"La peinture de paysages au 20ème siècle: 'pour le plaisir des yeux'" a été le thème abordé par le Dr Síghle Bhreathnach-Lynch lors de sa conférence il y quelques jours à la Princess Grace Irish Library (placée sous l’égide de la Fondation Princesse Grace).

Le Dr Síghle Bhreathnach-Lynch devant une tapisserie ancienne provenant de la collection personnelle de la Princesse Grace Photo © Charles Franch Guerra, Palais Princier Monaco 

Conservatrice du département d’art irlandais à la National Gallery of Ireland (Dublin), conférencière ô combien éloquente, elle a entraîné l’assistance dans un merveilleux voyage virtuel au long du 20ème siècle en commentant des oeuvres de peintres et de photographes.
Son public a ainsi découvert les artistes irlandais Paul Henry et son épouse Grace, James Humbert Craig, Frank McKelvey, Charles Lamb, George Russell, Maurice MacGonigal, Sean Keating, Mainie Jellett, Louis le Brocquy et son épouse Anne Madden (qui ont vécu à Carros pendant une quarantaine d’années), Nano Reid, Jack B Yeats (dont “The Bar” a été offert à la Princess Grace Irish Library par Sir Michael Smurfit il y a quelques années), Colin Middleton, Patrick Collins, Gerard Dillon, Camille Souter, George Campbell, Tony O’Malley, Richard Long, Willie Doherty, Sean McSweeny, Sean Scully, Maria Simmonds Gooding, Kathy Prendergast et William Crozier.
L’auditoire passionné a fort apprécié ces paysages classiques, figuratifs, impressionnistes, expressionnistes, modernes, abstraits, urbains et imaginaires et a posé de nombreuses questions ouvrant un véritable débat pour le plus grand plaisir de la conférencière.
Il est à noter que Síghle Bhreathnach-Lynch dirigera un symposium à la Bibliothèque Irlandaise Princesse Grace en septembre prochain. Cette rencontre — intitulée Irish Art: Periphery to Centre? — réunira pendant deux jours des Irlandais actifs dans le monde des arts (conservateur, galeriste, spécialiste, artiste, designer, collectionneur, professeur, historien, éditeur et commissaire-priseur) pour une table ronde qui promet déjà d’être fort enrichissante.
www.lepetitjournal.com - Monaco

{mxc}

A la une

ERIC-EMMANUEL SCHMITT - "J’ai découvert que j’étais français à l’étranger"

Romancier, réalisateur, dramaturge, conteur… À 54 ans, Éric-Emmanuel Schmitt est une machine naturelle à créer. À succès aussi puisque ses œuvres littéraires et théâtrales sont saluées de par le monde et reçoivent des récompenses en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Suisse et, bien sûr, en France. À l’occasion de la sortie de son nouveau roman épistolaire Le poison d’amour, paru aux éditions Albin Michel, qui plonge dans le journal intime de…
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

SINGAPOUR - Paradis des start-up

Start up Singapour
Selon une étude menée par la Singapore Venture Capital and Private Equity Association (SVCA), Singapour serait le meilleur endroit pour créer et développer une start-up en Asie du Sud-Est .

EXPATRIATION - Je me sens nulle… Est-ce normal docteur ?

"Si je vous disais, Docteur Bobo, que pas plus tard qu’hier je suis restée paralysée au téléphone car il fallait que je prenne rendez-vous chez un médecin et que l’on m’a demandé des tas d’informations notamment sur mon assurance, et là j’ai paniqué. C’était un échange dans la langue locale que je pensais « maîtriser » et pourtant en raccrochant je me suis sentie si « nulle »".
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.