Le swing est la danse du moment ! Et Berlin n’est pas en reste pour nous offrir cours conviviaux et soirées endiablées. Retour sur cette danse trépidante et tour d’horizon des bons plans de la capitale.

Pour la petite histoire…
Le swing voit le jour aux États-Unis dans les années 1930. Tout d’abord méprisée par les Blancs, cette danse afro-américaine issue du jazz se propage peu à peu à travers toute la société grâce à son rythme entraînant et sa liberté enivrante. Parmi les grandes voix du swing, on se rappelle d’Ella Fitzgerald, Louis Armstrong, Billie Holiday ou Chet Baker . La période consacre également les "big bands", ces grands groupes de jazz qui ont révélé des artistes comme Duke Ellington, Benny Goodman ou encore Django Reinhardt. En Europe, le swing connaît son apogée dans les années 1940 avec l’arrivée des Alliés sur le Vieux Continent. Puis, une mode en chassant une autre, le swing sera détrôné par le rock’n’roll dans les années 1950.

Swing Revival

Le swing revient en Europe dans les années 1980 grâce au Suédois Lennart Westerlund. Avec d’autres passionnés, il remet au goût du jour cette danse tombée en désuétude, chacun y ajoutant ses influences : rock, hip hop, salsa… Côté musique, le jazz manouche a conquis un vaste public ces dernières années et l’électro swing tient désormais une place de choix, porté par des groupes comme Movits (Suède), Parov Stelar (Autriche), Caravan Palace (France) ou Swing Republic (Danemark).

Tous les swings sont dans la nature
Lors de vos pérégrinations berlinoises, vous aurez de multiples possibilités. Seul, à deux ou en groupe, près de 14 variantes s’offrent à vous : Lindy Hop (le plus répandu), Balboa, Shag, West Coast Swing, Charleston… Si les rythmes et les pas diffèrent, le swing reste une danse festive et ludique, qui s’adapte aux envies de chacun.

Berlin, capitale swing
On peut évidemment apprendre à danser dans des écoles de danse. Toutefois, pour s’améliorer rapidement et faire des rencontres, les soirées restent la meilleure option. Et Berlin n’en manque pas ! Il faut généralement prévoir une dizaine d’euros pour un cours qui donne le plus souvent accès à une soirée. Comptez éventuellement quelques euros pour une soirée sans cours. A noter : tous les lundis l’école de swing Jeder-ist-tanzbar (Friedrichshain) organise après leurs cours ce qu’on appelle communément du "Social Dance", une soirée faite pour danser. Les professionnels de la Swing Patrol Berlin officient le même soir au Volksbar (Mitte) avec des cours suivis de Social Dance. On les retrouve le jeudi au Frannz Club (Prenzlauer Berg) pour une soirée "Swing & Wine". Le Clärchens Ballhaus, célèbre restaurant gypsy de Mitte, propose un cours le mercredi. Un lieu pittoresque à découvrir sans attendre ! Toujours à Mitte, le Katerholzig, haut lieu des soirées électro berlinoises, surfe sur la vague et laisse place au swing tous les jeudis à partir de 21h30. Avec le collectif "Hop It !", le samedi c’est swing jusqu’au bout de la nuit au Hausboot (Neukölln). Ambiance rétro garantie ! Pour ne rien rater, le site www.swinginberlin.de répertorie toute l’actualité swing à Berlin. Il ne reste plus qu’à chausser vos souliers !

Charline VASSEUR (www.lepetitjournal.com/Berlin.html) vendredi 16 novembre 2012

Pour trouver où apprendre à danser et plus encore (liste non exhaustive !) :
http://swingpatrolberlin.com/
http://www.jeder-ist-tanzbar.de/kontakt/
http://www.ballhaus.de/
http://www.hopit.de/
http://www.swinginberlin.de

Un avant-goût en images :
Swing, de Tony Gatlif (2002)

 
Une internationale

STARTUPS - Où fait-il bon entreprendre ?

Le monde est chamboulé par l'arrivée massive de startups qui remettent au goût du jour l'économie collaborative et qui reconfigurent le marché du travail. Rien qu'au niveau des "licornes", ces jeunes entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollar, on en compte actuellement 47 en Europe sur 140 dans le monde. Venez découvrir d'autres faits marquants à propos de ce nouveau business avec l'infographie ecoreuil.fr. 
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Et si vous louiez votre appartement à une grande entreprise ?

Avez-vous déjà entendu parler de la location corporate ? C’est la possibilité pour un propriétaire de louer son appartement à un grand groupe pour que celui-ci y installe l’un de ses salariés avec ou sans sa famille. Un dispositif qui présente de nombreux avantages pour les bailleurs expatriés.

CFE – La protection sociale au féminin

Pour réussir son expatriation, les questions de « protection sociale » sont fondamentales et doivent être anticipées avant le départ. C’est d’autant plus vrai pour les femmes qui doivent souvent prendre des précautions supplémentaires pour les enfants, la maternité. Avec la Caisse des Français de l’Etranger (CFE) qui assure la continuité à l’étranger de la Sécurité sociale française, vous avez la possibilité d’emporter la protection sociale « à la française » à l’étranger et de rester couverte partout dans le monde (dont la France) comme si vous n’étiez pas partie.
Expat
Expat - Emploi

STARTUPS - Où fait-il bon entreprendre ?

Le monde est chamboulé par l'arrivée massive de startups qui remettent au goût du jour l'économie collaborative et qui reconfigurent le marché du travail. Rien qu'au niveau des "licornes", ces jeunes entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollar, on en compte actuellement 47 en Europe sur 140 dans le monde. Venez découvrir d'autres faits marquants à propos de ce nouveau business avec l'infographie ecoreuil.fr. 

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – "Il ne faut pas affoler tout le monde avec le Brexit"

Bientôt deux ans que Matthias Fekl occupe le poste de secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger. Le ministre est confronté à de nombreux chantiers à commencer par les négociations en vue du futur traité transatlantique, le TTIP. Plus récemment s’est aussi posé le problème des Français au Royaume-Uni. Retour sur les principaux enjeux de la fonction de Matthias Fekl. 
Magazine
En direct de nos éditions locales