Eté comme hiver, en terrasse ou sur une banquette en bois, le brunch fait partie des bons moments de la vie berlinoise. Mitte, Prenzlauer Berg, Friedrichshain, trois idées à essayer !

Le Chagall - Mitte (photo. A. Prévost)
Planqué sous la ligne de S-Bahn, qui rappelle régulièrement sa présence, le Chagall est un vrai îlot de Russie et de chaleur en plein Mitte. Pour séduire, il a deux atouts : son plafond arqué, décoré d’imitations du peintre, qui le rend attirant au premier coup d’œil, et surtout, sa carte des petits-déjeuners.
Tout comme Chagall, le café n’oublie pas ses origines: la carte, composée pour la première fois il y a onze ans par un couple d’émigrés russes, propose notamment Pelmeni, Bliny et Wareniki. Mais comme le peintre encore, il fait aussi des infidélités à sa terre natale: on peut y déguster un petit-déjeuner français, allemand, italien ou suisse. Les proportions sont généreuses et les parts de gâteaux délicieuses !
Souvent plein et toujours un peu bruyant, le Chagall fait partie d’un quotidien : les étudiants de la Humboldt y viennent prendre un muffin et un café entre deux heures de cours, les profs y déjeunent et les passants y dînent après une séance de shopping dans Friedrichstrasse. 

                       
(photo. A. Prévost)

Café Morgenrot - Prenzlauberg

Dans une rue en voie de boboïsation avancée, le Morgenrot détonne un peu et sent bon l’alternatif. S’il se voit comme "un lieu actif de la culture de gauche à Berlin", inutile cependant de passer la porte en présentant son drapeau rouge histoire de s’accorder avec les murs : de la musique à la population, les styles et les générations se mélangent. Le charme du Morgenrot, c’est son brin d’idéalisme : pour le brunch du matin, chacun donne en fonction de ses moyens, dans une fourchette de 4 à 8€.
Le buffet matinal, lui, a choisi son camp : résolument végétarien. Pas de charcuterie traditionnelle donc mais une ribambelle de petits plats savoureux : crème de brie à la pomme, tofu, yaourt aux éclats de chocolats, betteraves…
On arrive, échange son nom contre une assiette et obtient ainsi le droit de piller ce buffet, garni très régulièrement par des serveurs gentils comme tout. Il suffit souvent d’attendre cinq petites minutes pour trouver une chaise disponible à une table ronde, qui permet de partager petit déjeuner et idées avec les voisins. Le Morgenrot est enfin un lieu d’échanges d’opinion et de bons plans : sur les étagères et les panneaux on trouve journaux, flyers et affiches pour des conférences, des manifs ou encore des concerts.

(photo. A. Prévost)

Frollein Palisander – Friedrichshain
Le Frollein Palisander fait partie des ingrédients d’un week-end réussi et pour cause: son brunch dominical se marie à merveille avec le Flohmarkt de la Boxhagener Platz dont il est voisin. Ouvert depuis mai, ce petit café, aux murs vert amande et aux tables de bois sombre, a un goût d’automne. On y est reçu avec beaucoup de gentillesse et on s’installe confortablement dans un canapé en cuir ou sur une banquette en bois… qu’il est ensuite dur de quitter ! La carte est simple et reflète le nom du café : les "Mädchenscocktails"et les illustrations sont conjuguées au féminin. Rien à voir cependant avec un "bar de filles", ici le brunch rassemble tout le monde : jeunes familles avec enfants, couples bobos du quartier ou bande de copines. Il faut avouer qu’il vaut le détour : la demoiselle a misé sur l’abondance et la qualité et a ainsi gagné une clientèle régulière. Est-ce l’odeur des gaufres ou bien les habitués qu’on retrouve régulièrement à la même place qui font que l’on se sent vite chez soi ? Le Frollein se voulait intime, chaleureux et simple : pari gagné ! Et il serait bien dommage de priver les messieurs d’en profiter !
Brunch le dimanche de 10h à 16h.
Alix PREVOST (www.lepetitjournal.com/berlin.html) vendredi 9 janvier 2009

Café Chagall. Georgenstr. 4, 10117 Berlin. +49 30 2041813 www.cafe-c.de
Café Morgenrot. Kastanienallee, 85. 10435 Berlin. 030 44 31 78 44
Du mardi au vendredi à partir de 10h. Samedi et dimanche à partir de 11h. Buffet végétarien tous les jours jusqu’à 15h
Frollein Palisander. Gärtnerstr. 6. 13055 Berlin. Café-Kneipe

{mxc}
 
Une internationale
 Trophées des Français de l'étranger 2017
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

L’ESDHEM

Préparez-vous à intégrer les Grandes écoles françaises de Commerce et de Management les plus prestigieusesDispensé depuis plus de 20 ans sur les campus SKEMA de Business School de Lille et Paris la Défense et depuis septembre 2016 sur Sophia Antipolis, l’ESDHEM est un programme post-bac unique.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.

MICHAELLE JEAN – "«J’aime, je partage», c’est parler comme un francophone"

Le 20 mars, c’est la Journée Internationale de la Francophonie. Pour l’occasion, nous avons rencontré une ardente protectrice de la langue de Molière, Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) depuis 2014. Très déçue de voir que la France a opté pour un slogan en anglais pour sa candidature aux Jeux Olympiques de 2024, elle nous parle avec enthousiasme de ses projets, notamment numériques, pour développer notre langue dans le monde.
Magazine
En direct de nos éditions locales
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire