean de Certeau, dont le documentaire El mocito a été présenté l’année passée, sera membre du jury de la compétition nationale. Le film Vivir en Tazmamart du réalisateur français Davy Zylberfajn sera quant à lui en concurrence pour le prix international.

A ces compétitions s’ajoutent trois forums, qui rendent hommage au travail de trois réalisateurs : Carlos Flores, directeur de l’Ecole de cinéma du Chili ; David Bradbury, réalisateur australien, connu notamment pour son documentaire Chile : hasta cuando ; et Ginette Lavigne. Cette dernière fait partie des invités d’honneur français, et plusieurs de ses documentaires seront présentés, dont La nuit du coup d’Etat et Deux histoires de prison.

Le festival ne serait pas complet s’il n’offrait pas un espace pour les "débutants". La compétition 1er corte FIDOCS est ouverte aux réalisateurs chiliens et étrangers résidants au Chili, dont les films sont actuellement en post-production et n’ont encore jamais été montrés au public. Javier Packer, autre français célèbre dans le monde du documentaire, directeur artistique du festival international de documentaires "Cinéma du Réel' de Paris, est membre du jury pour cette compétition "work in progress".

Avec près de 60 documentaires, long et court métrages au programme dans trois salles différentes, une chose est sure : il y en aura pour tous les goûts !

Cécile Tron Muratori (www.lepetitjournal.com Santiago) lundi 25 juin 2012

Lieux : Lastarria 90 (Jose Victorino Lastarrio 90), GAM (Alameda 227), Ciné UC (Alameda 390)

Réservations directement dans les salles concernées, ou sur internet www.ticketek.cl

Prix : 2500 $ général, 1500 $ étudiants et 3ème âge.

Pack (achat seulement dans les salles) : 5 entrées 7000 $, 10 entrées 10.000 $

Plus d’infos et programmes : www.fidocs.cl

Une internationale
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent « oui »

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 

ALAIN BENTEJAC – "La compétitivité est un enjeu majeur"

Le Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CNCCEF) est un réseau mondial d’entrepreneurs français ayant une expérience à l’international. Les CCE sont présents dans 140 pays. Alain Bentéjac en est le Président. Il a pour mission principale de conseiller les pouvoirs publics et de promouvoir l’attractivité du secteur privé français.
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine