A l'heure où s'achevaient en France les manifestations contre le mariage homosexuel, un million de personnes se réunissaient sur le front de mer pour la 17e parade gay, à Rio

1 million sur le front de mer pour la parade gayAlors que s'achevaient en France les manifestations contre le mariage homosexuel, commençait à Rio de Janeiro la 17e parade gay, qui allait réunir sur le front de mer un million de personnes, toutes préférences sexuelles confondues, autour du thème "le cœur ne connait pas les préjugés, il est amour". A huit heures du soir sur la plage de Copacabana, la plupart d'entre elles se trouvaient encore là, réticentes à clore cette journée en rentrant chez eux, même si certains étaient arrivés au début, à 9h du matin.

Il est vrai que la journée avait été particulièrement festive, ensoleillée, dense et variée. Le travesti Jane Di Castro a lancé les festivités en entonnant l'hymne national. Carlos Minc, le secrétaire à l'environnement a  ensuite ouvert le bal, et a passé la journée à danser sur le premier des treize ‘’trios elétricos’’ (chars). La participation des ‘’Mães da Igualdade’’ un groupe de mères d’homosexuels, dont  certaines on perdu des enfants, tués dans des attaques homophobes, avait marqué les esprits, rappelant qu’une étude de 2011 du Grupo Gay da Bahia a identifié 266 morts dans des violences homophobes.

Une manifestation aussi politique et sociale que festive
Selon le Président du groupe "Arco-íris" (arc-en-ciel), auquel se sont joint un grand nombre d'associations militant contre différents types de discrimination, il s'agissait avant tout d'un acte politique, visant à obtenir la complète adhésion de la société et de ses représentants au principe de non-discrimination, qu'elle soit raciale, religieuse ou sexuelle. Un long chemin a bien été parcouru, et l'humoriste Amim Khader, qui participait à l'évènement, a pu rappeler que l'on avait progressé depuis 1980, après l'élection, fondatrice, d'un homme comme la "femme la plus belle du Brésil", en la personne du travesti Roberta Close.

La manifestation a également été marquée par la présence du service spécial de coordination sur la diversité sexuelle de la mairie de Rio La distribution de 300.000 préservatifs masculins s’est joint à la multiplication de prestations diverses à la population, telles que des consultations dentaires, l'inscription à des cours de formation professionnelle, des offres d'emploi, l'aide à la rédaction de documents administratifs, les moyens de combattre la dengue ou la vaccination gratuite contre l'hépatite B.

PRB (www.lepetitjournal.com Rio de Janeiro) lundi 19 novembre 2012

 
Une internationale
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

BNP PARIBAS : Check-list pour bien préparer votre départ en expatriation

Tout projet d’expatriation nécessite une logistique importante et de nombreuses démarches à effectuer, qu’il s’agisse de sujets bancaires, de protection sociale, de la scolarité des enfants, etc…BNP Paribas vous propose un aide-mémoire, à titre indicatif, qui vous permettra d’organiser au mieux votre expatriation.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Devenir riche, oui et alors ?

Jean, fils d’ouvriers de la banlieue parisienne, prend l’avion demain pour la ville de Mexico, un départ qu’il espère définitif, « la France ce n’est pas pour moi, cela ne l’a jamais été »
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine
En direct de nos éditions locales