Dans le cadre des Journées culturelles de la Banque centrale européenne avait lieu samedi le concert de charité donné par l’orchestre Le Cercle de l’Harmonie

 

Le Cercle de l'harmonie à Francfort samedi 10 novembre 2012 (A. Duchenne/www.lepetitjournal.com/francfort)

Nul besoin d’Harry Potter pour enchanter la nuit francfortoise, samedi soir la magie est venue du chef d’orchestre Jérémie Rhorer qui avec ses lunettes et sa baguette n’était pas sans rappeler le jeune sorcier de Poudlard. Celui qui fut consacré en 2008 par la critique française comme la révélation musicale de l’année avait fait le déplacement avec l’orchestre qu’il a fondé avec Julien Chauvin en 2005, le Cercle de l’Harmonie, pour le troisième concert de charité de la Banque centrale européenne (BCE). Sur le thème "L’âge d’or de la symphonie" le nombreux public qui avait pris place dans la Hermann Josef Abs Saal a pu savourer l’interprétation de plusieurs morceaux des compositeurs Hérold, Cherubini, Haydn, Rigel mais aussi Mozart que Jérémie Rhorer affectionne particulièrement.

Quand la musique aide la lecture
Ce concert dont l’entrée était gratuite a permis de récolter des dons qui seront reversés à l’association francfortoise Die Frankfurter Lesepaten qui se donne pour mission d’aider les enfants âgés de 6 à 10 ans dans l’apprentissage de la lecture et la compréhension des textes en allemand. La porte-parole de l’association, Dagmar Haase, a souligné lors de son discours que la lecture était une clef d’accès au savoir : "Elle est particulièrement importante pour les enfants d’origine étrangère qui en ont besoin pour s’intégrer dans la société allemande". Les bénévoles de l’association travaillent donc en partenariat avec des écoles dans lesquelles ils interviennent chaque semaine. Les professeurs leur indiquent l’axe de travail et les élèves en difficulté. Les enfants concernés bénéficient ensuite de l’aide individuelle d’un bénévole.

Comme l’avait précisé en ouverture Klaus Gressenbauer, chef de la direction audit interne à la BCE, ce concert a donc permis d’associer égoïsme, via le plaisir personnel de l’écoute, et altruisme avec les nombreux dons pour l’association choisie. Encore un tour de magie auquel Jérémie Rhorer n’est pas étranger.

Alexandre Duchenne (www.lepetitjournal.com/francfort.html) Lundi 12 novembre 2012{jcomments on}



 
Une internationale

PARIS – Que faire cet été si on n’aime pas le foot ?

Vous êtes incapable de nommer un joueur de l’équipe de France de foot ? Vous voulez éviter les fanzones et ses supporters qui sentent la bière ? Pas de panique, lepetitjournal.com a fait une sélection des meilleurs expos, musées, bons plans et balades pour profiter des journées ensoleillés à Paris durant cet été très sportif. 
Actu internationale
Actualités de nos partenaires
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Découvrez enfin pour quoi vous êtes fait !

 Vos diplômes, vos expériences et vos titres professionnels ne vous ont pas permis d’identifier votre zone d’excellence. Au cours de votre parcours, vous avez été performant, parfois moins. Vous avez aimé ce que vous faites, parfois moins. Mais aucune évidence n’a surgi. Aujourd’hui, une question tourne en boucle dans votre tête : "Pour quoi suis-je fait ?". Comment le découvrir ?

COACHING - Expatrié, quelle erreur !

Samedi 1er août. Les rayons du soleil plongent à travers les larges baies vitrées de JFK, le principal aéroport de New York. Manu, assis par terre, le visage enfoui entre ses mains, se demande, « mais comment en suis-je arrivé là ? » Après deux années passées à New York, il rentre à Paris, rapatrié par sa compagnie. Un échec qu’il a encore du mal à assumer même si, au final, il ne s’est jamais senti aussi seul et misérable qu’aux États-Unis, un pays dont la mentalité qu’il juge avant tout égoïste, hypocrite et cruelle, est à l’opposé de ses principes de vie.
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales