Lorsque Lisa Zenner s’exprime, aucun accent ne laisse deviner si elle est allemande ou française. Et pourtant,  à l’origine elle n’a aucun lien avec la France. La plus francophone des Sarroises a décidé de consacrer une grande partie de son temps à sa passion ; la chanson française ; et a ouvert avec son amie Yvonne la salle de spectacle le Corbo en septembre 2010. Toutes les deux y organisent pour la deuxième année consécutive le festival de la chanson française.

Lepetitjournal.com/Berlin : Comment avez-vous appris le français et pourquoi avoir décidé de chanter uniquement dans la langue de Molière ?
Lisa Zenner : Mon père a été transféré au Maroc lorsque j’avais 9 ans. De ce fait, le Français est devenu ma deuxième langue maternelle. J’ai  ensuite vécu entre autre à Bruxelles, Strasbourg avant de m’installer à Berlin, où je compte rester un petit moment. J’ai écrit mon premier texte en français lors d’une Jam session à Bruxelles. Cela a été un déclic et depuis lorsque j’écris mes chansons, le français vient naturellement. J’ai aussi un attachement plus émotionnel à cette langue qu’à l’allemand.


Comment vous est venue l’idée de créer une salle de concert et pourquoi à Berlin ?

Mon amie et moi avions l’idée d’ouvrir une salle de concert depuis longtemps. Comme cela n’était pas possible à Strasbourg, nous avons choisi de venir vivre Berlin, d’une part pour des raisons professionnelles mais aussi car c’est l’unique ville européenne qui offre la  possibilité d’ouvrir un lieu aussi facilement.

(La salle de spectacle le Corbo)

Pourquoi vous avoir orienté le corbo dans le genre "chanson" francophone ?
La "chanson", en allemand, est un genre très mélodieux et orienté sur le texte. Je cherche toujours des francophones qui écrivent leur propre chanson afin de proposer au public berlinois autre chose que des reprises d’Edith Piaf ou de Jacques Brel. Nous sommes aussi rendu compte que les chanteurs francophones, installés à Berlin et en Allemagne, n’avaient aucune plateforme pour se faire connaître. Ils restent "underground" puisqu’ils ne sont pas diffusés à la radio. En créant le Corbo, nous avons voulu leur donner l’opportunité de s’exprimer.


Pourquoi avoir créé un festival de la chanson française ?
L’idée du festival était de réunir ces artistes sur trois jours pour les faire connaître au public car ils le méritent mais également pour qu’ils puissent se rencontrer entre eux. Ils ont tous cette particularité de parler allemand ainsi ils peuvent expliquer leurs textes aux non francophones dans la salle.


Pouvez-vous nous présentez en quelques mots l’ambiance du festival ?
Nous avons invité cinq artistes en plus de moi. Par soir, deux chanteurs se produiront sur scène car nous voulons leur laisser le temps de faire partager leur univers particulier au public. Chacun possède des influences musicales différentes, de la bossa nova au Jazz en passant par le traditionnel accordéon, nous avons fait en sorte de varier les goûts et les plaisirs.

Anaïs GONTIER (www.lepetitjournal.com/Berlin) jeudi 15 novembre 2012


Pour connaître le programme du festival de la chanson française, rendez-vous ici http://www.chanson-francaise.de/
Gagnez deux places en envoyant un mail à l' adresse suivante : info@corbo-berlin.de

 
Une internationale

COEXISTER - Loin des clivages et des amalgames

Faire un tour du monde n'est jamais une aventure anodine, encore moins lorsque celui-ci s'inscrit dans un projet ambitieux : explorer les initiatives interreligieuses aux quatre coins du globe et prouver, loin des clivages et des amalgames, que la pluralité religieuse de nos sociétés contemporaines est une véritable force pour le vivre-ensemble.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Préparez dès maintenant votre retour en France !

La France vous manque ? Sa pointe d’Etretat, ses plages de Saint Tropez, ses vignobles bourguignons ou encore ses menhirs de Carnac ? Vous ressentez ce besoin irrépressible de revenir au pays ? A moins que ce soit pour venir profiter des grands évènements sportifs qui animeront ces mois d’été ? N’hésitez plus, revenez ! La France vous attend !
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - Pourquoi se reconvertir est important ?

Que vous soyez une femme, un homme, le conjoint suiveur ou le/la salarié(e) qui est expatrié(e), la problématique est totalement identique. Il arrive des moments (une expatriation ou une nième expatriation, un accouchement, un burn-out ou tout autre évènement) qui peuvent être un déclencheur. Ce(s) moment(s) permettent de « sortir la tête du guidon » et nous aident à prendre du recul pour nous apercevoir que nous avons été, jusque-là, en mode automatique. Nous avons suivi un chemin sans même nous poser trop de questions et/ou prendre de vraies décisions quant à la vie que nous souhaitons avoir.

STARTUPS - Où fait-il bon entreprendre ?

Le monde est chamboulé par l'arrivée massive de startups qui remettent au goût du jour l'économie collaborative et qui reconfigurent le marché du travail. Rien qu'au niveau des "licornes", ces jeunes entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollar, on en compte actuellement 47 en Europe sur 140 dans le monde. Venez découvrir d'autres faits marquants à propos de ce nouveau business avec l'infographie ecoreuil.fr. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – "Il ne faut pas affoler tout le monde avec le Brexit"

Bientôt deux ans que Matthias Fekl occupe le poste de secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger. Le ministre est confronté à de nombreux chantiers à commencer par les négociations en vue du futur traité transatlantique, le TTIP. Plus récemment s’est aussi posé le problème des Français au Royaume-Uni. Retour sur les principaux enjeux de la fonction de Matthias Fekl. 
Magazine
En direct de nos éditions locales