Le swing est la danse du moment ! Et Berlin n’est pas en reste pour nous offrir cours conviviaux et soirées endiablées. Retour sur cette danse trépidante et tour d’horizon des bons plans de la capitale.

Pour la petite histoire…
Le swing voit le jour aux États-Unis dans les années 1930. Tout d’abord méprisée par les Blancs, cette danse afro-américaine issue du jazz se propage peu à peu à travers toute la société grâce à son rythme entraînant et sa liberté enivrante. Parmi les grandes voix du swing, on se rappelle d’Ella Fitzgerald, Louis Armstrong, Billie Holiday ou Chet Baker . La période consacre également les "big bands", ces grands groupes de jazz qui ont révélé des artistes comme Duke Ellington, Benny Goodman ou encore Django Reinhardt. En Europe, le swing connaît son apogée dans les années 1940 avec l’arrivée des Alliés sur le Vieux Continent. Puis, une mode en chassant une autre, le swing sera détrôné par le rock’n’roll dans les années 1950.

Swing Revival

Le swing revient en Europe dans les années 1980 grâce au Suédois Lennart Westerlund. Avec d’autres passionnés, il remet au goût du jour cette danse tombée en désuétude, chacun y ajoutant ses influences : rock, hip hop, salsa… Côté musique, le jazz manouche a conquis un vaste public ces dernières années et l’électro swing tient désormais une place de choix, porté par des groupes comme Movits (Suède), Parov Stelar (Autriche), Caravan Palace (France) ou Swing Republic (Danemark).

Tous les swings sont dans la nature
Lors de vos pérégrinations berlinoises, vous aurez de multiples possibilités. Seul, à deux ou en groupe, près de 14 variantes s’offrent à vous : Lindy Hop (le plus répandu), Balboa, Shag, West Coast Swing, Charleston… Si les rythmes et les pas diffèrent, le swing reste une danse festive et ludique, qui s’adapte aux envies de chacun.

Berlin, capitale swing
On peut évidemment apprendre à danser dans des écoles de danse. Toutefois, pour s’améliorer rapidement et faire des rencontres, les soirées restent la meilleure option. Et Berlin n’en manque pas ! Il faut généralement prévoir une dizaine d’euros pour un cours qui donne le plus souvent accès à une soirée. Comptez éventuellement quelques euros pour une soirée sans cours. A noter : tous les lundis l’école de swing Jeder-ist-tanzbar (Friedrichshain) organise après leurs cours ce qu’on appelle communément du "Social Dance", une soirée faite pour danser. Les professionnels de la Swing Patrol Berlin officient le même soir au Volksbar (Mitte) avec des cours suivis de Social Dance. On les retrouve le jeudi au Frannz Club (Prenzlauer Berg) pour une soirée "Swing & Wine". Le Clärchens Ballhaus, célèbre restaurant gypsy de Mitte, propose un cours le mercredi. Un lieu pittoresque à découvrir sans attendre ! Toujours à Mitte, le Katerholzig, haut lieu des soirées électro berlinoises, surfe sur la vague et laisse place au swing tous les jeudis à partir de 21h30. Avec le collectif "Hop It !", le samedi c’est swing jusqu’au bout de la nuit au Hausboot (Neukölln). Ambiance rétro garantie ! Pour ne rien rater, le site www.swinginberlin.de répertorie toute l’actualité swing à Berlin. Il ne reste plus qu’à chausser vos souliers !

Charline VASSEUR (www.lepetitjournal.com/Berlin.html) vendredi 16 novembre 2012

Pour trouver où apprendre à danser et plus encore (liste non exhaustive !) :
http://swingpatrolberlin.com/
http://www.jeder-ist-tanzbar.de/kontakt/
http://www.ballhaus.de/
http://www.hopit.de/
http://www.swinginberlin.de

Un avant-goût en images :
Swing, de Tony Gatlif (2002)

 
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation. Souhaitant devenir attractive et attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger, il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Primo-investisseurs : 3 raisons de se lancer

L’investissement locatif offre des rendements intéressants, s’adapte à des profils très différents et présente peu de risques. Bien accompagné dans vos démarches, vous êtes sûrs de ne pas rater votre placement d’avenir !
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 

CARRIÈRE EXPAT – 5 trucs simples pour que le retour estival booste votre recherche professionnelle

L’année scolaire s’achève et votre recherche professionnelle n’a pas encore abouti. Dans ces circonstances, nous sommes souvent partagés entre plusieurs sentiments : le soulagement de faire une pause et de s’échapper de cette recherche qui patine ; la frustration d’interrompre le fil d’une démarche qui a été si difficile à mettre en place ; l'angoisse à l’idée qu’il faudra reprendre, qu’on ne saura plus faire à la rentrée, qu’on n’y arrivera peut-être pas ; la joie à l’idée des vacances qui se présentent.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine
En direct de nos éditions locales