Au cœur du fameux quartier cosmopolite, le restaurant italien Il Casolare vous propose chaque jour des plats hauts en couleurs. Le tout dans une ambiance chaleureuse et méridionale

Ambiance authentique au Casolare (Photo. Vivien Deparois)

"Se bastasse una bella canzone, a far piovere amore…"
. Musique italienne, affiches de chefs-d’œuvre du cinéma italien, pichets d’huiles d’olives… Pas de doute, à peine franchies les portes du restaurant Il Casolare, on change de pays. Ici, les serveurs se faufilent entre les tables, les bras chargés d’assiettes très colorées qui mettent déjà l’eau à la bouche. Le personnel ne parle quasiment qu’italien et la clientèle est en majorité originaire du pays de Vinci. Tous se sont passé le mot : ici, on mange les meilleures pizzas de Berlin!

Un large choix de spécialités italiennes
Les braises sont toujours rouges dans le four à pizza. Le chef affiche un sourire chaleureux et vous propose en un tour de main la carte, incroyablement fournie. La maison offre un large choix de pizzas traditionnelles (Quattro Formaggi, Marguarita, Prosciutto, Capprisiosa…) et de pizzas maisons. Parmi ces dernières, goûtez l’Incredibile avec ses champignons, son chorizo, ses tranches de bresaola, un jambon typiquement italien, et son parmesan. Laissez-vous surprendre par la Fagiolata et son thon sélectionné, ses artichauts fins, ses haricots rouges et ses lamelles d’oignons. Les plus courageux tenteront la Crudo Piccante, la pizza mêlant jambon de parme et chorizo fort. Les prix sont très raisonnables: comptez de 6 à 9 euros en moyenne par pizza. Les salades et les plats du jour sont dans la même gamme de prix. Les vins, variés et gorgés de soleil, sont également très abordables.

Un restaurant dans le plus pur style méridional
L’été, le restaurant s’ouvre vers l’extérieur! Une terrasse est installée au bord du Landwehrkanal. On aimera s’y attarder autour d’un bon plat de Lasagnes ou de Spaghettis, se détendre quelques instants avec un expresso et oublier ainsi les tracas du quotidien. Si vous avez quelques difficultés pour entrer en contact avec la charmante Napolitaine (ou le charmant Napolitain, c’est selon!) attablée à votre gauche, pas de panique! La carte, en plus d’être un menu traditionnel, dispense aussi une leçon d’italien pour débutant. A la fin du repas, les buongiorno, grazie et ciao n’auront plus de secret pour vous!

Une maison victime de son succès
Un bémol cependant, ici les places sont chères. Si le chef garde toujours une ou deux tables pour les clients qui débarquent à l’improviste, il est devenu presque indispensable de réserver. Le restaurant affiche complet chaque soir, même en semaine. La rançon du succès, en quelque sorte!
Vivien DEPAROIS. (www.lepetitjournal.com/berlin.html) vendredi 4 avril 2008

Restaurant Il Casolare - Grimmstrasse 30 - 10967 Berlin Kreuzberg - 030 69 50 66 10 U8: Schönleinstrasse- Ouvert tout les jours midi et soir jusqu’à minuit.


LIEN PROMOTIONNEL
Nouveau à la crêperie bretonne !! Côtes du Roussillon - Cellier de Pena
Venez goûter ce nouveau délice ce week-end à la Crêperie Bretonne!
Ouvert à partir de 12h le samedi-dimanche.
Reichenberger Str. 30. 10 999 Berlin. Réservations: 030 600 31 192

{mxc}

 
Une internationale

BERNARD PIVOT – "La fermeture des Instituts Français à l’étranger est un drame"

Le journaliste et écrivain Bernard Pivot était invité des Rencontres littéraires, organisées par l’Alliance Française à Paris. Celui qui a commencé à voyager à travers les livres lorsqu’il était enfant en dévorant son dictionnaire du Petit Larousse, en dit plus sur sa vision de la langue française et l’intérêt de promouvoir la francophonie à travers le monde.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Découvrez enfin pour quoi vous êtes fait !

 Vos diplômes, vos expériences et vos titres professionnels ne vous ont pas permis d’identifier votre zone d’excellence. Au cours de votre parcours, vous avez été performant, parfois moins. Vous avez aimé ce que vous faites, parfois moins. Mais aucune évidence n’a surgi. Aujourd’hui, une question tourne en boucle dans votre tête : "Pour quoi suis-je fait ?". Comment le découvrir ?

COACHING - Expatrié, quelle erreur !

Samedi 1er août. Les rayons du soleil plongent à travers les larges baies vitrées de JFK, le principal aéroport de New York. Manu, assis par terre, le visage enfoui entre ses mains, se demande, « mais comment en suis-je arrivé là ? » Après deux années passées à New York, il rentre à Paris, rapatrié par sa compagnie. Un échec qu’il a encore du mal à assumer même si, au final, il ne s’est jamais senti aussi seul et misérable qu’aux États-Unis, un pays dont la mentalité qu’il juge avant tout égoïste, hypocrite et cruelle, est à l’opposé de ses principes de vie.
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales