Entrer dans le musée Ghibli, c’est un peu comme entrer dans le domaine du rêve et de l’imagination. Hommage aux films du studio homonyme créé par le célébrissime Hayao Miyazaki, ce musée, plutôt intimiste et destiné aux enfants, reflète la magie et la poésie de ces films d’animations cultes à travers le monde entier. L’occasion d’une sortie agréable et originale

Une peluche taille réelle de Totoro accueille les visiteurs à l'entrée du musée (Photo Damien Corneloup)

Le fameux musée Ghibli, temple du rêve et de l’imagination est loin du grandiose que l’on pourrait imaginer pour le musée officiel de ce studio qui a produit tant de films, cultes dans de nombreux pays. Ouvert en 2001, ce musée intimiste et mystérieux, situé dans le parc d’Inokashira à Mitaka, dans la périphérie de Tokyo, attire de nombreux visiteurs chaque année.
Qui n’a pas été envouté par la magie et la poésie de "Mon voisin Totoro" ou du "Voyage de Chihiro"? Qui n’a pas été touché par les aventures et les leçons de vie de "Nausicaa de la vallée du vent" ou de "Princesse Mononoké"? Quel meilleur emplacement pour le musée du studio des rêves qu’au milieu des bois du parc d’Inokashira? Trouver le bâtiment étrange et coloré du musée, tout droit sorti d’un film de Miyazaki, semble déjà être une aventure d’un autre monde. Un "Totoro" observe le visiteur depuis une fenêtre et un gardien du château de "Laputa" monte la garde sur le toit. Le ton est donné ! Un monde de poésie, de rêve et d’imagination attend le visiteur.

Musée, mais aussi parc d’attractions
Le musée Ghibli pourrait autant s’apparenter à un parc d’attractions qu’à un musée. De par les activités qu’il propose, il est visiblement destiné aux enfants et aux fans des films de Hayao Miyazaki. Le bâtiment possède 3 étages et une terrasse, où se répartissent expositions et activités. La salle principale est grand espace sur les 3 niveaux où convergent passerelles et escaliers. Pas de circuit établi, on se balade au gré de ses envies. Les enfants peuvent se faufiler à quatre pattes dans des portes conçues à leur hauteur dont certaines mènent à des balcons secrets. Au rez-de-chaussée, des pièces exposent ce qu’est l’image et l’animation, proposant des petits films et des activités ludiques.

Un robot taille réelle du "château dans le ciel" se dresse sur la terrasse (Photo DR)

Le premier étage est consacré au travail du studio et aux expositions. Des croquis originaux dessinés de la main du maître tapissent les murs. Le deuxième étage contient quelques boutiques proposant des souvenirs Ghibli exclusifs au musée, mais surtout l’attraction favorite des enfants, à qui elle est réservée : le chat-bus de "Mon voisin Totoro". La vaste terrasse, habitée par l’impressionnant robot, taille réelle, du "Château dans le ciel", mérite également le détour par beau temps. Le musée propose chaque année une exposition temporaire différente. Jusqu’en mai 2012, elle est consacrée à la vue depuis le chat-bus volant et propose de magnifiques arrières plans et paysages peints à la main.
Cofondé en 1985 par Hayao Miyazaki et Isao Takahata, le studio Ghibli a remporté de nombreux prix d’animations, sur l’archipel et à l’étranger. Après la sortie, fin 2011, de "La colline aux coquelicots", réalisé par Goro Miyazaki fils de Hayao, le plus grand et le plus exporté des studios japonais a un autre film d’animation en projet. "Le conte du coupeur de bambou", réalisé cette fois par Isao Takahata, est prévu pour 2013.
Damien Corneloup (http://www.lepetitjournal.com/tokyo.html) vendredi 2 mars 2012

Voir aussi le site du musée de Ghibli

 

SORTIE – Ghibli, un musée atypique, ludique et haut en couleur

 

Entrer dans le musée Ghibli, c’est un peu comme entrer dans le domaine du rêve et de l’imagination. Hommage aux films du studio homonyme créé par le célébrissime Hayao Miyazaki, ce musée, plutôt intimiste et destiné aux enfants, reflète la magie et la poésie de ces films d’animations cultes à travers le monde entier. L’occasion d’une sortie agréable et originale

 

Le fameux musée Ghibli, temple du rêve et de l’imagination est loin du grandiose que l’on pourrait imaginer pour le musée officiel de ce studio qui a produit tant de films, cultes dans de nombreux pays. Ouvert en 2001, ce musée intimiste et mystérieux, situé dans le parc d’Inokashira à Mitaka, dans la périphérie de Tokyo, attire de nombreux visiteurs chaque année.

 

Une apparence atypique

Qui n’a pas été envouté par la magie et la poésie de « Mon voisin Totoro » ou du « Voyage de Chihiro » ? Qui n’a pas été touché par les aventures et les leçons de vie de « Nausicaa de la vallée du vent » ou de « Princesse Mononoké » ? Quel meilleur emplacement pour le musée du studio des rêves qu’au milieu des bois du parc d’Inokashira ? Trouver le bâtiment étrange et coloré du musée, tout droit sorti d’un film de Miyazaki, semble déjà être une aventure d’un autre monde. Un « Totoro » observe le visiteur depuis une fenêtre et un gardien du château de « Laputa » monte la garde sur le toit. Le ton est donné ! Un monde de poésie, de rêve et d’imagination attend le visiteur.

 

Musée, mais aussi parc d’attractions

Le musée Ghibli pourrait autant s’apparenter à un parc d’attractions qu’à un musée. De par les activités qu’il propose, il est visiblement destiné aux enfants et aux fans des films de Hayao Miyazaki. Le bâtiment possède 3 étages et une terrasse, où se répartissent expositions et activités. La salle principale est grand espace sur les 3 niveaux où convergent passerelles et escaliers. Pas de circuit établi, on se balade au gré de ses envies. Les enfants peuvent se faufiler à quatre pattes dans des portes conçues à leur hauteur dont certaines mènent à des balcons secrets. Au rez-de-chaussée, des pièces exposent ce qu’est l’image et l’animation, proposant des petits films et des activités ludiques. Le premier étage est consacré au travail du studio et aux expositions. Des croquis originaux dessinés de la main du maître tapissent les murs. Le deuxième étage contient quelques boutiques proposant des souvenirs Ghibli exclusifs au musée, mais surtout l’attraction favorite des enfants, à qui elle est réservée : le chat-bus de « Mon voisin Totoro ». La vaste terrasse, habitée par l’impressionnant robot, taille réelle, du « Château dans le ciel », mérite également le détour par beau temps.

Le musée propose chaque année une exposition temporaire différente. Jusqu’en mai 2012, elle est consacrée à la vue depuis le chat-bus (car il vole !) et propose de magnifiques arrières plans et paysages peints à la main.

Cofondé en 1985 par Hayao Miyazaki et Isao Takahata, le studio Ghibli a remporté de nombreux prix d’animations, sur l’archipel et à l’étranger. Après la sortie, fin 2011, de « La colline aux coquelicots », réalisé par Goro Miyazaki fils de Hayao, le plus grand et le plus exporté des studios japonais ont un autre film d’animation en projet. « Le conte du coupeur de bambou », réalisé cette fois par Isao Takahata, est prévu pour 2013.

Damien Corneloup (http://www.lepetitjournal.com/tokyo.html) vendredi 2 mars 2012

 
Une internationale

ENTREPRENDRE – L’aventure VivaLing continue en Chine

VivaLing, première académie de langue en ligne, se développe tous azimuts : ouverture en Chine, lancement de la première certification professionnelle pour l’enseignement des langues en ligne, une 5e langue - l’allemand - qui complète l’offre de l’anglais, du chinois, du français et de l’espagnol… Ce dynamisme est fondé sur une conviction : apprendre une langue à un enfant, "c’est créer des ponts entre les adultes de demain"
Postulez aux Trophées 2017

TROPHEES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER – Postulez !

Vous avez un parcours hors du commun à l’étranger ? Le 7 mars prochain, sept Français de l'étranger seront récompensés lors d’une soirée de prestige au Quai d'Orsay organisée par LEPETITJOURNAL.COM en présence de M. Matthias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Alors n'attendez plus, postulez à cette cinquième édition ! Cliquez ici pour en savoir plus


Participez aux Trophées des Français de l'étranger !

Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Quand l'expatriation dope les finances

Près de deux tiers des expatriés dans le monde sont propriétaires, et nombre d’entre eux s’accordent sur le fait que vivre à l’étranger est un atout pour concrétiser ses projets immobiliers.

NOËL EN EXPATRIATION – Pour des festivités réussies à l’étranger

Sous le soleil ou la neige, on se prépare doucement à fêter Noël. Mais dans la vie d’un expatrié, Noël fait partie de ces moments délicats à passer à l’étranger loin de sa famille et ces festivités peuvent avoir un gout doux-amer. Voici quelques conseils pour lutter contre le petit coup de blues de décembre
Expat
Expat - Emploi

ENTREPRENDRE – L’aventure VivaLing continue en Chine

VivaLing, première académie de langue en ligne, se développe tous azimuts : ouverture en Chine, lancement de la première certification professionnelle pour l’enseignement des langues en ligne, une 5e langue - l’allemand - qui complète l’offre de l’anglais, du chinois, du français et de l’espagnol… Ce dynamisme est fondé sur une conviction : apprendre une langue à un enfant, "c’est créer des ponts entre les adultes de demain"

COACHING - L’impact de l’expatriation sur la confiance en soi

Les gens vous perçoivent-ils comme quelqu’un de sûr de vous ? Comme une personne qui a réussi dans la vie et qui accompli beaucoup de choses ? Ils n’ont pas tout à fait tord, vous vous êtes tout de même expatrié, adapté à une nouvelle culture, un nouvel environnement et peut-être même avez-vous appris un nouveau langage ?
Expat - Politique

« 2017, la fin des tabous » – Discussion entre grands patrons et candidats à l’élection présidentielle

La 3ème édition du Sommet de l’économie de Challenges, titrée « 2017, la fin des tabous » réunissait des chefs d’entreprises françaises et des candidats à l’élection présidentielle pour aborder les mesures à prendre pour « redonner confiance à la France ». Mondialisation, énergies renouvelables, start-ups, formation professionnelle, directive travail détaché… Les décideurs ont confronté leurs idées, un exercice intéressant en cette période pré-électorale.

PARTI SOCIALISTE – Le Projet 2017 pour les Français de l’étranger

La fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste présente son Projet 2017 en vue des élections législatives. Véritable « boite à outil » pour les candidats – 5 sont connus à ce jour – ce document fait le bilan de l’action gouvernementale en faveur des Français de l’étranger et formule des propositions dans de nombreux domaines, avec "un impératif, celui du réalisme".
Magazine
En direct de nos éditions locales