Les grandes chaleurs ont commencé et Lepetitjournal.com est parti pour vous à la recherche des bonnes adresses pour boire des jus de fruits à São Paulo

Le nombre de maisons qui préparent des jus de fruits frais a diminué à São Paulo. Dans le centre de la capitale pauliste, dans les années 60/70, il y en avait presque une à chaque coin de rue. Maintenant il est un peu plus difficile d’en trouver une. Outre les jus de fruits, elles vendent des "salgadinhos" (bouchées salées) à grignoter (empadinha, coxinha, etc.) ou des sandwiches et pour accompagner votre jus si vous le souhaitez.

Vous pouvez commander un jus fait à base d'eau ou de lait (avec du lait, le jus prend alors le nom de "vitamina"). En général, ils les préparent sans  sucre, mais il vaut mieux préciser si vous préférez votre jus sans sucre. Vous pourrez toujours l’ajouter par la suite si vous le souhaitez.

Bacuri

Rien de tel par une grande chaleur que de s'installer sur la terrasse et boire un jus de fruit naturel. Le mélange de 2 fruits coûte R$ 6 et avec 3 fruits R$ 7.
Où ? Rua Alagoas, 852 - Higienópolis
Quand ? Du lundi au vendredi de 9h à22h. Samedis de 10h à 17h.  Fermé les dimanches.

Banana Split
Il est minuscule, mais très bien placé - au coin de l'avenida Paulista et de la rue Padre João Manuel. Toujours plein, pas de place pour s'assoir et aux heures de pointe il faut faire la queue. La plupart des jus coûtent environ R$7. Il ouvre du lundi au samedi de 7h à minuit et les dimanches entre 10h et 20h.

Bolado's
Offre un choix de jus à partir de plus de 50 espèces de fruits brésiliens. Essayez celui de bruriti, ou de cambuci ou encore le cajamanga. Ils servent les jus avec de l'eau ou du lait.  
Où ? Rua Pamplona 1501 - Jardim Paulista
Quand ? Du lundi au vendredi de 9h à 21h. Les samedis de 9h à 19h. Fermé les dimanches.

Galícia
Un endroit presque au centre de la ville qui sert des jus à des prix abordables. Essayez celui de laranja-da pérsia avec de l'ananas.  
Où ? Rua da Consolação, 397
Quand ? Du lundi au vendredi de 8h à 23h30. Samedis de 8h30 à 22h 30. Fermé les dimanches.

Madureira Sucos
L'endroit est agréable. Nous vous conseillons d’essayer le jus raisin vert, mandarine, pomme avec l'eau de de coco, ou encore framboise, gingembre et prunes. Le service est bon et rapide. Mais ce n’est pas le bar à jus le moins cher de la ville ; si vous souhaitez grignoter en dégustant votre jus de fruit, un morceau de tarte vous coûtera quelque R$ 17.
Où ? Rua  João Cachoeira, 217 - Itaim Bibi
Quand ? Du lundi au vendredi de 8h à 23h. Samedis jusquà 22h et dimanche jusquà 20h.

Mangaba Juice Bar
Leur carte de jus ressemble à une véritable ordonnance médicale ! Choisissez parmi les jus "anti-stress", énergisant, ou encore " calmant". Le "Vita C” est préparé avec des oranges, de la mandarine et du kiwi. Un conseil, oubliez l'ordonnance et mélangez selon vos goûts.
Où ? Av. Imperatriz Leolpodina, 1091 - Vila Leolpodina.
Quand ? Du lundi au samedi de 8h à 21h. Fermé les dimanches.

Natural da Terra
Le Natural da Terra est un supermarché bio. Dans certaines unités, ils vendent des jus frais est à un prix abordable (à partir de R$ 5,80 les 500ml).
Regardez le site Natural da Terra pour le choix d'autres adresses.
Natural da Terra. Av. Santo Amaro, 6618 - Santo Amaro


Sabor Ibira
Si vous allez au parc Ibirapuera, il y a un kiosque tout près du planetarium.  Vous pouvez vous installer et boire calmement votre jus. Essayez "equilíbrio" à base de fruit de la passion, menthe et erva cidreira (mélisse) : il coûte R$ 6,50 pour 500ml.
Où ? Av. Pedro Alvares Cabral - Ibirapuera
Quand ? Tous les jours de 7h à 20h30

Lise ARON (www.lepetitjournal.com/sao-paulo) vendredi 9 novembre 2012

 
Une internationale

FEMMES – Un essai pour percer "Le Secret des Françaises"

Qu’y a-t-il de plus mystérieux qu’une femme ? Une femme française ! Tantôt décriées pour leur superficialité, tantôt adulées pour leur indépendance, depuis des siècles les Françaises fascinent, aussi bien les hommes que les femmes. Loin des paradigmes et plein de paradoxes, cet « anti-modèle », cette singularité française a inspiré Aude Veber qui nous livre Le Secret des Françaises.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

BNP PARIBAS : Ouvrir un compte à l’étranger, un casse-tête ?

A l’étranger, l’utilisation de votre compte et carte bancaire française pour les dépenses courantes peut s’avérer très onéreuse, en dehors de la zone euro notamment. Sur le long terme, il est recommandé de disposer d’un compte dans votre nouveau pays de résidence.
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine
En direct de nos éditions locales