Bien que de nos jours on puisse manger toutes variétés de fruits et légumes tout au long de l’année, c’est bien plus économique et bien meilleur de les consommer en pleine saison. Et ce qui est encore mieux, c’est de les ramasser soi-même directement à la propriété. Pour cela, rendez-vous samedi 17 et dimanche 18 novembre, à Bacchus Marsh pour célébrer l'arrivée de la saison des fraises et des cerises

La culture des fruits et légumes dans le Victoria

L'agriculture est un secteur important de l'économie australienne et particulièrement pour l'Etat de Victoria dont 60% de sa superficie sont des terres dédiées à l’agriculture. Les principaux légumes cultivés sont les asperges, les brocolis, les carottes et les pommes de terre. Quant aux fruits, on y trouve des tomates, cerises, fraises, pommes, poires, citrons, prunes ou raisins. Ainsi, les fermes du Victoria produisent 90 % des poires australiennes et un tiers des pommes ; l’Etat est aussi un important producteur de fruits à noyaux.

Bacchus Marsh

Il y a plus d’un siècle, Bacchus Marsh a vu son industrie laitière quitter la vallée pour laisser place aux vergers et jardins maraîchers. Situé dans la région du Comté de Moorabool Shire, à 45 minutes au Nord-Ouest de Melbourne, Bacchus Marsh est une opportunité pour tous les citadins de venir cueillir eux-mêmes leurs fruits et légumes préférés. Et le choix est vaste : fraises, cerises, pommes, poires, citrouilles, nectarines, pêches, abricots ou encore olives. Les cueillettes se font directement dans les fermes locales qui ouvrent leurs portes, le plus souvent sur réservation, entre octobre et mai.

Et c’est à l’occasion de l’arrivée de la saison des fraises et des cerises que Bacchus Marsh organise son festival annuel, chaque troisième week-end de novembre. Au programme,  cueillette des fruits, dégustation de vins et de produits locaux, activités pour toute la famille ou encore concerts et feux d'artifice. De plus, une navette est mise à disposition, afin de circuler aisément d’un site à  l’autre. Le week-end se promet d’être bien rempli et mieux vaut y aller dès le samedi afin de s’assurer une bonne récolte.

 

Dans les environs de Melbourne,  plusieurs régions comme la Mornington Peninsula, la Yarra Vallée, les Dandenong Ranges ou la Great Ocean Road offrent la possibilité de cueillettes à la propriété.

« Fruit Picking », loisir ou travail ?

Mais si le ramassage de fruits et légumes est un passe-temps amusant et délicieux pour les familles, le « Fruit picking », qui est un terme global pour tous les travaux relatifs au domaine agricole, est aussi une source de travail pour les nombreux backpackers fraichement débarqués en Australie. Ces emplois, qui ne demandent pas de compétences particulières, sont facilement accessibles et de nombreuses offres sont disponibles sur tout le territoire. Dans la région, Shepparton propose d’énormes possibilités pour la cueillette des pommes, des tomates, des poires, des pêches…et bien d’autres. Plus au Nord, à la limite du Victoria, Mildura, dont les environs abondent de champs de cultures, est aussi une destination très prisée de ces jeunes aventuriers.

Plus d’informations sur le Fruit Picking.

Frédérique Ritelle ( www.leptitjournal.com/melbourne) vendredi 16 novembre 2012

 

 

 

 

 

 

 

 
Une internationale
Postulez aux Trophées 2017


Participez aux Trophées des Français de l'étranger !

Actu internationale
Actualités de nos partenaires

SCPI à crédit : une solution idéale pour les expatriés

Ils ne pouvaient rester éternellement à un niveau excessivement bas. Les taux d'intérêt consentis lors d'un achat immobilier commencent à remonter en raison de la hausse des taux d'intérêt à long terme. Cette dernière est induite par les énormes besoins de financement des États, notamment ceux des États-Unis dont la dette fédérale frôle 20 000 milliards de dollars
Expat
Expat - Emploi

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.

GWENAELLE DE BIZEMONT - "Dubaï nous offre la possibilité d’entreprendre"

Femme d’expatriée, ayant vécu dans six pays différents en vingt ans, Gwenaëlle de Bizemont pose ses valises en 2005 à Dubaï. Entrepreneuse depuis toujours avec la création de huit (!) sociétés à son actif, Gwenaëlle nous parle de son dernier projet et de sa vision du monde des affaires à Dubaï. 
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine
En direct de nos éditions locales