Plages, excursions, sorties et shopping, le tout sans croiser les hordes de touristes venus du vieux continent : les Philippines ont plus d’un atout à offrir aux expatriés du Cambodge en mal de dépaysement. L’archipel mérite un coup de projecteur en tant que destination régionale – parce qu’il n’y a pas que la Thaïlande…

L’archipel des Philippines, composé de pas moins de 7.000 îles, ne doit pas être réduit à ses paysages balnéaires. Le pays propose un vaste panorama d’activités, échantillon de ce que l’Asie du Sud-est fait de mieux en matière de tourisme. A moins de 6h de vol de Phnom Penh (escale comprise), les Philippines valent largement une escapade de quelques jours. Voici quelques pistes pour mieux la préparer.

Manille, la capitale

Le quartier Intramuros - Photo © Balazs Maar

Manille est le point de passage obligatoire pour tous les voyageurs internationaux. Si les locaux vous diront surement de ne pas vous attarder dans la capitale, qui manque à leurs yeux cruellement d’intérêt touristique, la ville possède pourtant un charme certain, tout en contraste, entre des quartiers guère rassurants et d’autres qui n’ont rien à envier a Singapour. La longue colonisation espagnole n’aura finalement laissé, sur le plan architectural, que le quartier d’Intramuros, qui se visite en quelques heures.

▪ Pour le shopping, privilégiez le quartier de Makati - qui abrite notamment le complexe Greenbelt - ou encore le tout récent Fort Bonifacio.

▪ Pour boire un verre, testez le Skye (Greenbelt) ou encore The Collective (Makati). Dans le même quartier, les Parisiens nostalgiques pourront aussi visiter la franchise locale du Buddha Bar.

▪ Dans le quartier de l’aéroport, en plein développement, le club l’Opus est l’un des endroits les plus prisés des noctambules.

▪ Le brunch dominical du Sofitel est très couru, malgré les travaux entrepris par l’hôtel, récemment endommagé par un typhon. Une bonne manière de rencontrer la communauté d’affaires (et notamment française) et de se tenir au courant des opportunités locales.

Palawan, plongée partout

Falaises calcaires, grottes, cascades et mangroves, l’île de Palawan située à l’Ouest de l’archipel constitue une réserve naturelle encore peu explorée.

▪ Le nord de l’île attire les plongeurs avec notamment la baie de Bacuit, et la ville d’El Nido, ou encore le petit archipel des Calamians. Plusieurs centaines d’espèces de poissons vous y attendent, les plus chanceux pourront croiser des raies mantas, des tortues de mer ou encore des dugongs, également appelés "vache marine".

▪ Plus au sud, les sites de plongée ne manquent pas dans la baie de Honda. A proximité, les grottes de Tabon, ou encore la rivière souterraine de Puerto Princessa valent le détour.


Boracay - Photo © Balazs Maar

Boracay, jusqu'au bout de la nuit

Des plages de sable fin où il est possible de faire la fête jusqu’au petit matin (et même plus) ? Non, vous n’êtes pas à Bali (le sable n’y est guère blanc) mais à Boracay, 300 km au Sud de Manille. Sa "White Beach" de 4 km de long (sur une île qui n’en compte que 10) trône encore à la seconde place du classement des plus belles plages au monde de Trip Advisor.

Ici aussi, les spots de plongée ne manquent pas, et les activités nautiques les plus variées vous sont régulièrement proposées. Mais à Boracay, on attend avant tout la tombée de la nuit et les fêtes qui s’ensuivent. Si nous devions ne retenir que deux lieux, ce serait l’Epic, un resto chic qui se transforme en boîte de nuit à l’heure convenue, ou encore le Summer Place, un club situé sur la plage.

 

L’île de Bohol, dépaysement total

Un tarsier - Photo © KC

Notre coup de cœur en terme de panorama est l’île de Bohol, au sud de l’archipel : sur terre comme sous mer, ses atouts ne manquent pas. Les plongeurs trouveront ici encore de quoi faire, notamment autour de la presqu’île de Panglao.

▪ Les amateurs de plage pourront se rendre en bateau sur "Virgin Island", un îlot semi-privé qui évoque à certains égards le décor du film Pirates des Caraïbes.

▪ Les "Chocolate Hills", réplique en miniature des volcans d’Auvergne, sont très surprenants. Et vous tomberez probablement sous le charme du tarsier, un des plus petits primates au monde et surtout un des plus étonnants.

▪ Les sites culturels sont nombreux avec notamment grand nombre d’églises et de chapelles, l’île étant l’une des premières à avoir été christianisée. Le visiteur trouvera grand intérêt à se joindre à une des messes publiques, la religion catholique étant un des ferments de l’identité philippine : les "I love Jésus" se retrouvent un peu de partout, des panneaux de tuk-tuk locaux aux slogans de campagne politique. Une manière spirituelle d’approcher un peu plus l’âme d’un archipel qui, au-delà des clichés qu’on lui associe souvent, gagne à être connu.

 

Comment y aller ?

Il n’existe pas de vol direct entre Phnom Penh et Manille.

Dragonair, la filiale de Cathay Pacific est la compagnie offrant le temps de parcours le plus court entre Phnom Penh et Manille (moins de 6h y compris le transit d’1h30 a Hong Kong, contre 4h de transit si vous passez par Bangkok).

Dragonair propose plus de choix avec depuis fin octobre 2012 : 10 vols chaque semaine au départ de Phnom Penh vers Hong Kong permettant des correspondances rapides à Hong Kong sur l’un des 7 vols quotidiens opérés par le Groupe vers Manille, la capitale des Philippines.

Phnom-Penh-Manille A/R = a partir de 418USD ++ (599USD ttc)

Note pour la communauté française du Cambodge

Dragon Air propose également depuis quelques semaines deux vols par jour sur Paris (tous opérés de nuit dans les deux sens), avec des correspondances optimisées avec les 10/vols par semaine depuis Phnom Penh. Transit a Hong Kong : 1h40 a 2h30 a l’aller et 50 minutes a 2h05 au retour.
Phnom-Penh-Paris A/R = a partir de 852USD ++ A/R (taxes via HKG = 449,7USD contre 544-576USD via BKK)

Un stop à Hong-Kong

Sur Manille comme sur Paris, Dragonair propose le stopover a Hong Kong (gratuit si moins de 24h sur place et 50 USD si plus de 24h sur place), permettant aux voyageurs choisissant de transiter par Hong Kong de redécouvrir le New York d’Asie, une expérience toute en contraste quand on arrive du Cambodge !

Réservations : www.dragonair.com/kh ou pnh.res@dragonair.com

 
Une internationale

FORUM EXPAT - "Personne ne s'expatrie la fleur au fusil"

 Forum Expat se tiendra à la Cité de la mode et du design les 31 mai et 1er juin prochains. C’est le plus gros salon en France consacré à l’expatriation, deux jours de rencontres et de conférences avec des acteurs de la mobilité internationale et 80 exposants présents. Cyril Gardère, directeur délégué en charge des salons pour le groupe Le Monde, nous explique ce que nous réserve cette quatrième édition. 
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Cappuccino d'asperges blanches

L’asperge fait partie des légumes symboliques de la belle saison et le mois de juin est idéal pour les déguster. Simple à préparer et raffinée en bouche, l’asperge est la vedette de vos assiettes printanières. 

L’investissement en parts de SCPI plus facile grâce à CA Consumer Finance

Depuis septembre 2015, CA Consumer Finance soutient le développement des ventes de SCPI grâce à une offre spécifique de crédit, axée sur le financement de parts de SCPI. Cette solution permet aux particuliers de financer, par le biais d’un prêt amortissable affecté, l’acquisition de parts de SCPI avec une prise de garantie obligatoire sous forme de nantissement.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Avoir un profil professionnel atypique : quelle chance, j’ai !

L’exemple du profil « atypique » est le parcours professionnel qui n’a pas suivi une ligne droite « cohérente ». Personnellement, je n’ai entendu parler de ce concept que depuis que je vis à l’étranger et depuis quelques années seulement. Plus je regardais et me documentais sur le sujet et plus je m’apercevais qu’effectivement le fait de vivre à l’étranger et de vouloir travailler demande de réinventer sa conception du travail et de ses savoir-faire.

ENTREPRENDRE EN TUNISIE - Au lendemain des révolutions, une situation précaire

La Tunisie c'est le premier des pays qui s'est levé contre les dictatures dans le Maghreb, et c'est surtout le régime qui semble avoir le mieux géré sa transition démocratique. Pour le W Project, ce qui est marquant en Tunisie, c'est la résilience du peuple, l'envie de faire émerger de nouveaux modèles, et le dynamisme général des jeunes générations. Découvrez l’analyse du W Project en vidéo !
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL - « Pourquoi la France pourrait dire non au TTIP »

Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, a la semaine dernière déclaré officiellement l’opposition de la France au TTIP en l'état. Mais qu’est ce que le TTIP ? Retour sur l’historique et la nature de ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Un article de notre édition de Rome
Magazine
En direct de nos éditions locales