Du 15 octobre au 7 novembre, vingt installations lumineuses artistiques vous attendront sur le front de mer de Marina Bay promenade dans le cadre du festival appelé i Light Marina Bay. Un évènement nocturne, enchanteur à ne pas manquer

Préparez-vous à vivre un moment enchanteur sur la promenade de  Marina Bay qui se transformera tous les soirs, durant presque un mois, en un lieu spectaculaire où la musique et la lumière ne feront qu’un pour le plaisir de tous les visiteurs.

Le festival I Light Marina Bay est le premier festival du genre en Asie
Le "I" fait allusion  au contenu innovant du festival, à son utilisation intelligente de l'éclairage et aux talents créatifs d’artistes internationaux.
Dès 19h30  et jusqu’à minuit tous les soirs, le festival célèbrera ainsi le paysage nocturne en utilisant un éclairage éco énergétique visant à faire prendre conscience au public de la nécessité de limiter la consommation d'énergie en milieu urbain.
Présenté par l’Urban Redevelopment Authority (URA) en collaboration avec Smart Light Singapour, (organisme à but non lucratif créé cette année) cette fête visuelle utilisera des approches novatrices qui mettront l'accent sur le thème de la durabilité, de la réduction de la consommation d'énergie, du gaspillage énergétique et de la revitalisation des espaces urbains.
La Light Walk mettra ainsi en scène une vingtaine de  sculptures lumineuses sur 3,5 kilomètres sur la promenade de Marina Bay. Ces sculptures artistiques ont été crées pour l’évènement par des artistes locaux et internationaux. Quarante candidatures d’artistes désireux d'exposer ont été reçues par le biais d'un appel d’offre régional en avril dernier. Finalement, dix installations d'artistes locaux singapouriens ont été choisies. Elles seront exposées aux côtés des dix œuvres d'artistes internationaux, qui ont été invités à participer à la fête comme les portugais Purnelle Carole et Nuno Maya, l’australien Warren Langley, pour ne citer qu’eux. Pour finir un certain nombre de bâtiments emblématiques de Marina Bay et des monuments seront également illuminés de manière étonnante transformant la baie en une palette de lumineuse spectaculaire.

Deux présentations françaises seront à l’honneur
Un des points forts du festival sera certainement les sculptures Jellight nées d’une collaboration Franco-singapourienne entre  le Français Pascal Petitjean et  le Singapourien Aamer Taher, directeur d’Aamer Taher Design Studio.
Ressemblant à des soucoupes volantes avec des tentacules et éclairées de l'intérieur par des ampoules à économie d'énergie, les sculptures flottantes contenant l'hélium, seront ancrées au sol par des câbles d'acier, leur permettant de se balancer au rythme de l’air ambiant. Un moyen pour ces artistes de sensibiliser le public à l'environnement naturel.
La société française Tilt spécialisée dans la création pure de luminaires et d'univers lumineux sera  elle aussi au rendez-vous. 29 créations artistiques façon jardin seront mises en lumière sur le promontoire de Marina Bay. Ce sera une des plus grosses installations dans le cadre du festival.
Les créations mêleront design et innovations techniques avec une approche onirique et décalée. Ambiance féerique mêlant six éléments végétaux, cette forêt enchantée comblera tous les publics, petits et grands.

A découvrir en image ici (diaporama photo)


Les scénographies lumineuses de Tilt illuminent de nombreux musées ou expositions ainsi que des événements tels que les Nuits blanches à Paris et Arbres et lumières à Genève.
Pour info, Tilt était déjà à l'origine de la mise en lumière du métro de Lyon en 2004 et d'une installation de cubes de plastiques illuminés sur les berges du Rhône en 2007.

Site officiel  ilightmarinabay

Carole Chomat (www.lepetitjournal.com-Singapour) vendredi 1er octobre 2010

 
Une internationale

HISTOIRE – Le mystique soufi Mansur al Hallaj, premier "expatrié"?

On connaît les pérégrinations de Paul de Tarse dans le monde méditerranéen ou encore l'épopée légendaire de l'apôtre Thomas jusqu'en Inde. Moins connue est la vie de Mansur al-Hallaj, mystique persan du soufisme, qui s'installa longtemps en terre non-musulmane pour répandre sa religion et son amour de Dieu. Cette grande figure mystique a donné lieu à une biographie rédigée par l'islamologue Stéphane Ruspoli qui lui attribue le titre d'"expatrié".
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
Actualités de nos partenaires
Expat
Expat - Emploi

TOURISME EN IRAN - Un secteur en expansion et des défis à surmonter

 Depuis le rétablissement et l’amélioration des relations entre l’Iran et l’Occident, il y a un secteur qui se porte à merveille... le tourisme. Annoncé par les analystes depuis déjà plusieurs années, Marc Botinelli parlait déjà en 2013 de « Bombe touristique à retardement » et il ne s’était pas trompé.
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine
En direct de nos éditions locales