Dans le cadre des Journées culturelles de la Banque centrale européenne avait lieu samedi le concert de charité donné par l’orchestre Le Cercle de l’Harmonie

 

Le Cercle de l'harmonie à Francfort samedi 10 novembre 2012 (A. Duchenne/www.lepetitjournal.com/francfort)

Nul besoin d’Harry Potter pour enchanter la nuit francfortoise, samedi soir la magie est venue du chef d’orchestre Jérémie Rhorer qui avec ses lunettes et sa baguette n’était pas sans rappeler le jeune sorcier de Poudlard. Celui qui fut consacré en 2008 par la critique française comme la révélation musicale de l’année avait fait le déplacement avec l’orchestre qu’il a fondé avec Julien Chauvin en 2005, le Cercle de l’Harmonie, pour le troisième concert de charité de la Banque centrale européenne (BCE). Sur le thème "L’âge d’or de la symphonie" le nombreux public qui avait pris place dans la Hermann Josef Abs Saal a pu savourer l’interprétation de plusieurs morceaux des compositeurs Hérold, Cherubini, Haydn, Rigel mais aussi Mozart que Jérémie Rhorer affectionne particulièrement.

Quand la musique aide la lecture
Ce concert dont l’entrée était gratuite a permis de récolter des dons qui seront reversés à l’association francfortoise Die Frankfurter Lesepaten qui se donne pour mission d’aider les enfants âgés de 6 à 10 ans dans l’apprentissage de la lecture et la compréhension des textes en allemand. La porte-parole de l’association, Dagmar Haase, a souligné lors de son discours que la lecture était une clef d’accès au savoir : "Elle est particulièrement importante pour les enfants d’origine étrangère qui en ont besoin pour s’intégrer dans la société allemande". Les bénévoles de l’association travaillent donc en partenariat avec des écoles dans lesquelles ils interviennent chaque semaine. Les professeurs leur indiquent l’axe de travail et les élèves en difficulté. Les enfants concernés bénéficient ensuite de l’aide individuelle d’un bénévole.

Comme l’avait précisé en ouverture Klaus Gressenbauer, chef de la direction audit interne à la BCE, ce concert a donc permis d’associer égoïsme, via le plaisir personnel de l’écoute, et altruisme avec les nombreux dons pour l’association choisie. Encore un tour de magie auquel Jérémie Rhorer n’est pas étranger.

Alexandre Duchenne (www.lepetitjournal.com/francfort.html) Lundi 12 novembre 2012{jcomments on}



 
Une internationale
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

BNP PARIBAS : Check-list pour bien préparer votre départ en expatriation

Tout projet d’expatriation nécessite une logistique importante et de nombreuses démarches à effectuer, qu’il s’agisse de sujets bancaires, de protection sociale, de la scolarité des enfants, etc…BNP Paribas vous propose un aide-mémoire, à titre indicatif, qui vous permettra d’organiser au mieux votre expatriation.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Devenir riche, oui et alors ?

Jean, fils d’ouvriers de la banlieue parisienne, prend l’avion demain pour la ville de Mexico, un départ qu’il espère définitif, « la France ce n’est pas pour moi, cela ne l’a jamais été »
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine
En direct de nos éditions locales