L’Ecole supérieure d’art et design de Saint-Etienne présente l’exposition "C’est pas mon genre ! Über Frauen, Design aus Frankreich" jusqu’au 2 décembre au musée des Arts Appliqués de Francfort


Chaise "Emmanuelle is shy", Emilie Voirin, 2010 (©FNAC 2011-562, Emilie Voirin)

" C’est pas mon genre ! " Une exclamation à double sens en français, intraduisible dans la langue de Goethe, d'où ce titre franco-allemand. Le ton est donné par six étudiants du post-diplôme de l’Ecole Supérieure d’Art et Design de Saint-Etienne (ESADSE) et deux de leurs professeurs qui proposent au Musée des Arts Appliqués de Francfort (Museum für Angewandte Kunst) une exposition d'une soixantaine d'objets de design pour, ou réalisés par, des femmes.
" On ne veut pas être exhaustif ou imposer un dogme, explique Jessy Gemayel, l'une des étudiantes (2 filles et 4 garçons ont participé au projet). Mais les icônes du design sont majoritairement masculines, d'un autre côté la femme est une cible marketing, voire un objet… bref ça pose plein de questions sur le rôle et la place de la femme dans le design." Organisée dans le cadre des journées culturelles de la BCE, qui met cette année la France à l’honneur, ce thème était aussi souhaité par la Banque de France, qui a oeuvré à la programmation de tous les événements proposés.

Femme libérée ou canon
Pleine d'humour, parfois choquante ou agaçante, cette exposition est aussi le résultat des recherches et travaux d'étudiants de l’ESADSE, école de design de renommée internationale. Certains y exposent même leurs œuvres. " Nous avons organisé un workshop au terme duquel cinq objets ont été sélectionnés, puis réalisés dans les ateliers de la Cité du Design de Saint Etienne ", indique Rodolphe Dogniaux, directeur de recherche du post-diplôme et commissaire de l’exposition. Par exemple une pédale de vélo adaptée aux talons aiguilles ("Same, same but different" de Daria Ayvazova) ou "Dans la peau(sture) d'une femme" de Fanny Bisiaux : une chaise en bois qui force son utilisateur à prendre la posture féminine, socialement correcte, soit à moitié sur le siège, les jambes croisées et en biais, un peu penché… bref, de la contorsion !
Tout a été collecté, imaginé, installé et mis en scène pour pouvoir s'adapter à n'importe quel lieu -"C'est pas mon genre" sera notamment montré à Saint-Etienne- par ce groupe de six étudiants. Les objets sont exposés suivant une dizaine de thématiques aux titres évocateurs comme " Sois belle et tais-toi ! " ou " Vide ton sac ". Des objets du quotidien (aspirateurs, bijoux ou vaisselle...) mais aussi des oeuvres qui questionnent comme " Projet IVG " ou des dentelles nanobiotechnologiques. Une exposition humoristique et critique, une belle manière de s'interroger sur la place de la femme dans le monde actuel.

Anne Le Troquer (www.lepetitjournal.com/francfort) Mercredi 14 novembre 2012{jcomments on}

"C’est pas mon genre ! About women, design from France" jusqu'au 2 décembre 2012

Museum für Angewandte Kunst Frankfurt
Schaumainkai 17
Frankfurt am Main

Ouvert du mardi au dimanche de 10 à 17h (nocturne le mercredi jusqu'à 21h). Entrée: 3 à 6 euros

Plus d'informations sur l'exposition sur le site du musée

 
Une internationale

FEMMES – Un essai pour percer "Le Secret des Françaises"

Qu’y a-t-il de plus mystérieux qu’une femme ? Une femme française ! Tantôt décriées pour leur superficialité, tantôt adulées pour leur indépendance, depuis des siècles les Françaises fascinent, aussi bien les hommes que les femmes. Loin des paradigmes et plein de paradoxes, cet « anti-modèle », cette singularité française a inspiré Aude Veber qui nous livre Le Secret des Françaises.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

BNP PARIBAS : Ouvrir un compte à l’étranger, un casse-tête ?

A l’étranger, l’utilisation de votre compte et carte bancaire française pour les dépenses courantes peut s’avérer très onéreuse, en dehors de la zone euro notamment. Sur le long terme, il est recommandé de disposer d’un compte dans votre nouveau pays de résidence.
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine
En direct de nos éditions locales