Du 16 au 25 janvier se déroule à la Messe Nord la traditionnelle Grüne Woche ("Semaine verte"). Un parfum de campagne envahit la capitale, l’occasion de partir à la découverte des traditions agricoles et des bons produits issus des terroirs allemands
 
"On va voir les vaches ?"
La Semaine verte internationale (Internationale Grüne Woche), plus connue sous le nom de Grüne Woche, est un des rendez-vous traditionnels du début de l’année à Berlin. Ce salon se veut le rassemblement de tout ce qui touche à l’agriculture : éleveurs, cultivateurs, maraichers, grossistes et détaillants… Mais ce qui fait son originalité c’est qu’à l’instar de notre Salon de l’agriculture, la manifestation est ouverte au public, qui s’y déplace généralement en masse.

Un peu d’histoire…
La Grüne Woche est une tradition presque séculaire. Elle est en effet née en février 1926, à l’instigation d’un collaborateur du ministère du commerce extérieur, qui le premier eut l’idée de réunir dans un même cadre la traditionnelle session d’hiver de l’Union des Agriculteurs allemands et une exposition de produits et denrées. Le but de la manœuvre était d’organiser le marché agricole, auparavant éclaté entre diverses structures. Les participants pouvaient ainsi aisément acquérir et négocier toutes les marchandises souhaitées.
Dès l’origine, la Semaine verte est ouverte au public : 50.000 visiteurs s’y pressent la première année sur près de 7.000 m2 consacrés aux produits de la terre. Elle se déroule ensuite chaque année jusqu’à la guerre (à l’exception de 1938, en raison d’une épidémie de fièvre aphteuse), puis reprend à partir de 1948, avec une participation toujours croissante d’exposants étrangers (en 1963 ils constituent près des deux tiers des participants). C’est à partir de cette période que la manifestation devient l’Internationale Grüne Woche. La réunification et l’ouverture vers l’Est donnent un coup de fouet à ce salon qui commencait à décliner. Depuis, le succès est toujours au rendez-vous, et des milliers de visiteurs en mal de verdure et d’authenticité se déplacent chaque année.
Et il y en a pour tous les goûts : exposition de produits et d’animaux, visites guidées à thème (consacrées par exemple à l’agriculture bio ou aux produits laitiers), mais aussi conférences (cette année autour de la viande), ateliers cuisine, avec une attention toute particulière portée aux régions et aux terroirs (programme complet disponible sur le site www.gruenewoche.de). Et clou de la visite : la possiblité de déguster à chaque stand les produits présentés ! De quoi ravir tous les gourmands et gourmets…
Marie-Adeline Le GUENNEC (www.lepetitjournal.com/berlin.html) mercredi 21 janvier 2009

Grüne Woche : du 16 au 25 janvier, tous les jours de 10h à 19h (le 23 nocturne jusqu’à 21h)
Messegelände Berlin (S Bahnhof Messe Nord/ICC, U Bahnhof Kaiserdamm
Entrée : 12 euros, nombreuses réductions
Pour plus de détails, voir www.gruenewoche.de


{mxc}

Une internationale
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Turin - actualité italie

EDITO – Sept ans à Turin

Christine Correale et Luisa Gerini, qui ont fondé lepetitjournal.com de Turin et l’ont dirigé pendant sept ans, quittent aujourd’hui la…
Athenes - Actualité

GRECE - Pas de vacances pour Athènes

Alors que beaucoup de gouvernements européens annoncent les vacances de leurs ministres, il en est tout autre, ici, à Athènes.
Expat
Expat - Emploi

FRENCH WINK - Les créateurs français ont une vitrine aux Etats-Unis

Emilie Chassagne et Claire Obry sont deux Francaises expatriées à New York qui ont mis à profit leurs expériences professionnelles pour créer leur start-up. Après leur webzine dédié à la promotion de la création française aux Etats-Unis, elles lancent à présent une boutique en ligne
Expat - Politique

GERARD LARCHER – "Nos pays savent faire l’unité dans la diversité"

Venu à Milan pour visiter l’Exposition universelle, Gerard Larcher a lancé un appel à la solidarité sur les dossiers d’actualité de la migration, de la Grèce et de la sécurité. Une solidarité illustrée par la qualité des relations franco-italiennes soulignée par le Consul général de France Olivier Brochet, qui célébrait pour la première fois la fête nationale à Milan.
Magazine