C’est mercredi 14 novembre que le Victoria Market ouvre, pour la 15è saison, les portes de son marche nocturne

Ainsi chaque mercredi soir (à l'exception du 26 décembre), de 17h à 22 heures et ce, jusqu’au 27 février, artisanat local, cuisine internationale et groupes musicaux investissent l’un des plus anciens marchés de Melbourne. Le Suzuki Night Market reunit plus de 200 stands à travers lesquels se mêlent couleurs chatoyantes et odeurs épicées.

Des pièces uniques
Vêtements, bijoux, peintures ou encore sculptures, tous les articles sont les œuvres de créateurs locaux aux origines variées. Peut-être serez-vous tenté par le sarouel indien aux sequins mordorés, à moins que vous ne préfériez la robe de cocktail et son chapeau à voilette assorti. Quelque soit votre choix, il s’agira certainement d’une pièce unique que seule vous aurez l’opportunité de porter.

Un tour du monde gastronomique
Quand la faim se fera sentir, vous n’aurez que l’embarras du choix pour votre repas. Car la cuisine proposée à cette occasion est à l’image de Melbourne, multiculturelle. 35 étals présentant un vaste choix de plats pour régaler vos papilles : indien, coréen, argentin, espagnol ou même français, pour n’en citer que quelques uns. Et pour accompagner ce succulent repas, faites donc un petit tour sur les stands de vignobles victoriens, à moins que vous ne préfériez une bière de spécialité.

Votre assiette en main et la boisson dans l’autre, il ne reste plus qu’à vous frayer un chemin à la recherche d’une table. Et là, tranquillement installé, profitez du concert donné ce soir là par un des nombreux groupes locaux présents chaque semaine.

Comment y aller?
Le Queen Victoria Market est situé dans Melbourne à l'angle des rues Elizabeth et Victoria. Le marché de nuit est facilement accessible à pied, en voiture, en train, en tram, en bus ou à vélo.

Frédérique Ritelle (lepetitjournal.com/melbourne.html) mercredi 14 novembre 2012

 
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

MARDI EXPAT – L’afterwork de l’expatriation à Paris en partenariat avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger)

Mardi 11 juillet prochain aura lieu la prochaine édition de Mardi Expat, l’afterwork de l’expatriation. Organisé par Lepetitjournal.com avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger) comme partenaire, cet événement veut rassembler à Paris anciens et futurs expatriés afin d’échanger et de bénéficier de conseils avisés pour préparer sa prochaine expatriation.
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales