L‘entreprise française Danone, à travers sa marque Villavicencio et la Banque des Forêts ont annoncé la protection de 22 millions de mètres carrés de forêt et ont atteint le record Guinness de la plus grande empreinte digitale au monde.

Cet événement a eu lieu lors du Festival «Dejá tu Huella» (laisse ton empreinte en français) organisé le 14 Juillet dernier dont le but était de promouvoir la création du Parc National La Fidelidad dans le Chaco.

Dans le cadre de la campagne "Dejá tu Huella, una Reserva por más Reservas" réalisée de Mai à Juin, pour chaque bouteille Villavicencio d'eau vendue, Danone s’était engagé à protéger un mètre carré de forêt native du Chaco pour la la lutte contre la déforestation. Le 14 Juillet, le Planétarium de Palermo s’est donc rempli de familles qui se sont munies d’une bouteille en plastique pour continuer l’opération de protection de la forêt.

Photo Banco de Bosques: vision aérienne de l'empreinte digitale au Planétarium de Palermo

Pendant le festival, ont été exposées les grandes questions qui touchent à notre planète aujourd'hui, et ont été prodigués des conseils afin que chacun puisse contribuer à sa juste mesure à un monde plus durable.
En clôture du festival,VoxPop et Kevin Johansen accompagnés de Liniers ont joué en live. L'objectif de Danone et de la Banque des Forêts était de se mobiliser afin de passer à l'action et de laisser son empreinte. Pour cela, Danone et de la Banque des Forêts se sont réunis pour promouvoir la création du premier Parc National en Argentine réalisé par souscription publique. Pour ce faire, chaque participant a été invité, à travers diverses activités, à réfléchir sur la protection de la nature.

Photo Banco de Bosques: concert organisé par Villavicencio et Banco de Bosques

L’ ONG la Banque des Forêts, fondée par Emiliano Ezcurra, a commencé, début 2011, la campagne visant à créer le Parc National La Fidelidad. Ce dernier couvre une superficie de 250.000 hectares et est situé dans une des zones prioritaires pour la conservation de la biodiversité de la région du grand Chaco. Si cette action se concrétise, il deviendra le premier Parc National bi-provincial créé ces 100 dernières années en Argentine.

"Il s'agit d'une campagne historique, c'est la première fois qu’un Parc National sera créé avec la participation du public. Aujourd'hui, nous avons la possibilité de faire la même chose que le Perito Moreno avec le Parc National Nahuel Huapi: protéger les forêts pour toujours pour nous et les générations futures", explique M. Ezcurra.

Photo Banco de Bosques: bénévole de l'ONG

La Banque des forêts
La Banque des Forêts est une fondation qui canalise la contribution de donateurs de petites, moyennes et grandes tailles pour un même objectif: sauver les dernières forêts natives en Argentine. En préservant les forêts, on préserve les sols, l'eau, l'air et la biodiversité qui les habitent. La Banque des Forêts propose un système qui utilise les images satellites pour créer un lien direct entre le donateur et la "portion" de forêt que chaque donateur sauve.

(www.lepetitjournal.com/buenos-aires.html) jeudi 18 octobre 2012

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site : www.bancodebosques.org

Consultez également les articles:

Crise des forêts, de nombreux problèmes, une solution

Un mètre carré de forêt sauvé contre deux bouteilles en plastique

A la une

DAVID FOENKINOS - "Je n'ai jamais pensé que c'était un livre qui pouvait voyager autant"

David Foenkinos, 40 ans, vient de se voir remettre le Prix Renaudot mais également le Goncourt des lycéens pour son dernier livre Charlotte (Gallimard). Le romancier était en Chine cet été à l'occasion de la publication en chinois de La délicatesse, son plus grand succès en librairie à ce jour, avec plus d'1 million d'exemplaires vendus. Lepetitjournal.com de Pékin l'a rencontré.
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

JACKY DEROMEDI – Des chantiers de Singapour au Sénat

Jacqueline Deromedi, que les Français de Singapour connaissent bien, vient d’être élue sénateur. Le parcours de cette femme entrepreneur, engagée et élégante, qui n’a pas vraiment cherché à faire carrière dans la politique, détonne au Palais du Luxembourg

FRANÇAIS DE L’ETRANGER – Les choix budgétaires pour 2015

Le budget 2015 de "l'Action extérieure de la France" va être examiné par le Parlement. Les crédits dévolus aux Français de l’étranger et aux Affaires consulaires sont en légère baisse. L’aide sociale en pâtira. En revanche, les crédits consacrés aux bourses scolaires augmentent de 5,6 %.
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.