Du 16 au 25 janvier se déroule à la Messe Nord la traditionnelle Grüne Woche ("Semaine verte"). Un parfum de campagne envahit la capitale, l’occasion de partir à la découverte des traditions agricoles et des bons produits issus des terroirs allemands
 
"On va voir les vaches ?"
La Semaine verte internationale (Internationale Grüne Woche), plus connue sous le nom de Grüne Woche, est un des rendez-vous traditionnels du début de l’année à Berlin. Ce salon se veut le rassemblement de tout ce qui touche à l’agriculture : éleveurs, cultivateurs, maraichers, grossistes et détaillants… Mais ce qui fait son originalité c’est qu’à l’instar de notre Salon de l’agriculture, la manifestation est ouverte au public, qui s’y déplace généralement en masse.

Un peu d’histoire…
La Grüne Woche est une tradition presque séculaire. Elle est en effet née en février 1926, à l’instigation d’un collaborateur du ministère du commerce extérieur, qui le premier eut l’idée de réunir dans un même cadre la traditionnelle session d’hiver de l’Union des Agriculteurs allemands et une exposition de produits et denrées. Le but de la manœuvre était d’organiser le marché agricole, auparavant éclaté entre diverses structures. Les participants pouvaient ainsi aisément acquérir et négocier toutes les marchandises souhaitées.
Dès l’origine, la Semaine verte est ouverte au public : 50.000 visiteurs s’y pressent la première année sur près de 7.000 m2 consacrés aux produits de la terre. Elle se déroule ensuite chaque année jusqu’à la guerre (à l’exception de 1938, en raison d’une épidémie de fièvre aphteuse), puis reprend à partir de 1948, avec une participation toujours croissante d’exposants étrangers (en 1963 ils constituent près des deux tiers des participants). C’est à partir de cette période que la manifestation devient l’Internationale Grüne Woche. La réunification et l’ouverture vers l’Est donnent un coup de fouet à ce salon qui commencait à décliner. Depuis, le succès est toujours au rendez-vous, et des milliers de visiteurs en mal de verdure et d’authenticité se déplacent chaque année.
Et il y en a pour tous les goûts : exposition de produits et d’animaux, visites guidées à thème (consacrées par exemple à l’agriculture bio ou aux produits laitiers), mais aussi conférences (cette année autour de la viande), ateliers cuisine, avec une attention toute particulière portée aux régions et aux terroirs (programme complet disponible sur le site www.gruenewoche.de). Et clou de la visite : la possiblité de déguster à chaque stand les produits présentés ! De quoi ravir tous les gourmands et gourmets…
Marie-Adeline Le GUENNEC (www.lepetitjournal.com/berlin.html) mercredi 21 janvier 2009

Grüne Woche : du 16 au 25 janvier, tous les jours de 10h à 19h (le 23 nocturne jusqu’à 21h)
Messegelände Berlin (S Bahnhof Messe Nord/ICC, U Bahnhof Kaiserdamm
Entrée : 12 euros, nombreuses réductions
Pour plus de détails, voir www.gruenewoche.de


{mxc}

 
Une internationale

CHERI(E) ON S’EXPATRIE ! – Et le couple dans tout ça ?

On aurait tendance à oublier, voire à occulter, que l’expatriation peut être délicate pour les couples avec son lot de surprises, de challenges, de remises en question. Pour traverser sans dommages ce "big bang personnel", ne manquez pas le "guide de survie à l’usage des couples aventuriers", d’Alix Carnot. Drôle et pratique, il donne des clés pour partir averti, et revenir à deux.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Le rachat de trimestres de retraite pour les expatriés : avantages et inconvénients

Si vous travaillez à l’étranger depuis plusieurs années, il est probable que vous ne puissiez bénéficier d’une retraite française complète. En effet, à moins d’avoir été affilié aux régimes volontaires de retraite pour les expatriés, la Caisse des français de l’étranger pour la retraite de base, et la CRE et IRCAFEX pour la retraite complémentaire (cela pouvant résulter d’une obligation de votre employeur si vous avez conservé un contrat de travail avec une société française), vous avez cessé d’acquérir des droits à compter de votre départ de France.
Expat
Expat - Emploi

GAME CHANGERS - Le témoignages de celles et ceux qui "disruptent" le jeu à l’international

Qui sont les Game Changers ? Celles/ceux qui incarnent l'agilité, l'audace et la transformation. Lors de la récente conférence de l’International au Féminin, étaient invitées stars de l'E-commerce, chefs d'entreprise, responsables innovation d’entreprises libérées, VP International de grands groupes, Startupeuses. Voici les secrets de celles et ceux qui ouvrent l'horizon et partagent les clefs de leur réussite.

EXPATRIATION - Pourquoi se reconvertir est important ?

Que vous soyez une femme, un homme, le conjoint suiveur ou le/la salarié(e) qui est expatrié(e), la problématique est totalement identique. Il arrive des moments (une expatriation ou une nième expatriation, un accouchement, un burn-out ou tout autre évènement) qui peuvent être un déclencheur. Ce(s) moment(s) permettent de « sortir la tête du guidon » et nous aident à prendre du recul pour nous apercevoir que nous avons été, jusque-là, en mode automatique. Nous avons suivi un chemin sans même nous poser trop de questions et/ou prendre de vraies décisions quant à la vie que nous souhaitons avoir.
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – "Il ne faut pas affoler tout le monde avec le Brexit"

Bientôt deux ans que Matthias Fekl occupe le poste de secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger. Le ministre est confronté à de nombreux chantiers à commencer par les négociations en vue du futur traité transatlantique, le TTIP. Plus récemment s’est aussi posé le problème des Français au Royaume-Uni. Retour sur les principaux enjeux de la fonction de Matthias Fekl. 
Magazine
En direct de nos éditions locales