Pour découvrir Rome autrement pourquoi ne pas emprunter le  cours Tibre ? Depuis 2003, il est en effet possible d’admirer la ville éternelle en bateau, du Castel Sant’Angelo à l’Isola Tiberina. Une visite qui ravira petits et grands, en particulier durant les chaudes journées de septembre

Une initiative récente

Depuis 2003, il est possible d’emprunter un bateau pour visiter la capitale italienne. L’innovation, imaginée par une compagnie romaine, a été parrainée par la Commune de Rome. Salué par l’opinion et la presse à l’époque, le projet attire de plus en plus de visiteurs.

Photo source : www.mondonauticablog.com

Si les bords de Tibre sont peut-être moins impressionnants que ceux d’une ville comme Paris, la ballade s’avère pourtant fort agréable. Et cela que l’on choisisse de partir au départ du point d’embarquement de l’Isola Tiberina ou du Castel Sant’ Angelo. Les bateaux empruntent en effet tous le même circuit.

Se laisser porter

Les bateaux partant de Castel Sant’Angelo, par exemple, commencent le tour par une vue imprenable sur l’ancienne prison. Cette dernière est en effet d’autant plus impressionnante vue avec un peu de distance. La ballade continue alors vers le magnifique  Pont Vittorio Emanuele II, construit à partir de 1905 par l’architecte Ennio  De Rossi et décoré de nombreuses et  majestueuses statues. Une fois le pont dépassé, le bateau passe devant l’hôpital Chiostri di S. Spirito in Sassia, avant de rejoindre, en particulier, le très joli Pont Sisto, construit de 1473 à 1479 sur ordres du pape Sixte IV.

Jusqu’à l’Isola Tiberina, surplombée par le magnifique hôpital Fatebenefratelli, la croisière se présente donc comme une succession de monuments imposants et de jolis immeubles de couleur grise ou ocre. En cette période estivale, l’aménagement du Tibre et les petites guinguettes contribuent d’autant plus à donner du charme et de la vie aux berges du fleuve, bien trop longtemps délaissées par les romains. On saura aussi apprécier l’opulente  végétation entourant les bords du fleuve, faisant un temps oublier la chaleur et la cohue de la capitale italienne.

Un service à la carte

Parce que tous les visiteurs n’ont pas les mêmes envies ni le même budget, la compagnie organisatrice de ces croisières propose différentes formules de visite.

La première vous permet de profiter d’une croisière de 30 minutes, accompagnée de commentaires multilingues, pour le prix de 14 euros. Pour 32 euros, il est aussi possible d’acheter le billet Bus&Boat et de combiner croisière sur le Tibre et tour en bus dans le centre historique.

Enfin, la formule à 35 euros permet de profiter de la croisière tout en ayant accès à un bar à vin, tandis que celle à 55 euros comprend un diner  gastronomique sur réservation seulement.

Victoire Maurel (www.lepetitjournal.com/rome) Jeudi 20 septembre 2012

Une internationale

FRANCK MESNEL- L’effet papillon, du rugby à Eden Park

Franck Mesnel Eden Park
Comment un nœud de papillon rose, né de la fantaisie des joueurs de rugby du Racing, soucieux de s’illustrer dans les règles, mais avec élégance et impertinence, est-il devenu presque 30 ans plus tard le symbole d’une marque de "casual luxe" haut de gamme ? Franck Mesnel revient sur l’histoire vraie de la construction de la marque "Eden Park", au moment même où il vivait les plus grands moments de sa carrière de joueur de rugby, en équipe de…
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

MALAISE D'UNE EXPAT - "Et moi dans tout ça?"

Rentrée 2005: Anne rencontre John à la cafétéria de La Sorbonne. Le coup de foudre est immédiat. Et réciproque. Elle étudie la sémantique. Il finit son doctorat en communication grâce à un programme d’échange entre la célèbre université parisienne et Columbia University à New York, dont il est originaire. Hiver 2012: Une limousine rutilante se gare en face d’un immeuble bourgeois de l’Upper West Side de New York. Anne et ses deux fils viennent rejoindre John, embauché deux mois plus tôt comme directeur du marketing d’une agence de publicité sur Madison Avenue.

PORTRAIT D’EXPAT - Arrivés avec 5 valises et quelques économies

Il en faut du culot pour tout plaquer et partir à l'étranger. C'est pourtant ce qu'on fait Line et Samuel, la bonne trentaine et deux enfants. Un jour ils sont venus s’installer à Saigon, se donnant deux ans pour trouver leur projet de vie ou rentrer. Aujourd’hui, ne leur parlez plus de retourner vivre en France !
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine