A l'heure où s'achevaient en France les manifestations contre le mariage homosexuel, un million de personnes se réunissaient sur le front de mer pour la 17ème parade gay, à Rio

1 million sur le front de mer pour la parade gayAlors que s'achevaient en France les manifestations contre le mariage homosexuel, commençait à Rio de Janeiro la 17ème parade gay, qui allait réunir sur le front de mer un million de personnes, toutes préférences sexuelles confondues, autour du thème "le cœur ne connait pas les préjugés, il est amour". A huit heures du soir sur la plage de Copacabana, la plupart d'entre elles se trouvaient encore là, réticentes à clore cette journée en rentrant chez eux, même si certains étaient arrivés au début, à 9h du matin.

Il est vrai que la journée avait été particulièrement festive, ensoleillée, dense et variée. Le travesti Jane Di Castro a lancé les festivités en entonnant l'hymne national. Carlos Minc, le secrétaire à l'environnement a ensuite ouvert le bal, et a passé la journée à danser sur le premier des treize ‘’trios elétricos’’ (chars). La participation des ‘’Mães da Igualdade’’ un groupe de mères d’homosexuels, dont certaines ont perdu des enfants, tués dans des attaques homophobes, avait marqué les esprits, rappelant qu’une étude de 2011 du Grupo Gay da Bahia a identifié 266 morts dans des violences homophobes.

Une manifestation aussi politique et sociale que festive
Selon le Président du groupe "Arco-íris" (arc-en-ciel), auquel se sont joint un grand nombre d'associations militant contre différents types de discrimination, il s'agissait avant tout d'un acte politique, visant à obtenir la complète adhésion de la société et de ses représentants au principe de non-discrimination, qu'elle soit raciale, religieuse ou sexuelle. Un long chemin a bien été parcouru, et l'humoriste Amim Khader, qui participait à l'évènement, a pu rappeler que l'on avait progressé depuis 1980, après l'élection, fondatrice, d'un homme comme la "femme la plus belle du Brésil", en la personne du travesti Roberta Close.

La manifestation a également été marquée par la présence du service spécial de coordination sur la diversité sexuelle de la mairie de Rio La distribution de 300.000 préservatifs masculins s’est joint à la multiplication de prestations diverses à la population, telles que des consultations dentaires, l'inscription à des cours de formation professionnelle, des offres d'emploi, l'aide à la rédaction de documents administratifs, les moyens de combattre la dengue ou la vaccination gratuite contre l'hépatite B.

PRB (www.lepetitjournal.com Rio de Janeiro) lundi 19 novembre 2012

 
Une internationale
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

L’immobilier parisien : valeur refuge ?

Les parcours professionnels s’internationalisent : un jour expatrié, un jour de retour en France pour repartir par la suite vers une autre destination d’expatriation. Mais dès qu’il s’agit d’immobilier, les français de l’étranger restent très attachés à leur mère patrie et préfèrent investir et placer leurs liquidités dans leur pays d’origine plutôt que dans leur pays d’expatriation.
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle donc n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales