La République Populaire de Pologne (Polska Rzeczpospolita Ludowa - PRL) a disparu depuis plus de 20 ans. Sa culture pop et kitsch lui survit. Petit tour d'horizon de ses objets cultes. [archive 2011]

(photos Christophe Quirion et wikicommons)

L'esthétique communiste est à la mode. Décalée, minimaliste, fonctionnelle : elle est en phase avec le design moderne. Hors de Pologne, la mode est aussi aux années 60 et 70, mais ici ce goût pour le rétro renvoie à l'atmosphère particulière de la PRL.

Un voyage dans le temps
Au-delà du style, les Polonais cultivent une certaine tendresse pour ces objets désuets de la période communiste. Ces madeleines de Proust renvoient la Pologne à sa jeunesse. Des années de vaches maigres et de répression politique, mais aussi paradoxalement d'insouciance et de sécurité.

Les trentenaires veulent retrouver les dessins animés ou les jouets de leur enfance et le parfum délicieusement chimique des sucreries socialistes. Leurs aînés ont un faible pour les voitures d'époque et gardent en mémoire les chaussures « Relax » ou l’eau de toilette  « Przemysławka ».

La mémoire commune du communisme
En caricaturant, les Polonais ont tous vécu dans le même appartement, décoré des mêmes meubles et de la même tapisserie. Ils conduisaient la même voiture, regardaient la même télé qui passait les mêmes programmes (il y avait 2 chaînes, et la seconde diffusait souvent les programmes de la première). Le caractère iconique de ces objets est renforcé par leur omniprésence.

Marketing post-communiste
De nombreuses boutiques surfent sur cet engouement. Dans leurs rayons ou sur leurs sites internet, on trouve surtout des rééditions d’articles inspirés des années 70 ou 80 : affiches, vêtements, objets du quotidien, boissons en poudre, bonbons....

Pour la Saint-Valentin nos lectrices pourront par exemple offrir à leurs hommes un kit le charme de la PRL pour les mecs : un chien qui dandine de la tête pour la voiture, des coupons de rationnement d'essence, 3 krówki (‘vachettes’, célèbre bonbon au caramel), un assortiment de verres à vodka et un rouleau de papier toilette...

Une littérature spécialisée
De nombreux ouvrages dressent l'inventaire des icônes de la Polska Rzeczpospolita Ludowa : 333 popkultowe rzeczy… PRL ( 333 chosess cultes...  de la PRL), Samochody PRL-u (Les voitures de la PRL), Urok lat minionych (Le charme des années passées).

Il existe également des pages Internet dédiées uniquement aux vêtements ou aux recettes de cuisine communistes. Pour les nostalgiques de cet époque culinaire, nous conseillons d'ailleurs les restaurants Lotos et Oberża Pod Czerwonym Wieprzem à Varsovie, ou les traditionnels bars à lait qui ont encore leurs amateurs.

File d’attente (Kolejka)
Sorti la semaine dernière, ce jeu a bénéficié d'une couverture médiatique internationale (« le Monopoly communiste » est une description accrocheuse). Ici pas de nostalgie, le slogan inventé par l’Institut de la Mémoire Nationale donne le ton : « Avez-vous le courage d'affronter la vie quotidienne des années 80 ? Ce jeu « délibérément ennuyeux » est d'abord « éducatif ». Le but en est simple : envoyer sa famille faire les courses. Mais l'affaire se complique car les étagères des magasins sont vides. Les joueurs disposent alors leurs pions dans les files d'attente, sans savoir au préalable quelle boutique sera livrée. Pour progresser dans la queue et espérer être servis, les joueurs peuvent utiliser des cartes « Mère avec enfant», « Vous n’étiez pas là monsieur ! » ou « Marchandises sous le comptoir ». Ils doivent également faire attention à « l'Inventaire », aux « Erreurs de livraison » et aux « Spéculateurs ». Le jeu est accompagné d'un livret pédagogique et de 2 documentaires sur l'horreur des files d'attentes.

 

RN et CQ (www.lepetitjournal.com/varsovie.html) mercredi 9 février 2011

- Pour en savoir plus : ceux qui lisent le polonais pourront feuilleter ce guide en ligne des années "PRL".

 

 
Une internationale

PAUL TAYLOR – What the Fuck France ?

Hi ! His name is Paul Taylor, he’s English but he lives here, in France ! Son nom ne vous rappelle rien ? Allez, on vous met sur la piste : un Anglais gouailleur, un peu énervé ne ratant jamais l’occasion d’épingler la moindre de nos petites manies bien françaises sur Youtube ou Canal +. Que ce soit nos boulangeries, nos terrasses, ou même notre façon de nous faire la bise, un concept que beaucoup d’étrangers semblent d’ailleurs avoir du mal à…
 Trophées des Français de l'étranger 2017
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Comment investir en France quand on est expatrié ?

Comment investir dans l’immobilier en France quand on vit à plusieurs milliers de kilomètres ? Est-il possible d’emprunter quand on est non-résident ? A quelles conditions ? Autant de questions que les français non-résidents se posent lorsqu’ils s’intéressent à l’immobilier locatif. Dans cette interview, Mickael Zonta, directeur de la société Investissement-Locatif.com répond à vos questions.

ASSURANCE EXPATRIÉS — Interview de David Eline, créateur de l’innovant My-Matchmaker

Quelle couverture santé privée adopter lors d’une expatriation ? Le choix est bien souvent cornélien au vu du panel d’offres très varié proposé en ligne et en agence. Nous avons rencontré David Eline, fondateur de l’ingénieux My-Matchmaker, un comparateur d’assurances santé privées internationales qui préfère la qualité au coût. Une approche séduisante qui a déjà fait de nombreux adeptes.
Expat
Expat - Emploi

COACHING – Comment vendre ses services en tant que coach: 3 stratégies efficaces

Nous sommes nombreuses à nous être lancées en tant que coach et rapidement nous nous sommes posé la question : « comment vendre ses services ». Or loin de nous l’idée de vendre nos services, nous voulons que nos clients viennent facilement à nous et que nous puissions les aider avec tout notre cœur et nos compétences. Voici 3 stratégies efficaces que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui.

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
En direct de nos éditions locales
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire