C'est bientôt Halloween... Alors qu'il y a quelques années cela ne signifiait pas grand chose en Australie, cette année les citrouilles, zombies et bonbons sont de sortie

Flickr cc james_clear La popularité croissante de cette célèbre fête américaine semble refléter l'intérêt des Australiens à embrasser la "culture de l'horreur", et à devenir les victimes d'une "américanisation" par le biais d'un marketing poussé.

Halloween en Australie
Probablement sensibilisée par les films grand public mettant en scène vampires (série Twilight), sorciers (Harry Potter), et autres créatures de l'ombre; mais aussi par les séries télé très populaires à l'heure actuelle comme "Grimm" ou " True blood", la société australienne est de plus en plus baignée dans l'atmosphère orange d'Halloween.

Rajoutons à cela qu'un marketing bien ciblé et des devantures de magasins bien décorées rendent cette fête beaucoup plus accessible qu'auparavant.

Les "Halloween parties" sont également de plus en plus populaires auprès du jeune public, si bien que certains quartiers et quelques écoles commencent à célébrer cette fête.

Il est intéressant de noter que pour l'instant les australiens n'ont pas encore apporté leur propre touche à cette nuit du 31 octobre : pas de "Halloween barbie" ou de "Roasted Jack-o'-lantern" pour le moment !

Mais qu'est-ce qu'Halloween ?
Halloween est une fête folklorique païenne qui trouve sont origine en Ecosse et en Irlande. Héritage d'une fête religieuse celtique qui se déroulait le 31 octobre avant d'être progressivement supplantée par la Toussaint introduite par l'église catholique vers le VIIIème siècle, la tradition d'Halloween ne retrouve sa popularité qu'au milieu du XXème siècle en Amérique du Nord, notamment après l'arrivée massive d'émigrants irlandais et écossais qui s'installèrent sur le nouveau continent pour fuir la grande famine qui sévit en Irlande.

Son nom provient du mot Toussaint puisque Hallowwen est une contraction de l'anglais "All Hallows Eve" (the eve of all Saints en anglais moderne) autrement dit "veillée de la Toussaint". Fêtée donc le soir du 31 octobre, elle a pour tradition la sculpture de citrouilles (autrefois des navets, mais aux Etats-Unis les citrouilles étaient plus faciles à ce procurer et à sculpter!) qui sont ensuite éclairées afin de se souvenir de toutes les âmes retenues au purgatoire.

Où trouver Halloween à Sydney ?
Pour les + 18 ans : Magique Halloween Circus est la plus grande soirée dansante en costume de toute l'Australie qui réunit sous le chapiteau du Luna Park, magiciens, hypnotiseurs, jongleurs, cracheurs de feu, avaleurs de sabres, contorsionnistes et plus encore ! Le tout rythmé par les décibels des D.J's. A partir de 18h30 samedi 27 octobre. Attention : déguisement obligatoire ou bien vous ne rentrerez pas !

Magique Halloween Circus - Luna Park Sydney - 1 Olympic drive - Milsons Point - Prix de l'entrée : entre $55 et $75

Pour les enfants : hormis les "trick or treat" organisés par les résidents de certains quartiers, vous pourrez vous faire une petite peur cette année en vous rendant aux 20 ans du Festival Halloween organisé par la Nicholson Street School de Balmain. Manèges, bonbons, et autres activités régaleront les petits et les grands. De 15h00 à 20h30 samedi 27 octobre - Nicholson street - Balmain 2041

Et si vous vous baladez vers Hyde Park demain, faites attention aux zombies ! Depuis 3 ans maintenant, des milliers de zombies trainent leurs corps pourrissant dans les rues du centre-ville à l'occasion d'une marche organisée pour lever des fonds pour la Brain foundation... leur plat favori !

Agnès Chupin (www.lepetitjournal.com/sydney.html) vendredi 26 octobre 2012

Une internationale
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

FRENCH WINK - Les créateurs français ont une vitrine aux Etats-Unis

Emilie Chassagne et Claire Obry sont deux Francaises expatriées à New York qui ont mis à profit leurs expériences professionnelles pour créer leur start-up. Après leur webzine dédié à la promotion de la création française aux Etats-Unis, elles lancent à présent une boutique en ligne
Expat - Politique
Magazine