Le 15 novembre, nous fêtons la proclamation de la république du Brésil par Deodoro da Fonseca, en 1889. Quelles ont été les circonstances de ce coup d’Etat historique qui a sorti le Brésil de la monarchie ?

Gravure de Deodoro da Fonseca, Bibliothèque Nationale

C’est en 1889, que le maréchal Deodoro da Fonseca, menant un groupe de militaires de l’armée brésilienne, instaura un coup d’Etat, et déposséda Dom Pedro II de son empire. Le 15 novembre, à Rio de Janeiro, alors capitale de l’Empire du Brésil, la république du Brésil fut proclamée. Rui Barbosa, signa le premier décret du nouveau régime, instituant un gouvernement provisoire. Prévu initialement pour le 20 novembre, le coup d’Etat a été anticipé car des rumeurs annonçaient que da Fonseca allait être emprisonné.

Les révolutionnaires occupèrent d’abord le quartier général et le ministère de la guerre, dont ils arrêtèrent le président, Afonso Celso de Assis. Dom Pedro, revint en catastrophe de Petropolis, pensant qu’il allait nommer un nouveau chef de cabinet. Il fut donc surpris face à la sommation de quitter le pays. Car les idées républicaines n’étaient pas très en vogue parmi le peuple, même à la veille de la proclamation du régime provisoire. Le mouvement du 15 novembre, n’avait rien d’une agitation populaire. Mais le régime de l’empereur était fragilisé par une série de facteurs, qui faisaient de la République le seul salut possible à la souveraineté du pays. 

Drapeau inspiré des Etats-Unis, proposé à da Fonseca dans les jours suivants la proclamation et immédiatement refusé par celui-ci, connu sous le nom de “drapeau du régime provisoire”.

Le contexte de crise politique, économique et sociale
Dom Pedro II, n’avait que des filles, et son ainée, la princesse Isabelle, était promise au Français Gaston d’Orléans. Aussi, une classe moyenne de fonctionnaires publiques, professions libérales, artistes et commerçants, réclamait plus de participation dans la vie politique et soutenait les idéaux républicains. D’autre part, la guerre de la Triple Alliance (le Brésil, l’Argentine et l’Uruguay contre le Paraguay, de1864 à 1870), avait été financée par des capitaux externes, le Brésil devait rembourser de lourdes dettes, et l’inflation se faisait sentir.

Au niveau social enfin, la fin du trafic négrier rencontrait de fortes résistances parmi les élites conservatrices, qui réclamaient des compensations à l’état. L’abolition de l’esclavagisme en 1888, marqua un tournant dans l’appui des grands propriétaires terriens, qui se tournèrent vers la cause républicaine, n’ayant plus d’avantage à soutenir la couronne. Même l’église n’était plus un appui pour le régime de l’empereur : toute ordonnance du pape devait être approuvée d’abord par Dom Pedro II, ce qui conduisit à une désobéissance des évêques. L’ensemble de ces facteurs, laissait entendre que la monarchie avait fait son temps. Malgré des tentatives de réformes par le vicomte d’Ouro Preto, Deodoro da Fonseca devint le premier président du Brésil.

LB (www.lepetitjournal.com – Brésil) Rediffusion

A la une

FORMATION - Les écoles hôtelières suisses s'accrochent pour rester les meilleures

Cela ressemble à un repas dans un restaurant de luxe, avec une vue spectaculaire sur les Alpes et des serveurs en tenue amidonnée versant un grand cru et détaillant aux convives un menu complexe. Mais il n'en est rien. Les serveurs, les convives en tenue habillée et même l'équipe en cuisine élaborant des assiettes soignées sont en fait des étudiants de l'une des célèbres écoles hôtelières de Suisse.
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Melbourne - Actualité Australie

"SI J'OZAIS" - Ikea, le retour...

Il existe un moment exaltant dans la vie de nombreux couples français, c'est lorsque, après une quinzaine d'années à suer sang et eau au…
Sydney - Actualité Australie

ANZAC DAY - Le Centenaire

Le samedi 25 avril 2015, les Australiens commémorent Anzac Day et le centenaire de la bataille de Gallipoli. Si de nombreuses…
Turin - actualité italie

25 AVRIL – La Libération, 70 ans après

Le 25 avril est l’un des jours fériés du calendrier italien. Il commémore la libération de Milan et de Turin le 25 avril 1945, une date qui…
Expat
Expat - Emploi

LAOS - Repenser l'idée d'entreprendre

S'installer au Laos, c'est choisir sa qualité de vie, et un engagement humain. Cette dimension est en effet essentielle dans le pays, car on vient pas ici pour faire fortune. La responsabilité sociétale de ceux qui s'y sont installés ne laisse pas de place au doute sur les raisons qui leur ont fait choisir ce pays! Un reportage vidéo du W Project (équipe sociale et solidaire)

MERCI MAMAN – Des bijoux personnalisés qui plaisent à Kate Middleton

Créée il y a sept ans, Merci Maman est une start-up qui propose divers bijoux personnalisables par gravure connaît un succès grandissant au Royaume-Uni et en France. En 2014, elle a bénéficié d'un coup de pouce spectaculaire : Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, porte régulièrement l'un des colliers. L’histoire a tout de suite été relayée dans la presse internationale. Rencontre à Londres avec Béatrice et Arnaud de Montille, co-fondateurs de Merci Maman. 
Expat - Politique

ENRICO LETTA – L’ancien Premier ministre italien s'expatrie à Paris

Enrico Letta, prédécesseur de Matteo Renzi à la tête du Conseil des ministres a annoncé sa démission de la Chambre des députés italienne. Il s’apprête à quitter Rome et l’Italie pour Paris afin de prendre la tête de l’Ecole d’affaires internationales de Sciences Po, qui forme de futurs hommes d’affaires à l'international.
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala