Les grandes chaleurs ont commencé et Lepetitjournal.com est parti pour vous à la recherche des bonnes adresses pour boire des jus de fruits à São Paulo

Le nombre de maisons qui préparent des jus de fruits frais a diminué à São Paulo. Dans le centre de la capitale pauliste, dans les années 60/70, il y en avait presque une à chaque coin de rue. Maintenant il est un peu plus difficile d’en trouver une. Outre les jus de fruits, elles vendent des "salgadinhos" (bouchées salées) à grignoter (empadinha, coxinha, etc.) ou des sandwiches et pour accompagner votre jus si vous le souhaitez.

Vous pouvez commander un jus fait à base d'eau ou de lait (avec du lait, le jus prend alors le nom de "vitamina"). En général, ils les préparent sans  sucre, mais il vaut mieux préciser si vous préférez votre jus sans sucre. Vous pourrez toujours l’ajouter par la suite si vous le souhaitez.

Bacuri

Rien de tel par une grande chaleur que de s'installer sur la terrasse et boire un jus de fruit naturel. Le mélange de 2 fruits coûte R$ 6 et avec 3 fruits R$ 7.
Où ? Rua Alagoas, 852 - Higienópolis
Quand ? Du lundi au vendredi de 9h à22h. Samedis de 10h à 17h.  Fermé les dimanches.

Banana Split
Il est minuscule, mais très bien placé - au coin de l'avenida Paulista et de la rue Padre João Manuel. Toujours plein, pas de place pour s'assoir et aux heures de pointe il faut faire la queue. La plupart des jus coûtent environ R$7. Il ouvre du lundi au samedi de 7h à minuit et les dimanches entre 10h et 20h.

Bolado's
Offre un choix de jus à partir de plus de 50 espèces de fruits brésiliens. Essayez celui de bruriti, ou de cambuci ou encore le cajamanga. Ils servent les jus avec de l'eau ou du lait.  
Où ? Rua Pamplona 1501 - Jardim Paulista
Quand ? Du lundi au vendredi de 9h à 21h. Les samedis de 9h à 19h. Fermé les dimanches.

Galícia
Un endroit presque au centre de la ville qui sert des jus à des prix abordables. Essayez celui de laranja-da pérsia avec de l'ananas.  
Où ? Rua da Consolação, 397
Quand ? Du lundi au vendredi de 8h à 23h30. Samedis de 8h30 à 22h 30. Fermé les dimanches.

Madureira Sucos
L'endroit est agréable. Nous vous conseillons d’essayer le jus raisin vert, mandarine, pomme avec l'eau de de coco, ou encore framboise, gingembre et prunes. Le service est bon et rapide. Mais ce n’est pas le bar à jus le moins cher de la ville ; si vous souhaitez grignoter en dégustant votre jus de fruit, un morceau de tarte vous coûtera quelque R$ 17.
Où ? Rua  João Cachoeira, 217 - Itaim Bibi
Quand ? Du lundi au vendredi de 8h à 23h. Samedis jusquà 22h et dimanche jusquà 20h.

Mangaba Juice Bar
Leur carte de jus ressemble à une véritable ordonnance médicale ! Choisissez parmi les jus "anti-stress", énergisant, ou encore " calmant". Le "Vita C” est préparé avec des oranges, de la mandarine et du kiwi. Un conseil, oubliez l'ordonnance et mélangez selon vos goûts.
Où ? Av. Imperatriz Leolpodina, 1091 - Vila Leolpodina.
Quand ? Du lundi au samedi de 8h à 21h. Fermé les dimanches.

Natural da Terra
Le Natural da Terra est un supermarché bio. Dans certaines unités, ils vendent des jus frais est à un prix abordable (à partir de R$ 5,80 les 500ml).
Regardez le site Natural da Terra pour le choix d'autres adresses.
Natural da Terra. Av. Santo Amaro, 6618 - Santo Amaro


Sabor Ibira
Si vous allez au parc Ibirapuera, il y a un kiosque tout près du planetarium.  Vous pouvez vous installer et boire calmement votre jus. Essayez "equilíbrio" à base de fruit de la passion, menthe et erva cidreira (mélisse) : il coûte R$ 6,50 pour 500ml.
Où ? Av. Pedro Alvares Cabral - Ibirapuera
Quand ? Tous les jours de 7h à 20h30

Lise ARON (www.lepetitjournal.com/sao-paulo) vendredi 9 novembre 2012

 
Une internationale

EXPATRIATION – Toujours plus de Français à l'étranger

1.710.945. C'est le nombre de Français inscrits au registre mondial des Français établis hors de France pour l'année 2015. Quelles sont les régions où ils affluent ? Celles qu'ils désertent ? Analyse du rapport du gouvernement sur la situation des Français établis hors de France 2016.
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

3 bonnes raisons d’investir dans l’immobilier locatif en France

L’immobilier est le support d’investissement préféré des français, et les expatriés y sont également très attachés. Mais quand et comment investir dans l’immobilier locatif en France ? Réponse avec les 3 conseils de Mickael Zonta, Président de la société Investissement-Locatif.com, leader de l’investissement locatif à Paris et en Île de France.
Expat
Expat - Emploi

FEMMEXPAT - Des outils exclusifs pour un retour en France réussi!

Le retour est rarement le moment le plus facile d'une expatriation. En plus du décalage entre votre vie d'expatrié et votre vie en France, vous prenez conscience de l'écart qui s'est creusé entre votre vie avant l'expatriation et votre vie après votre retour... Expat Communication, l'éditeur de FemmExpat, vous propose quatre pistes pour faciliter ce retour !

ALEXANDRE LE BEUAN - La passion du voyage et de l'entreprenariat

Fasciné par les voyages et notamment l'Asie, Alexandre Le Beuan a fondé sa propre agence de voyage, Shanti Travel, en 2005, dans l'un des pays qui l’inspirent le plus, l'Inde. Onze ans plus tard, la société est présente dans 14 pays d'Asie, emploie près de 100 salariés, et a accompagné plus de 35.000 voyageurs.
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine
En direct de nos éditions locales