Les traditionnels "Schoolies" ont débuté ce week end à Surfer Paradise, la ville la plus  kitsch de la Gold Coast. Pendant trois semaines, des dizaines de milliers de lycéens australiens vont célébrer la fin de leurs années de lycée avec une semaine de fête ininterrompue. La presse australienne titre: "Schoolies Time to Panic ".

Photo Flickr

Les Schoolies sont une tradition australienne bien ancrée où les jeunes partent (généralement en groupe) faire une semaine de fête ininterrompue sur la Gold Coast. Car c'est là que l'idée est née en 1979 lorsque l'hôtel Broadbeach à Surfer Paradise commença à organiser des séjours spéciaux pour les jeunes des écoles privées du coin voulant célébrer la fin de leurs examens. Depuis lors, la coutume s'est répandue à tout le pays et chaque année des lycéens de toute l'Australie débarquent dans le Queensland pour une semaine de "teuf".

Rite de passage
Les Schoolies sont considérés par un grand nombre de jeunes Australiens comme un rite de passage, une transition entre l'adolescence et l'âge adulte et la liberté qu'elle implique. La tradition veut d'ailleurs que les jeunes diplômés commencent leur célébration en se jetant dans l'océan, un symbole du plongeon vers la liberté. Le plongeon ne se fait pas malheureusement que dans l'eau fraiche, mais aussi dans l'alcool, le sexe et parfois la drogue. Liberté rime parfois avec irresponsabilité et c'est un peu ce que le concept des Schoolies a engendré.

Débordements
Le succès de l'événement présenté des années durant par les médias australiens comme une semaine de liberté totale et d'anarchie a soulevé également de nombreuses critiques car suscitant des comportements de dépravation et de multiples accidents, agressions sexuelles ou encore bagarres en tous genres dus à l'alcool et à la drogue. On a beaucoup focalisé sur les "Toolies" jeunes gens plus âgés non diplômés mais participant aux célébrations qui ont provoqué de vives controverses car représentant une population particulièrement dangereuse. Après le pic d'arrestations qui eut lieu en 2009, le contrôle policier s'est très nettement accentué pour encadrer les débordements qui ne manquent jamais de se produire et les dernières années ont été relativement plus calmes. Il faut que jeunesse se passe….
Flore Gregorini (www.lepetitjournal.com/sydney), lundi 19 novembre 2012

En savoir plus:

"Blurred", un long-metrage mis en scène par Evan Clarry consacré aux Schoolies en 2002

 
Une internationale

MELANIE THIERRY - “Il y a des rencontres plus importantes que d’autres“

Mélanie Thierry a la voix douce et posée, quelque chose de presque mystérieux émane comme un murmure, de ce visage pas encore marqué par le temps, lorsqu’elle reçoit lepetitjournal.com Kuala Lumpur. Celle qui a posé derrière un objectif à 13 ans, quitté les bancs de l’école à 14 ans, nous parle de son métier d'actrice
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Un boutique-hotel au cœur du Paris historique

Entièrement rénové en 2015, ce boutique-hotel confidentiel est situé dans une petite rue tranquille, entouré de nombreux monuments et musées du centre historique de la ville lumière : la Sorbonne, Le Sénat et les jardins du Luxembourg, Notre- Dame et l'île Saint Louis, le Panthéon et le musée du Louvre, qui en font le pied-à terre idéal pour visiter Paris

Partir avec une protection sociale « à la française »

Vous êtes salariés, étudiants, entrepreneurs ou avez un projet d'expatriation ? Découvrez les conseils de Sylvaine Emery, Directrice des activités internationales et Outre-Mer du groupe Humanis, acteur référent de la protection sociale.
Expat
Expat - Emploi

FUITE DES CERVEAUX – Est-ce qu’elle fragilise la France ?

La fuite des cerveaux semble inéluctable, c’est ce qu’indiquent deux chercheurs dans une note inédite présentée au Conseil d’analyse économique et social. Le nombre d’actifs français partis à l’étranger aurait doublé entre 2006 et 2011 mais les auteurs de la note relativisent le phénomène et proposent des solutions pour accompagner cette évolution et tirer profit de la mobilité internationale. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL - « Pourquoi la France pourrait dire non au TTIP »

Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, a la semaine dernière déclaré officiellement l’opposition de la France au TTIP en l'état. Mais qu’est ce que le TTIP ? Retour sur l’historique et la nature de ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Un article de notre édition de Rome
Magazine
En direct de nos éditions locales