Même si l’hiver a déjà commencé à pointer le bout de son nez, la vie culturelle et nocturne à Berlin n’hiberne pas, bien au contraire. Afin de vous motiver à affronter le froid et pour vous aider à profiter du week-end comme il se doit, nous vous proposons chaque fin de semaine notre sélection non exhaustive des bons plans de sorties.

28e festival international du court métrage
Inauguré mardi dernier, le festival annuel du court métrage se poursuit jusqu’à ce dimanche 18 novembre. Si vous êtes cinéphile, l'évènement aura de quoi vous occuper une bonne partie du week-end. Avec une sélection de 65 films en compétition provenant d’Europe et de 29 pays d’autres continents, ce festival est devenu incontournable pour de nombreux jeunes réalisateurs de films courts. Réparties en différentes catégories , les créations tournent autour de plusieurs thématiques comme l’amour, le sexe, les tracas de la vie quotidienne et reflètent pour la plupart les divers modes de vie sociale et culturelle en fonction du pays de réalisation. Avec la participation du cinéma Babylon à Mitte, du Roter et Grüner Salon, la place Rosa-Luxembourg fait office de point central du festival. Si vous avez autant envie de visionner quelques films que de participer aux évènements spéciaux tels que les rencontres avec les réalisateurs ou encore les concerts et soirées organisés pour l’occasion, c’est à cet endroit de Berlin qu’il faudra vous rendre aujourd’hui et demain.  En plus d’être le plus grand festival du court métrage en Allemagne, les organisateurs ont également joué l’originalité en proposant aux futurs réalisateurs de films en herbe de présenter leurs productions. Le festival du court-métrage des enfants et des jeunes (KUKI) se déroule au Filmtheater am Friedrischsain dans le quartier de Prenzlauerberg jusqu’au 18 novembre également.

Pour connaître l’ensemble des salles, de la programmation et les tarifs, rendez-vous sur le site du festival : http://www.interfilm.de/festival2012/home.html

Du swing après le cinéma
Afin de vous donner encore plus envie de découvrir quelques courts métrages, la Volksbühne vous propose, ce samedi 19 novembre, de continuer la soirée en vous déhanchant sur de l’électro-swing, un style musical qui a le vent en poupe depuis quelques années sur Berlin. Après avoir consacrée la première partie de soirée à la diffusion de trois courts métrages appartenant à la catégorie Delikatessen, le roter salon change d'ambiance et vibrera à partir de 23h30 au rythme d'un swing revisité et mixé avec de la très actuelle musique électronique.

Exposition du ParisBerlin Fotogroup : "Journées ordinaires"
L’info café Paris-Berlin accueille depuis mercredi soir et jusqu’au 7 décembre l’exposition intitulée "Journées ordinaires" organisée par le groupe de photographie franco-allemand, ParisBerlin Fotogroup. Après avoir participé au festival de la photographie d’Arles et au mois de la photo off à Paris, les trois organisatrices Christelle, Hélène et Elfi vous font découvrir les clichés de 104 photographes qui se sont prêtés au jeu de la thématique imposée : le privé versus le public. Les frontières entre ces deux notions étant devenues très poreuses, il est intéressant de voir la vision qu'en ont ces photographes, et comment ils la transmettent en images. Ce qui pourrait être défini comme privé a été classé dans la catégorie public et inversement perturbant ainsi notre propre conception du privé/public. Ce groupe de photographie partagé entre les deux capitales est né en 2001 dans l'idée de réunir des passionnés de photographies allemands et français. Ils organisent également plusieurs fois par an des expositions en invitant des photographes du monde entier à y participer.

Savoir plus : http://fotoparisberlin.blogspot.de/2012/11/exposition-journees-ordinaires.html

Anaïs Gontier (lepetitjournal.com/Berlin) vendredi 16 novembre 2012

 
Une internationale

FRANCE RETOUR ACCUEIL – Rester connecté et actif au retour d’expatriation

Une centaine de personnes s’est retrouvée au Grand café de rentrée à Paris pour célébrer le premier anniversaire de France Retour Accueil. Cette association a pour vocation d’épauler ceux qui rentrent en France après un séjour à l’étranger, de créer du lien et de proposer de nombreuses activités dans la convivialité
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

BNP PARIBAS : Check-list pour bien préparer votre départ en expatriation

Tout projet d’expatriation nécessite une logistique importante et de nombreuses démarches à effectuer, qu’il s’agisse de sujets bancaires, de protection sociale, de la scolarité des enfants, etc…BNP Paribas vous propose un aide-mémoire, à titre indicatif, qui vous permettra d’organiser au mieux votre expatriation.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Devenir riche, oui et alors ?

Jean, fils d’ouvriers de la banlieue parisienne, prend l’avion demain pour la ville de Mexico, un départ qu’il espère définitif, « la France ce n’est pas pour moi, cela ne l’a jamais été »
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine
En direct de nos éditions locales